Mes derniers avis

Hors de Question, de Georgia Caldera


Hors de Question
de Georgia Caldera
Editions Pygmalion (2016)
465p

Georgia Caldera est une romancière et illustratrice française. Elle s'épanouit tout d'abord dans les univers sombres et fantastiques, influencée par Edgar Allan Poe, Bran Stoker ou encore Anne Rice. Son premier roman, Réminiscences, le T1 de la saga Les Larmes Rouges, correspond d'ailleurs à cet environnement. Il a remporté le prix merlin en 2012. En 2014, elle élargit son répertoire avec une première romance contemporaine: Hors de portée.


Synopsis

Son leitmotiv ? Ne jamais révéler ses faiblesses. Et pour atteindre son but, Sonia ne se ménage pas. Que personne ne connaisse son vrai visage lui convient parfaitement. Même ses plus proches amies voient en elle une fille légère, frivole et décomplexée. Il n’y a que dans ses photos que le secret affleure la surface…
Lorsque les fantômes de son passé ressurgissent, menaçant de détruire ses remparts, elle panique. Mais, c’est sans compter le hasard qui va mettre sur son chemin le seul être capable de la percer à jour.
Hanté lui aussi, Axel parviendra-t-il à combattre ses propres démons pour la sauver ?


Mon avis

Après Hors de Portée il y a deux ans, j’avais hâte de retrouver Georgia Caldera pour une nouvelle aventure contemporaine. J’avais à l’époque été charmée par ses personnages tourmentés et leur relation passionnée. Bonne pioche, j’ai ici dès les premières pages été happée par une histoire riche en émotions et des héros écorchés par la vie, à tel point que le livre a été englouti en une petite après-midi. 

C’est une boule au ventre que j’ai dévoré cette lecture aussi rythmée qu’intense. Très bien menée, l’intrigue où alternent deux points de vue tient en haleine jusqu’à la fin grâce à des révélations savamment distillées. On fait ainsi défiler les pages pour découvrir les secrets de ces deux personnages complexes et le devenir de leur relation. J’ai pour ma part adoré faire peu à peu leur connaissance et les voir ensemble progresser au-delà de leurs douleurs respectives. 

Sonia, par exemple, est une héroïne pour laquelle j’ai eu beaucoup d’empathie. Brisée, elle étouffe dans un monde d’apparences qu’elle construit. Si elle dégage l’image d’une femme légère et sûre d’elle, ce n’est qu’un masque qui la consume jour après jour. Mais l’enlever reviendrait à s'effondrer, alors elle se cache, même face à ses proches. Il n’y a qu’Axel qui la perce à jour, ébranlant doucement ses murailles. 

Mais malgré tout l'attachement que je porte à la demoiselle, c'est Axel qui est pour moi le point fort de l’histoire. Héros à fleur de peau, il cultive une aura de mystère marquée de nombreuses cicatrices. Abrupt et renfermé, il excelle à tenir les autres à distance et est d’autant plus chamboulé par la force des sentiments que Sonia éveille en lui. C’est un personnage d’une certaine violence je trouve, pas tant dans son comportement, mais surtout dans ses déchirements intérieurs, le genre de point de vue qui vous retourne. Et si être dans sa tête n’est pas la balade la plus reposante qui soit, elle s’avère très émouvante. 

Quant à sa relation avec Sonia, elle sonne aussi juste qu’elle est prenante. Assailli par leurs doutes et leurs peurs, on en vient à suivre leur devenir avec beaucoup de fébrilité. C’est un beau grand huit émotionnel que Gerogia Caldera nous offre ici, de ceux où l’on sourit autant que le cœur se serre et qui laisse ébranlé une fois la fin venue. J’ai beau avoir hurlé la dernière page tournée, je serai au rendez-vous pour une suite qui s’annonce tout aussi palpitante.

En bref...

Un régal de retrouver Georgia Caldera dans une nouvelle romance contemporaine. J’ai dès les premières pages été happée par une histoire riche en émotions et des héros écorchés par la vie, à tel point que le livre a été englouti en une petite après-midi. C’est une boule au ventre que j’ai dévoré cette lecture aussi rythmée qu’intense. Très bien menée, l’intrigue où alternent deux points de vue tient en haleine jusqu’à la fin grâce à des révélations savamment distillées. Elle met également en scène deux personnages d'une grande profondeur. Quant à leur relation, elle sonne aussi juste qu'elle est prenante. Assailli par les doutes et les peurs de ces héros tourmentés, on en vient à suivre leur devenir avec beaucoup de fébrilité. C’est un beau grand huit émotionnel que Gerogia Caldera nous offre ici, de ceux où l’on sourit autant que le cœur se serre et qui laisse ébranlé une fois la fin venue.


J'ai adoré

Retrouvez plus d'informations et d'autres avis sur la page du livre
Logo LivraddictLogo Livraddict

5 commentaires

  1. Ouiii c'était une bonne découverte, je suis d'accord !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, j'ai trop envie de lire la suite maintenant !

      Supprimer
  2. Ce roman me tente beaucoup depuis sa sortie :) Y a t-il un rapport entre Hors de question et Hors de portée ? :o En tout cas j'aime beaucoup ta façon d'écrire tes chroniques et c'est un plaisir de découvrir ton blog :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, merci :D Oui il y a un lien, mais léger. Les héroïnes des deux bouquins font partie de la même bande de copines, Sonia l'héroïne de Hors de Question est d'ailleurs un personnage secondaire de Hors de Portée (une amie de Scarlett), et tu revois Aidan et Scarlett, les héros de Hors de Portés, dans Hors de Question en tant que personnages secondaires (Aidan est d'ailleurs le patron d'Axel, le héros de ce tome). Mais les deux peuvent tout à fait être lus indépendamment.

      Supprimer
    2. Merci beaucoup pour ces précisions ^^ Je pense lire Hors de question en premier, je ne sais pas pourquoi mais le résumé m'attire plus :)

      Supprimer