Mes derniers avis

La Mort du Temps d'Aurélie Wellenstein


La Mort du Temps
d'Aurélie Wellenstein
Editions Scrineo (2017)
284p

Aurélie Wellenstein vit en région parisienne avec un pangolin, un grand chien blanc, son animal intérieur et ses nombreuses autres personnalités. Son domaine de prédilection est la fantasy, de préférence étrange et inquiétante..

Synopsis

Un séisme temporel a dévasté la Terre, massacrant une large partie de la population et mélangeant les époques entre elles. Callista se retrouve seule survivante dans un Paris ravagé où s’amalgament deux mille ans d’architecture. Tous ses repères chamboulés, la jeune fille n’a plus qu’un espoir : retrouver en vie sa meilleure amie, restée dans l’Est de la France. Callista part à pied pour un long périple, talonnée par la monstrueuse réplique du séisme qui semble la suivre pour l’anéantir. Si elle s’arrête, si elle ralentit, le cataclysme la dévorera. Au côté d’étranges compagnons, issus de siècles différents, elle va tout faire pour échapper au chaos.

Mon avis

Cela faisait un petit bout de temps que j’avais envie de découvrir la plume d’Aurélie Wellenstein (coup de cœur de l’édition 2017 des Imaginales, si ça ce n’est pas une recommandation de folie !), notamment depuis la sortie de Les Loups Chantants dont beaucoup m’ont vanté les mérites. C’est finalement avec La Mort du Temps, sa dernière parution, que j’ai fait la connaissance de son univers et je ne le regrette aucunement. Bon d’accord, j’ai un petit faible à la base pour les ambiances survival et apocalyptiques, et si en plus vous rajoutez à cela une composante temporelle, je ne réponds plus de rien. Mais quand même ! 

J’ai été tout d’abord soufflée par cette atmosphère qui ne peut laisser indifférent. Aurélie Wellenstein met ici en scène des éléments très originaux. Comme je n’ai pas cessé de le répéter aux Imaginales aux personnes qui m’interrogeait sur cette lecture alors en cours : c’est bizarre, mais dans le bon sens. C’est sans crier gare que l’on est jeté en plein séisme temporel. Cet étrange phénomène dévaste tout sur son passage, vaporisant les gens et compressant les époques. On déambule dans un Paris de cauchemar où les ossements jonchent le sol, où les architectures de plusieurs périodes ont fusionné et où s’ébattent des chimères piégées par le temps. Perdu dans ce chaos, des questions plein la tête, on ne peut qu’avancer. 

Callista, l’héroïne, se réveille tout juste d’un coma pour faire face à ce cataclysme qui s’amplifie d’heure en heure. Pourquoi ? Comment ? Elle est sans réponse. La seule chose qu’elle sait est qu’il lui faut fuir, échapper à ce Flash destructeur qui semble la poursuivre. C’est vers l’Est qu’elle se dirigera à pied, vers les Vosges et une amie qui lui est chère. Ce périple de prime abord solitaire sera pour elle une vraie épreuve du feu.

Mais Callista est une battante, une héroïne qui vainc peur et épuisement et qu’on ne peut qu’admirer. Elle est de plus rejointe au fil de l’intrigue par de bien attachants compagnons de routeRoland, Gascogne et Jeanne apportent ainsi à l’héroïne une certaine force, force dont elle aura bien besoin dans ce voyage semé d’embûches et d’étranges découvertes. Ils permettent également d’aborder tout un éventail d’intéressantes thématiques tels l’entraide, l’amitié, le rejet de la différence ou encore la métamorphose. 

En compagnie de ces héros, on passe d’un chaos ambiant à une fuite haletante, talonné par ce Flash incessant. Il confère au roman un rythme de folie j’ai trouvé, un côté très cardiaque qui martèle la lecture. Aurélie Wellenstein ne s’embarrasse de plus pas de superflu et va directement à l’essentiel, ce qui donne un aspect très nerveux à l’intrigue, j’adore. 

On est également plongé dans une sorte de puzzle, un amoncellement de questions présentes pour moi dès le passage du prologue au chapitre 1 et qui accompagne tout le long de l’histoire. On sent bien qu’il faudrait prendre le temps de tout analyser, mais l’envie de fuir, d’échapper au Flash et de tourner les pages est trop présente. Et quand les révélations arrivent enfin, elles semblent aussi logiques que bien trouvées. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé la manière dont tout cela s’imbrique, la façon dont la composante temporelle est intégrée. Je ne m’y attendais pas du tout et j’ai d’autant plus apprécié. 

Vous l’aurez donc compris, j’ai adoré cette lecture, notamment pour son rythme et son ambiance. C’est sûr, je lirai d’autres livres de l’auteure. Cela tombe bien, Les Loups Chantants ont rejoint ma bibliothèque lors des Imaginales.



En bref...

Une atmosphère un peu bizarre, mais dans le bon sens. Elle ne peut, en tout cas, laisser indifférent. Ce roman respire pour moi l'originalité et m'a dès les premières pages emportée. Son récit, très rythmé, se lit d'une seule traite et réserve bien des surprises. Cela fait du bien un bon one shot prenant ! 

J'ai beaucoup aimé

Retrouvez plus d'informations et d'autres avis sur la page du livre
Logo Livraddict


6 commentaires

  1. Elle est trop bien ta chronique ! C'est tout à fait ça !

    RépondreSupprimer
  2. C'était aussi le premier livre d'Aurélie Wellenstein que je lisais. J'ai eu un peu de mal avec le début de l'histoire mais la fin m'a bien plue ! Je l'ai trouvé logique, et ce n'est pas toujours chose facile avec une composante temporelle ^^ J'ai Le Roi des Fauves et Les loups chantants dans ma PAL qui n'attendent que moi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui elle a vraiment bien géré la composante temporelle je trouve en maintenant le mystère, mais quand même avec une explication simple au final et surtout très censée. J'ai hésité aux Imaginales entre Le Rois des Fauves et Les Loups Chantants et finalement c'est les Loups qui l'ont emporté. Je pense que je le lirai cet été pour me rafraîchir un peu pendant la canicule ^^

      Supprimer
  3. C est super !! Je le commence sûrement après le bâtard de kosigan ! Mais.. mais.. j'arrive tjrs pas a comprendre comment tu as résiste si longtemps à l'appel des loups chantants ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est simple, je voulais absolument le prendre en salon ;)

      Supprimer