Mes derniers avis

Delirium, Tome 1 - Delirium, de Lauren Oliver


Delirium, Tome 1 - Delirium
de Lauren Oliver
Editions Harper Collins (2011)
Publié en France aux Editions Hachette (Black Moon)
441 pages 

ebook

Lauren Oliver est une romancière américaine née en 1982 et connue pour ses ouvrages jeunesse et YA. Après avoir étudié la philosophie et la littérature, elle travaille brièvement dans le monde de l'édition avant de se consacrer à l'écriture à plein temps.   

Synopsis

Lena vit dans un monde où l’amour est considéré comme le plus grand des maux. Un monde où tous les adultes de 18 ans subissent une opération du cerveau pour en être guéris. A quelques mois de subir à son tour « la Procédure », Lena fait une rencontre inattendue… Peu à peu elle découvre l’amour et comprend, comme sa mère avant elle, qu’il n’y a pas de plus grande liberté que laisser parler ses sentiments. Même si cela implique de quitter ses certitudes…


Mon avis

Je me suis lancée dans cette lecture sans forcément plus d'enthousiasme que ça. Le tome 2 de la série faisait partie du Baby Challenge Science-Fiction de Livraddict et le tome 1 était dans ma PAL, c'était plus qu'il n'en fallait. En fait, je suis complètement passée à côté de l'enthousiasme ambiant autour de cette saga et j'ai entamé ce livre plutôt sous l'angle d'une énième dystopie qui ne serait pas forcément à la hauteur de mes deux chouchous : Never Sky et Divergent. Faut-il le dire ? Je me suis complètement plantée.

Je dois quand même reconnaître que j'ai eu un peu de mal au début, puisqu'il faut attendre près de la moitié du livre pour qu'un peu d'action pointe son nez. Un petit manque de dynamisme dans cette intrigue, mais qui, avec le recul, correspond assez bien au rythme particulier de l'histoire, d'autant que l'auteure prend le temps de poser les bases de son univers et des personnages. On a ainsi la possibilité de se faire pleinement à la perception de Lena avant d'être confronté à d'autres éléments, ce qui renforce la similarité de nos réactions avec les siennes. Certains rebondissements sont ensuite un brin prévisibles dans les grandes lignes, mais l'auteur sait soigner les détails et la manière dont ils sont amenés.

On a ici affaire à un univers dystopique savamment maîtrisé et qui m'a énormément fait penser à celui du film Equilibrium, avec Christian Bale. Si l'on retrouve les incontournables codes du genre, j'ai trouvé la peinture qu'en fait Lauren Oliver très cohérente et bien développée. Et quel univers ! Émotions et tout ce qui pourrait les provoquer - comme l'art - supprimés, surveillance perpétuelle, système répressif accepté par tous … La grande force de l'auteure en la matière est de nous imposer une tension permanente, alors que ces éléments sont au final très peu explicites dans la première partie du roman. C'est ensuite au fur et à mesure des découvertes de Lena que l'on prend conscience de l'ampleur de l'horreur. La réflexion se développe peu à peu, au rythme de celle de la jeune héroïne.

Car Lena est à ses débuts en phase avec le système, ou essaye tout du moins de s'en convaincre. Elle est en tout cas fermement convaincue que l'opération qui s'annonce lui permettra d'être heureuse, définitivement débarrassée de cette angoisse permanente d'être différente. Sa rencontre avec Alex va venir lentement et profondément bouleverser la perception qu'elle a de son monde. Découverte des sentiments et des réalités du système se lient ainsi intimement, alors que Léna traverse l'été de ses 18 ans, période propice à la remise en question. Lauren Oliver arrive ici avec beaucoup de finesse à nous lier à cette héroïne qui sort doucement de son cocon. Sans à-coups, elle évolue peu à peu et c'est avec beaucoup de plaisir et d'empathie que l'on suit ces bouleversements. Alex est tout aussi attachant, d'autant qu'on l'appréhende à travers Lena qui en ferait presque un véritable prince charmant. Aussi gentil que courageux, il est le catalyseur de l'histoire, celui par qui la réflexion arrive.

La relation qui les unit est des plus touchantes et loin d'être niaise. Correspondant parfaitement à la puissance des sentiments que l'on peut ressentir quand on les éprouve pour la première fois, elle ne peut laisser insensible. Car Lauren Oliver réussit dans ce roman l'exploit de nous faire passer par toute une gamme d'émotions. Très habilement dépeintes, elles se communiquent au lecteur en toute simplicité. Ce sont tour à tour des passages pleins de tendresses qui m'ont laissée toute fondante et le sourire aux lèvres, d'autres l'estomac noué en accord avec la souffrance des personnages ou encore le souffle-court au rythme des péripéties, et puis la fin qui m'a volé quelques larmes…

Un bel univers dystopique qui alimente la réflexion, une intrigue un peu prévisible mais savamment maîtrisée, des personnages très touchants et surtout toute une gamme d'émotions à travers laquelle l'auteure nous fait passer avec beaucoup de brio. La suite n'attendra pas.


Coup de cœur

Retrouvez plus d'informations et d'autres avis sur la page BBM du livreLogo Livraddict



10/26

18 commentaires

  1. J'avais beaucoup aimé Délirium :) Le 3ème tome sort bientôt, j'espère pouvoir vite le lire :D

    Bise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'ai vu ça. Bizarrement il sort en VO et en VF à quelques jours d'intervalle. Dans tous les cas, je n'aurais pas à attendre après le 2 :D

      Supprimer
  2. j'avoue que je n'ai pas encore tenté un seul roman de cette auteure, mais il faut vraiment que je m'y mette aussi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que ça te plaira. Je m'y suis lancée limite par hasard et je ne regrette vraiment pas.

      Supprimer
  3. Je l'ai aussi beaucoup apprécié tout comme ceux, parmi mes élèves, qui avaient choisi de le lire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que tu as en plus le retour de tes élèves dessus. Ça doit être intéressant de comparer les ressentis.

      Supprimer
  4. Tu me donnes envie de le sortir rapidement de ma PAL ! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il te plaira autant qu'à moi !

      Supprimer
  5. Je garde un assez bon souvenir de cette lecture...

    RépondreSupprimer
  6. Je l'ai dans ma PAL, tu me donnes envie de le lire!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ;) Laisse toi tenter, tu verra il est très chouette.

      Supprimer
  7. Huhu trop mignons ton petit gif :p
    Rah la la cette fin (et encore, tu n'es pas au bout de tes surprises :p J'ai hâte de voir ta réaction à la fin du deuxième tome héhéhé *mode sadique*)
    Bises ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est malin, toute ma lecture je vais psychoter à me demander ce qui va me tomber dessus à la fin ;) Je les aime bien aussi mes petits gif, ils m'ont bien fait craquer quand je les ai trouvé. Bises.

      Supprimer
  8. J'ai bien aimé Delirium, mais j'ai trouvé le rythme trop lent et l'héroïne trop molle... malgré tout, j'ai très envie de lire le tome 2, grâce au final explosif!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'entame tout bientôt, avec un final pareil, c'est pas possible de laisser traîner ^^

      Supprimer
  9. J'ai adoré ce premier tome de la saga. j'en ai même fait un coup de coeur. J'attend de me procurer la suite avec impatience.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah tu vas voir la suite a une fin toute aussi sadique. Mon conseil : se procurer les tomes 2 et 3 en même temps ^^

      Supprimer