Mes derniers avis

Crossfire - Tome 1: Bared to You de Sylvia Day



Crossfire - Tome 1: Bared to You (Dévoile-moi)
de Sylvia Day
auto-édition 2012 (puis Berkley Books)
Paru en France chez J'ai Lu
360 pages 

ebook

Sylvia Day est une auteur américaine qui rédige également sous les pseudonymes S.J. Day et Livia Dare. Elle s'est spécialisée dans les romances et a remporté plusieurs prix consacrés à ce genre.     




Quatrième de couverture

(version FR) Lorsqu'il est entré dans ma vie, je ne savais rien de Gideon Cross sinon qu'il exerçait sur moi une attraction violente, si intense que j'en fus ébranlée. J'ignorais encore tout de sa force et de ses failles, de ce besoin qu'il avait de posséder et de dominer, de l'abîme au bord duquel il oscillait. Je n'imaginais pas que chacun de nous deviendrait le miroir de l'autre - un miroir dans lequel se refléteraient les blessures intimes et les désirs vertigineux qui nous habitaient. Je ne mesurais pas encore la profondeur de l'amour qui allait nous unir. 

Mon avis


A moins de vivre sur l'île de Pâques, impossible de ne pas avoir entendu parler du phénomène qui s'abat sur nos chaumières, la romance érotique pour femmes au foyer désabusées (ou pas). Pas franchement emballée par ce que j'avais entendu sur le fameux 50 Shades of Grey mais ne voulant quand même pas mourir idiote, j'ai décidé de jeter mon dévolu sur Bared to You, en VO histoire d'améliorer mon vocabulaire en matière d'anatomie. Une insomnie qui se profilait à l'horizon et hop j'ai décidé de sortir ma liseuse. Le pire (mieux?) qui pouvait m'arriver : m'endormir d'ennui. Au final, je me surprends moi-même à avoir apprécié cet interlude culturel certes bourré de lieux communs, d'incongruités et avec une intrigue presque inexistante, mais intense, et terriblement addictif.

Bienvenue dans l'univers de Crossfire, tout le monde est beau, bien bâti, riche (Dallaaaaaaaas, ton univers impitoyable), fréquente assidûment les dîners mondains et les salles de sport et est doté d'une endurance hors du commun : phallus au garde à vous et orgasmes à répétition au programme. Bref, vous l'aurez compris, nombreux sont les clichés et les incongruités que l'on rencontre au cours de cette lecture, jusque dans la trame même de l'histoire. Je ne compte même plus les répliques ou les évènements qui m'ont fait lever les yeux au ciel, invoquer la marmotte milka et soupirer "mais bien sûr".

Le héros, Gideon (WTF, depuis quand c'est sexy comme prénom Gideon, moi ça me fait direct penser au personnage de la série Esprits Criminels), remporte à lui seul toutes les palmes : beau à en mourir, un corps à se damner, possédant la moitié de Manhattan à tout juste 28 ans, très expert dans tout ce qui touche à la bagatelle, ténébreux, tourmenté et un poil possessif et dominateur. Il jette son dévolu sur la jeune et belle Eva, lui déclarant tout de go à leur seconde rencontre qu'il a prévu de coucher avec elle et qu'ils devraient tout de suite s'atteler aux modalités pré-coïtales. Et le pire … c'est que ça marche. Pas seulement pour lui, mais pour le lecteur aussi, qui se retrouve très rapidement happé par cette relation très obsessionnelle.  

Il est ainsi facile de se laisser entraîner pas le style fluide de Sylvia Day qui sait se montrer suggestive mais sans tomber dans la vulgarité, même si le vocabulaire est parfois cru. L'atmosphère très sensuelle réserve sa part d'émoustillement (grâce à des intermèdes charnels très conventionnels au final), mais permet également de rentrer dans l'intimité d'une relation, avec ses doutes et ses angoisses.

Même si la romance est somme toute assez classique (ils se plaisent, se cherchent, s'échappent, s'apprivoisent …) et que l'intrigue n'est pas des plus haletantes, l'auteur a le don pour nous attirer dans cette relation tourmentée et émouvante, que l'on voit petit à petit se construire et qui laisse deviner une trame de fond plus sombre. Ces deux fortes personnalités (il est d'ailleurs très agréable d'avoir une héroïne qui est tout sauf une oie blanche naïve et sans caractère) savent ce qu'elles veulent et l'apprentissage de la concession n'est pas des plus aisée. Peu à peu, ils s'apprivoisent, se trouvent des épreuves passées communes et s'accrochent l'un à l'autre pour se reconstruire, tombant dans la co-dépendance. Très rapidement, le sexe devient une thérapie leur permettant de réparer leurs fêlures en en se livrant au jeu de la domination et de la soumission. Mais au-delà de cet aspect sexuel, on trouve également une relation fusionnelle, fondée sur la compréhension et qui contient sa part de chaleur et de tendresse.

En résumé, un roman caricatural et bourré d'incongruités. Mais si on ne le prend pas trop au sérieux, l’envoûtante romance devient très addictive. A tel point que le tome 2 est déjà dans ma liseuse ;-)


Lecture agréable


Logo Livraddict

12 commentaires

  1. Je suis d'accord avec toi sur tous les côtés clichés de l'histoire mais je me suis prise au jeu et j'ai beaucoup aimé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois qu'il y a pas mal de monde qui a eu cet avis au final. Et puis de toute façon c'est tout ce qu'on lui demande à ce genre de bouquins, passer un bon moment sans prise de tête.

      Supprimer
  2. Ah la VO quel piège terrible lol! Après on ne veut que ça. Moi j'avoue que ce nouveau phénomène me laisse un peu froide... Je n'arrive pas à m'interesser à ce genre de livre. J'en ai cependant un qu'on m'a offert alors je le lirais surement quand meme à l'occasion.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas une grande habituée du genre non plus en fait (en fait ça doit être une des premières romance pure et dure que le lis). Du coup je suis d'autant plus contente du résultat car je partais assez sceptique.

      Supprimer
  3. J'espère pouvoir me le procurer rapidement, les soirées d'hiver menacent d'être bien longues ^^ De toute façon, je ne pense pas qu'en ouvrant un tel livre il faille s'attendre à un chef d’œuvre littéraire... Mais le principal reste de passer un bon moment, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui effectivement, tout ce que je lui demander à ce livre c'était passer un bon moment, et je ne partais pas vraiment en me disant que j'avais un monument de la littérature entre les pattes. Et si on passe sur les clichés ça reste vraiment une chouette romance qu'il est facile de beaucoup apprécier.

      Supprimer
  4. Haha, pareil pour Gideon, j'arrêtais pas de voir le mec d'Esprits criminels! Merci pour le fou rire, j'ai aimé le moment "endure, phallus au garde-à-vous et orgasmes à répétition" :')

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, ravie d'avoir pu te faire rire :)

      Supprimer
  5. Haha tu m'as tuée avec ton "Dallas", mais c'est tellement vrai ! J'adore ta chronique, (j'ai bien ri aussi) c'est vrai qu'il y a des clichés, mais dans l'ensemble ça m'a plu aussi pour un livre du genre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, ravie que cette chronique t'ait plu.

      Supprimer
  6. On en a parlé et reparlé sur LA, et je le redis ici, j'ai beaucoup aimé cette romance, Gideon m'a envouté et j'ai passé un excellent moment avec eux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu passera un tout aussi bon moment avec le second volume. J'ai eu un peu de mal au début, mais quand je me suis décidée à reprendre ma lecture, ça a été tout aussi envoûtant que le tome 1.

      Supprimer