Mes derniers avis

Fils-des-Brumes - Tome 4: L'Alliage de la Justice, de Brandon Sanderson


Mistborn - Tome 4: The Alloy of Law
Fils-des-Brumes - Tome 4: L'Alliage de la Justice
de Brandon Sanderson
Editions Tor Books
Editions Le Livre de Poche
Première édition VO en 2008
332p

Brandon Sanderson est un auteur américain de fantasy. En plus de ses propres oeuvres, il a également été choisi pour terminer la série La Roue du Temps que la mort de Robert Jordan, son auteur, a laissée inachevée.

Synopsis

Kelsier, Vin, Elend et les autres font désormais partis de l’Histoire – ou de la religion. Les chemins de fer côtoient les canaux, les rues sont éclairées à l’électricité et les premiers gratte-ciel partent à l’assaut des nuages. Mais les anciennes magies allomantique et férochimique existent toujours. Un outil précieux pour ceux qui tentent de faire régner la justice dans les terres sauvages qu’on appelle les Rocailles. Après vingt ans là-bas et une récente tragédie, Wax Ladrian est de retour à la métropole d’Elendel. À la tête d’une Maison noble, il doit ranger ses pistolets pour assumer de nouveaux devoirs. Ou du moins le croit-il. Car les demeures et les rues élégantes de la ville pourraient bien s’avérer plus dangereuses encore que les plaines poussiéreuses des Rocailles...

Mon avis

Après la grosse claque qu’a été la première trilogie, j’avais quelques appréhensions à entamer ce volet. Nouvelle histoire, nouveaux personnages, et un univers propulsé quelques centaines d’années en avant.  

Le rail a conquis les plaines, les premiers buildings s’attaquent au ciel, les diligences traversent les villes fantômes, les brumes s’infiltrent dans les interstices … et ça canarde à tout va. Sortez les colts, les couvres-chefs et les manteaux longs, l’allomancie se prête aussi bien aux pirouettes à épée qu’aux duels de revolvers. Un ensemble bien original, au confluent du western et de la fantasy. L’univers s’avère ainsi aussi efficace que prenant, même si je le trouve un peu moins abouti que dans la précédente trilogie. En même temps, après trois gros pavés, on commençait à le maîtriser sur le bout des doigts. 

On y suit Waxillium (Wax), sherif de province rentré à la capitale pour prendre les rênes de la maison familiale. Mais ce qu’il estimait un paisible exil est loin d’être une sinécure. Le voilà qui reprend du service, à traquer des braqueurs de train, kidnappeurs à leurs heures perdues. Une histoire qui ne paye pas de mine, mais qui a pourtant ce qu’il faut pour emporter son lecteur. Les rebondissements y sont légions, le format percutant et l’épilogue donne grave envie d’avoir la suite. Mais voilà, face à la première trilogie Fils-des-Brumes, l'ensemble paraît moins épique. Oui je sais, je suis chiante …

De toute façon, après ce monstre sacré, on ne peut s’empêcher de toujours comparer. On se prend ainsi à chercher Vin, Elend et les autres au détour d’une ruelle, le cœur un peu serré. Ils sont pourtant sympathiques les personnages de cet opus, attachants aussi.

Il y a Wax par exemple, bien droit dans ses bottes et un peu plongé dans ses souvenirs et ses interrogations sur ce qu’est être un gars bien. Rêveur à ses heures perdues aussi, à guetter les brumes. Le genre de type qu’on meurt d’envie de percer. Et que serait-il sans son fidèle second, Wayne ! Impossible de résister au charme de ce bandit repenti. Drôle, imprévisible, il n’a de cesse de surprendre par des répliques bien placées et des changements d’identités savoureux. 

Ces deux là forment un duo des plus charismatiques. Peut être un peu trop d’ailleurs, car la mystérieuse Marasi, l’intellectuelle futée de la bande, reste en retrait. Mais qu’à cela ne tienne, les échanges entre Wax et Wayne sont un régal. Plein de complicité et d’humour, ils ne peuvent que mettre le sourire aux lèvres.

En bref...

Pas le coup de coeur de la première trilogie, mais un tome avec lequel je me suis beaucoup amusée. Il faut dire que l’allomancie se prête aussi bien aux pirouettes médiévales de Vin et les autres qu’aux duels à pistolet de Wax. Au confluent du western et de la fantasy, l’univers de Fils-des-Brumes a connu un beau dépoussierage. L’intrigue, quant à elle, n’est pas aussi épique que la précédente (en même temps, on est dans un format plus réduit), mais elle a ce qu’il faut pour emporter son lecteur. De toute façon, on suit le trio d’héros avec beaucoup de plaisir. Entre Wayne et Wax, un duo aussi fin que charismatique, et Marasi, une intellectuelle futée comme je les aime, j’ai trouvé mon compte. Il faudrait juste que j’arrête de toujours tout comparer aux précédents opus ^^

J'ai beaucoup aimé 

Retrouvez plus d'informations et d'autres avis sur la page du livre
Logo LivraddictLogo Livraddict

14 commentaires

  1. Réponses
    1. Moi j'adore, les trois premiers volumes, surtout, ont été une grosse grosse claque. L'auteur est un fin architecte, qu'il s'agisse de son univers ou de ses intrigues qui te font halluciner dans les révélations.

      Supprimer
  2. Il faut vraiment que je tente plus de livres de l'auteur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fouii ! Ben d'ailleurs, pourquoi pas cette série ^^

      Supprimer
  3. Il faut d'abord que je lise le 3e, mais j'ai très envie de le lire celui là !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La troisième m'a fait halluciner, vraiment. Une très grosse claque dans ma figure. En comparaison, celui là fait un peu plus pâlichon, même s'il est très fun. Du coup je suis contente d'avoir attendu avant de le lire, juste après le troisième je l'aurais moins apprécié je pense;

      Supprimer
  4. Oui on s'amuse beaucoup mais comme toi, je l'ai trouvé très en-dessous de la trilogie initiale. Et surtout, il manque de réflexions approfondies (ou peut-être d'un vrai méchant ??? )
    Je suis contente de l'avoir lu mais pas certaine de poursuivre l'aventure …

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le format est plus court aussi, donc ça limite le contenu. Je crois que l'auteur voulait s'offrir un petit aparté (qui se prolonge sur deux autres tomes) avant de reprendre les gros pavés avec une nouvelle trilogie dans cet univers (enfin c'est ce qu'il avait l'air de dire dans un post de la nouvelle année sur son site).

      Supprimer
  5. Je me souviens d'avoir apprécié les trois premiers tomes, sans en garder plus de souvenirs... Il faudrait que je m'y remette !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans plus ? *part pleurer dans son coin* ^^

      Supprimer
  6. Je suis d'accord avec ton avis, dans le sens où c'est agréable de retrouver l'univers, mais cela n'égale pas la trilogie. ;)
    J'étais un peu déçue que mes pronostics amoureux ne se réalisent pas. XD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut en garder pour les tomes suivants ;)

      Supprimer
  7. C'est vrai que c'est moins épique mais ça ne m'a pas empêchée d'apprécier énormément et puis Wax et Wayne quoi ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vi, et puis la légèreté ça fait du bien aussi de temps en temps. Toujours est-il que je ne cracherai pas dans la soupe, je lirai les deux tomes à venir (enfin le programme peut encore changer) sur ce duo avec beaucoup de plaisir.

      Supprimer