Mes derniers avis

In My Mailbox - Juin 2019


In My Mailbox est un rendez-vous repris dans sa version française par Lire ou Mourir et permettant de partager les livres reçus dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Je ne pense pas m'y tenir de façon hebdomadaire mais plutôt aléatoirement, au rythme de mes craquages de PAL. 

Voici donc les dernières arrivées dans ma bibliothèque.

Papier

Un mois de juin plutôt raisonnable. Je n'ai fait qu'un achat papier et pour le reste j'ai continué d'être gâtée pour mon anniversaire. 

 
    
Le Port des Marins Perdus de Teresa Radice & Stefano Turconi (éditions Glénat - Treize étrange) : j'ai récemment lu Amour minuscule du même duo d'auteurices, qui a été un gros coup de coeur. Je n'ai pas pu résister à la tentation d'acheter un autre de leur titre.

Synopsis : Automne 1807. Un navire de Sa Majesté récupère au large du Siam un jeune naufragé qui ne se rappelle que de son prénom : Abel. Le garçon se lie rapidement d’amitié avec le premier officier, capitaine du navire depuis que le commandant s’est enfui avec le trésor du bord. Abel retourne ensuite en Angleterre où il loge dans l’auberge tenue par les trois filles déchues du fuyard. Alors que la mémoire lui revient peu à peu, il découvre quelque chose de profondément troublant sur lui-même, et la véritable nature des personnes qui l’ont aidé...

What If It's Us (VF : Pourquoi pas nous ?) de Becky Albertalli & Adam Silvera (éditions HarperTeen) : un bien joli cadeau de Maëlle du blog The Notebook 14. En bonne gourmande que je suis, je l'ai déjà dévoré. C'est un roman mignon comme tout, plein d'humour et de douceur. 

Synopsis : Arthur est à New York pour l’été, en attendant de savoir s’il va être reçu à Yale. Lorsqu’il croise le chemin de Ben dans un bureau de poste, c’est le coup de foudre. Il y voit un signe du destin.

De son côté, Ben doute que le destin soit de son côté : il vient de rompre avec son petit ami, Hudson, et n’est pas vraiment prêt pour une nouvelle relation.

Pourtant, ni l’un ni l’autre ne parviennent à oublier cette première rencontre...

 

* Les Furtifs d'Alain Damasio (éditions La Volte) : un présent de ma maman, qui connaît tout mon amour pour La horde du contrevent du même auteur.

Synopsis Ils sont là parmi nous, jamais où tu regardes, à circuler dans les angles morts de la vision humaine. On les appelle les furtifs. Des fantômes ? Plutôt l’exact inverse : des êtres de chair et de sons, à la vitalité hors norme, qui métabolisent dans leur trajet aussi bien pierre, déchet, animal ou plante pour alimenter leurs métamorphoses incessantes.

Lorca Varèse, sociologue pour communes autogérées, et sa femme Sahar, proferrante dans la rue pour les enfants que l’éducation nationale, en faillite, a abandonnés, ont vu leur couple brisé par la disparition de leur fille unique de quatre ans, Tishka – volatilisée un matin, inexplicablement. Sahar ne parvient pas à faire son deuil alors que Lorca, convaincu que sa fille est partie avec les furtifs, intègre une unité clandestine de l’armée chargée de chasser ces animaux extraordinaires. Là, il va découvrir que ceux-ci naissent d’une mélodie fondamentale, le frisson, et ne peuvent être vus sans être aussitôt pétrifiés. Peu à peu il apprendra à apprivoiser leur puissance de vie et, ainsi, à la faire sienne.

* Un été avec Homère de Sylvain tesson (éditions des Équateurs - Équateurs parallèles) : autre cadeau de ma maman, j'essaye d'ailleurs de lui voler son exemplaire depuis quelques mois. 

Synopsis : Au long de l'Iliade et de l'Odyssée chatoient la lumière, l'adhésion au monde, la tendresse pour les bêtes, les forêts - en un mot, la douceur de la vie. N'entendez-vous pas la musique des ressacs en ouvrant ces deux livres ? Certes, le choc des armes la recouvre parfois. Mais elle revient toujours, cette chanson d'amour adressée à notre part de vie sur la terre. Homère est le musicien. Nous vivons dans l'écho de sa symphonie."

Homère continue de nous aider à vivre. 

Pour écrire Un été avec Homère, Sylvain Tesson s'est retiré sur une île des Cyclades, au bord de la mer Égée, dans la lumière, l'écume et le vent. "Nous sommes les enfants de notre paysage", écrivait Lawrence Durrell. 

Un été avec Homère est à l'origine une série d'émissions diffusées pendant l'été 2017 sur France Inter. 

Numérique

On dit merci à l'OP organisée par Harper Collins parus chez eux qui m'a permis d'acheter tous les titres qui m'avaient fait de l'oeil ces derniers mois.

   

* Et tu entendras le bruit de l'eau de Sophie Jomain (éditions Harlequin - &H) : une autrice qui n'est plus à présenter et dont j'ai beaucoup aimé tous les livres.

Synopsis Elle est partie pour fuir celle qu’elle était devenue… Là-bas, elle va trouver celle qu’elle est vraiment. 

Marion Verrier est Fendie Miller. Ou plutôt Fendie Miller est Marion Verrier. Elle ne sait plus trop… Est-elle vraiment devenue cette journaliste assoiffée de scoops que plus rien n’émerveille ? Poussée à bout, Marion craque et décide de s’échapper en baie de Somme. Un bungalow cosy perdu dans la nature pour se retrouver et réfléchir à ce qu’elle va faire de sa vie, voilà tout ce à quoi elle aspire. Mais, au « Bruit de l’eau », Marion découvre qu’elle n’est pas aussi seule qu’elle le pensait ; quelqu’un d’autre a choisi l’écolodge pour s’isoler du monde. Un homme, mystérieux et solitaire, que le destin n’aura de cesse de remettre sur sa route.

* La guerre des papilles de Lucie Castel (éditions Harlequin - &H) : une autrice dont j'ai découvert la plume il y a quelques mois seulement, mais je me régale avec ses écrits absolument délicieux.

Synopsis : Chocolat contre pâtisserie.
Castelli contre Palazzo. 
Lucas contre Catalina.

Contre ? Tout contre, oui. Face à face, même ; car le local que Catalina a hérité de son grand-père se trouve à moins d’une dizaine de mètres du magasin des ennemis de toujours de sa famille : les Castelli. La guerre entre les deux clans dure depuis trois générations dans le petit village corse de Sartène, et l’installation de la descendante des Palazzo en face de la chocolaterie tenue par Lucas Castelli sonne comme une ultime provocation. Mais Cat a déjà surmonté bien pire que la concurrence frontale d’un voisin malpoli et ouvertement hostile, et il est hors de question qu’elle renonce à ouvrir sa pâtisserie, l’incarnation du nouveau départ qu’elle veut donner à sa vie – qu’elle doit donner à sa vie. Si Lucas veut vraiment la guerre, il l’aura… et ce sera la guerre des papilles !

 

* Avec toi m'envoler de Fleur Hana (éditions Harlequin - &H) : depuis que j'ai lu sa trilogie Follow Me, je veux absolument lire d'autres titres de l'autrice. J'ai de quoi faire là. 

Synopsis Elle est son ancre, il est son ciel

Elle s’appelle Adeline. La première fois que Matt la voit, il perd toutes ses certitudes. Car Adeline a quelque chose de moins que les autres. Et quelque chose de plus. Un plus qui la rend unique, captivante, et fait douter Matt : doit-il aller au bout de la mission de séduction que son boss lui a confiée ?

Il s’appelle Matt. La première fois qu’Adeline le voit, elle sent monter en elle l’amertume. L’amertume à l’idée qu’il n’éprouve à son égard que compassion et pitié, qu’il ne voie que le corps malade et oublie la femme qui l’habite. Mais Matt persévère, comme s’il voulait vraiment la connaître. Alors, Adeline le laisse petit à petit entrer dans son quotidien régi par les contraintes médicales. Et elle en vient à se demander si elle ne pourrait pas, elle aussi, se laisser emporter par la douce légèreté qui guide la vie de Matt…

* Nous deux à l'infini de Fleur Hana (éditions Harlequin - &H) 

Synopsis Elle est incapable d’aimer un autre homme que lui. 
Il est incapable d’aimer tout court. 

Lola aime Dante. C’est une vérité universelle depuis qu’elle a croisé son regard, treize ans plus tôt, alors qu’ils étaient encore adolescents et que Dante sortait avec sa grande sœur. Aujourd’hui, elle décide de tenter le tout pour le tout : elle va le séduire, quitte à se faire passer pour une femme qu’elle n’est pas vraiment, une femme que Dante laissera entrer dans ses nuits.
Dante n’aime que lui. C’est une vérité indiscutable depuis la trahison qui a fait voler sa vie rêvée en éclats. L’homme qu’il était a disparu ; désormais, il enchaîne les coups d’un soir et est devenu ce que la vie a fait de lui : un sale type. Mais, lorsque Lola déboule au milieu de la nuit, il lui ouvre, même s’ils ne se sont pas parlé depuis huit ans. Cette fille est toujours la gamine insupportable, capricieuse et envahissante de ses souvenirs, mais elle a ce truc indéfinissable qui le touche. Alors, quand elle lui demande de l’héberger, il accepte.


* Les coeurs hantés #1 La mélodie du fantôme de AG Howard (Collection Infinity - éditions Bookmark) chronique : mêlant fantastique, mystère et historique, La mélodie du fantôme est un magnifique roman d’ambiance, qui laisse la part belle au développement des personnages et à leurs émois.

Synopsis Juliette Emerline, du haut de ses dix-neuf ans, isolée par la surdité, subsiste dans la solitude de sa demeure en créant des chapeaux. Mais son sanctuaire est mis en péril lorsque Lord Nicolas Thornton, un architecte mystérieux de vingt-sept ans, décide d’acheter son humble domaine pour donner vie à ses plans excentriques. Lorsqu’elle le surprend à déambuler au cimetière, Juliette décide de mener secrètement l’enquête.

Sur la tombe que Lord Thornton vient de quitter, elle découvre le seul nom de "Hawk", et une fleur étrange. Quand Juliette touche ses pétales, le spectre d’un jeune aristocrate lui apparaît, et lui chante une mélodie que seules ses oreilles sourdes peuvent entendre. Le fantôme ne se souvient ni de son identité, ni de sa mort ; mais c’est le nom de Thornton qui, dans l’amnésie, le hante encore.

Pour venger son nouveau compagnon et sauver son domaine, Juliette brave sa peur de la haute société et voyage jusqu’à l’hôtel isolé où Lord Thornton lui propose un poste de chapelière pour la saison estivale. Là-bas, elle se trouvera tiraillée et ne saura plus à qui accorder sa confiance : l’architecte de chair et de sang qui semble la comprendre et la touche avec ses gestes romantiques, ses lettres sincères et ses caresses sensuelles... ou le spectre, avec ses mélodies profondes et ses déclarations ardentes, capable d’émouvoir son esprit et son âme comme aucun homme.

Alors que les secrets sinistres qui lient Lord Thornton à son domaine et à Hawk se dévoilent un à un, Juliette s’enfonce dans un labyrinthe de faux-semblants. Mais il est trop tard pour fuir, et l’amour tragique qui fleurit dans son cœur transformera son monde silencieux pour toujours.

Avez-vous lu certains de ces titres ? Qu'en avez-vous pensé ?

Les coeurs hantés - Tome 1 : La mélodie du fantôme, de A.G. Howard


Les coeurs hantés - Tome 1 : La mélodie du fantôme
Haunted Hearts Legacy - Book 1: The Architect of Song
de A.G. Howard
traduit par Marguerite Guillemet
Collection Infinity/Éditions Bookmark (2018)
paru en numérique, à paraître prochainement en papier
447 pages

ebook

A.G. Howard est une romancière américaine, autrice de plusieurs romans YA fantastiques. Elle a notamment publié Splintered, une réécriture sombre d'Alice au pays des merveilles ou encore Roseblood, une adaptation du Fantôme de l'opéra. Elle aime dépeindre des ambiances mélancoliques, portées par la magie voire le macabre. 


Synopsis

Juliette Emerline, du haut de ses dix-neuf ans, isolée par la surdité, subsiste dans la solitude de sa demeure en créant des chapeaux. Mais son sanctuaire est mis en péril lorsque Lord Nicolas Thornton, un architecte mystérieux de vingt-sept ans, décide d’acheter son humble domaine pour donner vie à ses plans excentriques. Lorsqu’elle le surprend à déambuler au cimetière, Juliette décide de mener secrètement l’enquête.

Sur la tombe que Lord Thornton vient de quitter, elle découvre le seul nom de "Hawk", et une fleur étrange. Quand Juliette touche ses pétales, le spectre d’un jeune aristocrate lui apparaît, et lui chante une mélodie que seules ses oreilles sourdes peuvent entendre. Le fantôme ne se souvient ni de son identité, ni de sa mort ; mais c’est le nom de Thornton qui, dans l’amnésie, le hante encore.

Pour venger son nouveau compagnon et sauver son domaine, Juliette brave sa peur de la haute société et voyage jusqu’à l’hôtel isolé où Lord Thornton lui propose un poste de chapelière pour la saison estivale. Là-bas, elle se trouvera tiraillée et ne saura plus à qui accorder sa confiance : l’architecte de chair et de sang qui semble la comprendre et la touche avec ses gestes romantiques, ses lettres sincères et ses caresses sensuelles... ou le spectre, avec ses mélodies profondes et ses déclarations ardentes, capable d’émouvoir son esprit et son âme comme aucun homme.

Alors que les secrets sinistres qui lient Lord Thornton à son domaine et à Hawk se dévoilent un à un, Juliette s’enfonce dans un labyrinthe de faux-semblants. Mais il est trop tard pour fuir, et l’amour tragique qui fleurit dans son cœur transformera son monde silencieux pour toujours.

Top Ten Tuesday #51 - Les 10 romans que je souhaite découvrir durant l'été 2019


Le Top Ten Tuesday permet de lister son top 10 selon le thème littéraire défini. Initialement créé par The Brokeand the Bookish le rendez-vous a longtemps siégé en français chez Iani. Il a maintenant pris ses quartiers chez Frogzine

Cette semaine 

Les 10 romans que je souhaite découvrir durant l'été 2019


Nouvelle sélection saisonnière, ce sera mon petit défi de l'été, dans la lignée des Cold Winter, Pumpkin Autumn ou Spring Flower challenges. En revanche, j'ai un peu diversifié pour ne pas y inclure que des romans.

J'ai gardé le même fil conducteur que l'année dernière, cela m'avait plutôt réussi. Place donc à cette petite variété de thèmes que m'inspirent la saison. 

Rêver d'aventure

Renouer avec les récits d'aventure qui ont bercé les été de mon enfance, explorer de nouvelles contrées, prendre la mer et vivre 1000 péripéties... vaste programme. Mais c'est que promet le roman graphique suivant, dans l'esprit des grands romans d'aventure de Stevenson, d'après l'éditeur. J'ai récemment eu un coup de coeur pour Amour minuscule de ces deux auteurices, j'espère que celui-là sera tout aussi intense.


*Le Port des Marins Perdus de Teresa Radice & Stefano Turconi* Automne 1807. Un navire de Sa Majesté récupère au large du Siam un jeune naufragé qui ne se rappelle que de son prénom : Abel. Le garçon se lie rapidement d’amitié avec le premier officier, capitaine du navire depuis que le commandant s’est enfui avec le trésor du bord. Abel retourne ensuite en Angleterre où il loge dans l’auberge tenue par les trois filles déchues du fuyard. Alors que la mémoire lui revient peu à peu, il découvre quelque chose de profondément troublant sur lui-même, et la véritable nature des personnes qui l’ont aidé...

Carte postale

L'été, c'est également une période propice à l'exploration de lointain pays et l'occasion de se plonger dans des livres qui font un peu voyager. Entre Japon et Nigéria, j'hésite encore un peu.


*Les noces de la renarde de Floriane Soulas* 1461, Japon.
Hikari, une mystérieuse jeune femme, vit avec ses sœurs dans une forêt peuplée de petits Dieux de la province d’Izumi. Fascinée depuis toujours par les humains, elle s’intéresse de près aux villageois installés au pied de la montagne, et plus particulièrement à Jun, l’un des bûcherons. Mais le contact avec les hommes est formellement interdit par son clan…

2016, Tokyo.
Depuis toujours, Mina a le pouvoir de voir et de côtoyer les yokaï, esprits et monstres du folkore japonais. Solitaire à cause de ce don qu’elle doit cacher à tous, la jeune fille ne se sent pas à sa place dans la société.
Jusqu’au jour où un esprit tente de s’introduire dans ses rêves et que Natsume, une fille de sa classe, l’entraîne dans une chasse au démon à travers la capitale…

Deux univers qui se croisent, deux destins qui s’entremêlent, entre quête d’identité et désir d’émancipation.


*Purple Hibiscus (VF : L'hibiscus pourpre) de Chimamanda Ngozi Adichie* Kambili vit dans une famille nigériane aisée avec son frère aîné Jaja. Leur père est un catholique fondamentaliste, très respecté par la communauté d'Enugu. Mais lorsqu'un coup d'État contraint Kambili et Jaja à trouver refuge chez Tatie Ifeoma, ils découvrent un foyer bruyant et plein de vie et leurs illusions sur l'autorité religieuse et paternelle tombent. Commence alors un douloureux combat pour s'affranchir du passé.

Élargir ses horizons

Quitte à explorer des territoires inconnus, autant découvrir de nouveaux genres ou auteurs. J'en profiterai pour partir explorer la littérature classique russe.



*La dame de pique de Alexandre Pouchkine* Un jeune homme tue sans le vouloir une vieille comtesse à qui il aurait souhaité arracher le secret qui permet de gagner au jeu. Sa conscience le harcèle : « Tu es l'assassin de la vieille ! », et la morte revient, car si la dame de pique est bien une carte, elle reste aussi une figure de femme... 

Les pieds dans l'eau

Avec un nom pareil, il y a intérêt à avoir un bout de plage dans cette histoire


*Little beach girl de Audrey Woodhill* Deux ans...
Deux putains d'années que je végète dans ce trou paumé au Costa Rica...
Deux années que moi, Alex Scorrano, l'un des chefs de clan les plus craints et respectés du milieu, je joue au gentil patron de bar de plage... Autant dire une éternité.
Mais les affaires reprennent. Enfin.
Avec ce nouveau trafic international que je m'apprête à mettre en place ici, j'entre à nouveau dans le circuit. Et cette fois rien ni personne ne me déviera de mon objectif. Personne sauf peut-être elle...
Charlie.
Elle l'ange blond aux yeux couleur océan.
Elle, ma little beach girl.
Fuis lolibeach, fuis avant qu'il ne soit trop tard. Mon coeur est mort depuis longtemps et mon monde bien trop dangereux pour toi...

Secrets de famille

Allez savoir pourquoi, mais l'été j'ai souvent envie de sagas qui s'étirent sur les années, de destins hantés par les secrets, la famille et l'amitié. On verra si ce roman italien se prête à cela.


*L'amie prodigieuse #1 d'Elena Ferrante* Elena et Lila vivent dans un quartier pauvre de Naples à la fin des années cinquante. Bien qu’elles soient douées pour les études, ce n’est pas la voie qui leur est promise. Lila abandonne l’école pour travailler dans l’échoppe de cordonnier de son père. Elena, soutenue par son institutrice, ira au collège puis au lycée. Les chemins des deux amies se croisent et s’éloignent, avec pour toile de fond une Naples sombre, en ébullition.

Sous les pavés, la plage

Ou comment profiter de la langueur estivale : essayer de caser un pavé ou deux. Je fais d'une pierre deux coups, puisque je découvre enfin la plume de cet auteur.


*11.22.63 (VF : 22.11.63) de Stephen King* Imaginez que vous puissiez remonter le temps, changer le cours de l'Histoire. Le 22 novembre 1963, le président Kennedy était assassiné à Dallas. à moins que...
Jake Epping, professeur d'anglais à Lisbon Falls, n'a pu refuser d'accéder à la requête d'un ami mourant : empêcher l'assassinat de Kennedy. Une fissure dans le temps va l'entraîner dans un fascinant voyage dans le passé, en 1958, l'époque d'Elvis et de JFK, des Plymouth Fury et des Everly Brothers, d'un taré solitaire nommé Lee Harvey Oswald et d'une jolie bibliothécaire qui deviendra le grand amour de Jake, un amour qui transgresse toutes les lois du temps.
Avec une extraordinaire énergie créatrice, King revisite au travers d'un suspense vertigineux l'Amérique du baby-boom, des « happy days » et du rock and roll.

Ce n'est qu'un au revoir

Finir une saga, ce ne serait pas plus mal non plus.


*Kingmaker Chronicles #3 Heart on Fire d'Amanda Bouchet* Who is Catalia Fisa?
With the help of pivotal figures from her past, Cat begins to understand the root of her exceptional magic, her fated union with Griffin Sinta, and Griffin's role in shaping her destiny.

Only Cat holds the key to unlocking her own power, and that means finally accepting herself, her past, and her future in order to protect her loved ones, confront her murderous mother, and taking a final, terrifying step--reuniting all three realms and taking her place as the Queen of Thalyria.
What doesn't kill her will only make her stronger...we hope.

Sex on the beach

Corps et esprits en chaleur. This is Sparta !!! Ouais ok j'avoue, elle était facile celle-là. Mais j'espère bien que ce roman me fera vibrer, façon grand huit émotionnel.


*Axios (VF : Axios) de Jaclyn Osborn* Je suis Axios, de Sparte, et je suis né pour tuer. À l’âge de sept ans, j’ai quitté la maison pour m’entraîner avec d’autres garçons. On nous a enseigné l’obéissance, la solidarité, la stratégie militaire et la résistance à la douleur. Mon éducation stricte m’a débarrassé de mes faiblesses et m’a obligé à devenir fort. Impitoyable. Mais je rêvais de quelque chose de plus grand, d’une vie que je ne pourrais jamais avoir. Contre toute attente et en dépit de l’entraînement le plus pénible qu’un guerrier pouvait endurer, j’ai trouvé l’amour dans les bras d’un autre Spartiate. Il était l’air que je respirais et l’eau que je buvais. Quand nous combattions côte à côte, nous étions invincibles. Là où il allait, je le suivais. Cependant, l’amour n’avait pas sa place à Sparte. Les sentiments étaient pour les faibles. Dans la vie d’un Spartiate, il n’y avait que des batailles, de la violence et aucune garantie pour le lendemain. En temps de guerre, tous les hommes étaient mis à l’épreuve, mais le plus grand défi pour nous n’était pas celui des épées ni des lances, mais bien celui du cœur.

Douceur estivale

Cela ne m'empêche pas non plus d'avoir envie de douceur et de légèreté, je peux vibrer sous l'assaut des émotions, mais j'ai aussi envie de petite bulles qui mettent du baume au cœur. 


*Red, White & Royal Blue de Casey McQuiston* First Son Alex Claremont-Diaz is the closest thing to a prince this side of the Atlantic. With his intrepid sister and the Veep’s genius granddaughter, they’re the White House Trio, a beautiful millennial marketing strategy for his mother, President Ellen Claremont. International socialite duties do have downsides—namely, when photos of a confrontation with his longtime nemesis Prince Henry at a royal wedding leak to the tabloids and threaten American/British relations.

The plan for damage control: staging a fake friendship between the First Son and the Prince. Alex is busy enough handling his mother’s bloodthirsty opponents and his own political ambitions without an uptight royal slowing him down. But beneath Henry’s Prince Charming veneer, there’s a soft-hearted eccentric with a dry sense of humor and more than one ghost haunting him. 

As President Claremont kicks off her reelection bid, Alex finds himself hurtling into a secret relationship with Henry that could derail the campaign and upend two nations. And Henry throws everything into question for Alex, an impulsive, charming guy who thought he knew everything: What is worth the sacrifice? How do you do all the good you can do? And, most importantly, how will history remember you?

Road Trip

Et enfin, que serait enfin un été sans un beau petit road trip, les cheveux et la musique au vent. Bon là il s'agit plutôt d'un essai sur un road (sea ?) trip d'un autre genre, mais ça compte quand même, non ?


*Un été avec Homère de Sylvain Tesson* Au long de l'Iliade et de l'Odyssée chatoient la lumière, l'adhésion au monde, la tendresse pour les bêtes, les forêts - en un mot, la douceur de la vie. N'entendez-vous pas la musique des ressacs en ouvrant ces deux livres ? Certes, le choc des armes la recouvre parfois. Mais elle revient toujours, cette chanson d'amour adressée à notre part de vie sur la terre. Homère est le musicien. Nous vivons dans l'écho de sa symphonie."

Homère continue de nous aider à vivre. 

Pour écrire Un été avec Homère, Sylvain Tesson s'est retiré sur une île des Cyclades, au bord de la mer Égée, dans la lumière, l'écume et le vent. "Nous sommes les enfants de notre paysage", écrivait Lawrence Durrell. 

Un été avec Homère est à l'origine une série d'émissions diffusées pendant l'été 2017 sur France Inter. 


ET VOUS, QUE LIREZ-VOUS CET ÉTÉ ?


C'est lundi, que lisez-vous ? 24.06.2019



Le rendez-vous est inspiré de It's Monday, What are you reading? by One Person's Journey Through a World of Books, et a été repris en français par Galleane pendant de nombreuses. Il est maintenant géré par Camille de I Believe in Pixie Dust.


Ces dernières semaines

Bonjour à toutes et à tous ! Me revoilà pour un petit bilan après un mois d'absence. Les vacances ont fait beaucoup de bien, entre des Imaginales riches en sourires, un beau séjour à Rome où on en a pris plein les yeux (et où on s'est goinfrés), et un passage en famille en Alsace/dans les Vosges pour finir le tout 😊En revanche, j'ai moins apprécié la masse de boulot qui m'attendait à mon retour, ce qui m'a fait louper ce rendez-vous hebdomadaire lundi dernier. Mais me revoilà, et comme je n'ai pas lu énormément avec toutes ces aventures, le bilan reste encore gérable.

  

Les carnets de Cerise #5 Des premières neiges aux Perséides de Joris Chamblain & Aurélie Neyret : toujours aussi magique et enchanteur, une conclusion parfaite à la série. J'ai pleuré de la première à la dernière page et je n'ai même pas honte !

True North #5 Speakeasy de Sarina Bowen : j'avais trouvé que le tome quatre ne valait pas les précédents, j'ai été ravie de voir que celui-ci remontait la barre. On a toujours là une romance mignonne au possible, tout en étant pourtant très réaliste (la manière dont elle traite par exemple d'addiction). Un beau travail de construction des personnages également, qui fait que le saga reste une de mes valeurs sûres du moment.

- Private Charter de N.R. Walker : mon N.R. Walker du trimestre, j'ai envie de dire, parfait pour se mettre dans l'ambiance avant l'été, puisque toute l'intrigue se déroule au bord de la mer. Si vous avez envie de faire du cabotage dans le Queensland en Australie, tentez le coup ! Et comme toujours avec les romances de l'autrice, c'est feel-good au possible, doux et rafraîchissant (même si N.R. Walker sait faire monter la température entre ses personnages).

  

Graveyard Queen #2 The Kingdom (VF Les Secrets d'Asher Falls) d'Amanda Stevens : pfiouuuu ! Très fort ce deuxième tome, je me suis fait de belles frayeurs avec. Le côté fantastique monte en puissance ici, ce qui rend le roman encore plus captivant. Quelques révélations aussi sur l'héroïne qui me donnent très envie de ne pas tarder avant de me plonger dans le T3.

Corto Maltese #12 Sous le soleil de minuit de Juan Diaz Canales & Rubén Pellejero : 20 ans plus tard, Corto est de retour avec de nouveaux auteurs. Mais n'est pas Hugo Pratt qui veut. Cela reste une lecture agréable, l'esprit aventure est bien présent et le dessin fidèle (même si un peu trop net), en revanche on y perd largement au niveau du rythme et de l'épaisseur. Tout est concentré ici, utilitaire presque... cela reste divertissant, mais je regrette ces touches de poésie, d'humour et de nostalgie qui laissaient respirer les intrigues de Pratt et faisaient l'esprit de la saga. Bon point émotionnel en revanche pour le petit twist pandoresque. 

Racing the Sun de Karina Halle : de retour de Rome, j'ai eu envie de prolonger l'escapade italienne. Direction la côte amalfitaine avec cette romance d'une autrice dont j'apprécie en général les livres. Pas de bol, il n'y a que le côté dépaysant qui m'a ici plu, pour le reste, je n'ai pas vibré une seule fois.

  

Charley Davidson #13 Summoned to Thirteenth Grave de Darynda Jones : grand final des aventures de Charley... sympa, sans être non plus transcendant. Il était divertissant et j'ai retrouvé avec plaisir tout la petite bande de persos, mais je m'attendais à quelque chose de beaucoup plus épique en fait, ce qui fait que je suis restée sur ma faim (même si le tout dernier dénouement est vraiment bien trouvé). Et, comme dans le tome précédent, Charley en a un peu trop fait à mon goût sur le plan blagues.

The Boys of Jackson Harbor #2 Straight Up Love de Lexi Ryan : j'ai lu le premier tome de la série dans le cadre des mes découvertes pour la RARE et je ne regrette absolument pas. Essai transformé avec ce 2e opus, dans lequel j'ai retrouvé tout ce qui m'avait plu dans le premier : une romance solide et émouvante, avec juste ce qu'il faut d'humour. J'adore de plus tout le côté petite ville où tout le monde se mêle des affaires des autres, tout comme le fait que l'on suit une fratrie de tome en tome. Bref, à moi le T3.

Heartbreaker Bay #4 Chasing Christmas Eve de Jill Shalvis : bon, on est d'accord, ce n'est pas vraiment la saison des romances de Noël. Mais j'avais envie de faire baisser un peu ma PAL et, après le Jackson Harbor, bien envie de renouveler l'expérience avec une romance du même type. Niveau cahier des charges, on a tout bon, une comédie romantique avec un côté doudou. Cela a également été un plaisir de retrouver la bande d'amis des tomes précédents. En revanche, je ne sais pas si c'est le fait que la romance se déroule sur un petit nombre de jours ou quoi, mais j'ai eu un peu de mal à me laisser entraîner émotionnellement parlant.

  

Le dieu oiseau d'Aurélie Wellenstein : sombre, prenant, terriblement intense ! J'ai adoré.

Amour minuscule de Teresa Radice & Stefano Turconi :  une belle claque ! Une histoire d'amour, d'exil et de filiation. Une histoire d'attente également, au fil des lunes qui marquent ce récit et des lettres qui le parsèment. Quelques facilités parfois, mais elles sont vites oubliées tellement ces pages sont bouleversantes et pleines d'humanité. Habillé avec beaucoup de justesse et de sensibilité par le crayon de Stefano Turconi, cet album est un régal tant pour les yeux que pour le coeur.

What if it's us (Pourquoi pas nous ?) de Becky Albertalli & Adam Silvera :  mignon comme tout, plein d'humour et de douceur. 

Mes lectures en cours
   
 

D'un côté comme de l'autre, je me régale ! (en revanche j'avance comme une tortue asthmatique parce que je n'ai pas le temps de lire, et ça me désole).

A venir

Joker ?

Ce que j'ai visionné dernièrement

Je n'ai pas visionné grand chose ces derniers temps, mais l'ogre charmant a continué de découvrir Grey's Anatomy avec moi à côté qui regarde d'un oeil, et on est quand même passés de la S1 à la S9 en quatre semaines. 

J'ai sinon regardé les deux premiers épisodes de One Day At A Time et je sens que je vais adorer, et j'ai enfin découvert Pitch Perfect (on dit merci à Netflix d'avoir ajouté les deux premiers à son catalogue), un soir ou l'ogre charmant m'avait abandonnée. 

Blog Tour : Secret McQueen #3 Sombre Secret, de Sierra Dean (Extrait + Concours)

  

Secret McQueen est de retour en VF pour une troisième aventure aux éditions Alter Real et, pour fêter cela, Melliane du blog Between dreams and reality (qui est une grand fan de la saga) a organisé un blog tour sur cette saga. 

Toute la semaine dernière, vous avez pu lire des interviews de l'autrice, chroniques et extraits de ce T3. C'est à mon tour de m'y coller. 


Synopsis du T3


Secret McQueen chasse les vampires, les loups-garous, et toutes sortes de créatures dangereuses. On pourrait croire qu’elle a déjà tout vu. Et pourtant… Quand la Reine des ocelots-garous vient lui demander de l’aide pour retrouver une jeune fille, l’hybride moitié vampire moitié loup-garou se rend vite compte qu’il lui reste beaucoup à apprendre sur les monstres nocturnes.

Secret n’est pas au bout de ses peines : elle doit retrouver un chat disparu, s’adapter à ses nouvelles fonctions, s’accommoder de sa position précaire comme compagne du Roi des loups-garous de l’Est, et gérer la découverte d’une flopée de nouvelles capacités surnaturelles (et malvenues) ... Et la situation est encore bien pire que ce qu’elle imaginait !

Elle commence à s’habituer aux attentions de ses prétendants, mais que penser de ses trous de mémoire ? Secret va être obligée de faire un choix déterminant pour son avenir professionnel, mais aussi sentimental.

Attention : ce livre parle d’un roi loup-garou aux mains baladeuses, d’un professeur d’anglais effrayant avec des plans machiavéliques, et d’une surprenante soirée de gala à Columbia.

J'ai eu l'opportunité d'en lire le premier tome l'année dernière et j'avais trouvé ce début bien prometteur (ma chronique). Il ne me reste plus qu'à continuer l'aventure. 

En attendant, je vous laisse avec un petit extrait, pour vous faire saliver. Et si vous êtes tenté·e·s, continuez jusqu'à la fin de l'article, un concours pour remporter ce troisième opus s'y trouve.



Extrait


Quand j’entrai, j’ouvris la bouche pour parler, mais la surprise fut telle, que ma langue se colla à mon palais et refusa de former des mots. Une jeune femme se tenait derrière un grand bureau en bois et me tournait le dos. Elle venait de briser une vitrine qu’on avait montée contre un mur, entre deux étagères. Elle parcourait son contenu du regard, ignorant les éclats de verre qui lui entaillaient les mains. Si j’en croyais les jurons qu’elle laissait échapper, ce qu’elle cherchait ne se trouvait pas ici.
Elle ne ressemblait à aucun cambrioleur de ma connaissance. L’obscurité m’empêchait de distinguer les détails les plus subtils, mais je n’avais jamais vu une criminelle aussi banale qu’elle. Légèrement grassouillette, elle avait avec un carré très scolaire qui lui arrivait aux épaules et elle était habillée comme une étudiante d’université. J’aurais plutôt vu cette fille dans une salle de classe. J’avais fait une entrée discrète ; mais, quand je m’approchai, mes bottes craquèrent en marchant sur les débris tombés du bureau et elle fit volte-face, des morceaux de roche dans la main.
Toutes mes remarques acerbes moururent dans ma gorge.
Ses yeux, que je n’aurais pas dû distinguer aussi bien dans le noir, luisaient chaque seconde davantage comme des charbons ardents, rouge orangé. Ses pupilles ne paraissaient pas normales non plus, mais j’étais tellement absorbée par ses iris brûlants que je ne pouvais plus penser à autre chose.
La fille gronda. Pendant toutes mes années à courir après des monstres, je n’avais jamais rien entendu de tel. Le grognement envoya un signal d’avertissement à mon estomac, mes tripes se contractèrent nerveusement. Mes mains ne bougèrent pas.
— Pose les pierres, lui ordonnai-je.
Quoi qu’elle cherche, j’étais certaine que je ne voulais pas qu’elle l’obtienne. Mais j’aurais dû être plus précise sur le « comment » poser les pierres, car elle les lança dans ma direction avec une force étonnante.
Je dus lever les mains, le pistolet et tout le reste, pour bloquer l’assaut, mais malgré cela, une des pierres me percuta le front, juste au-dessus du sourcil. L’incident ne dura que deux ou trois secondes, mais lorsque je relevai les yeux, elle s’était déjà mise en mouvement.
Elle se déplaça avec la rapidité inquiétante d’un être surnaturel. J’engageai une balle dans la chambre, et stabilisai le pistolet, essayant d’anticiper où elle allait se trouver pour que la balle puisse l’atteindre, puis je tirai. Son hurlement me montra que j’avais mis dans le mille. Quand elle s’immobilisa, il n’y avait plus qu’un mètre entre nous et elle pressait son épaule ensanglantée. Mais ce n’était pas sa blessure qui l’intéressait. Ses yeux rouges qui brillaient comme un feu déchaîné me fixaient avec une intention meurtrière.
La fille gronda de nouveau et trébucha en arrière.
— Je n’oublierai pas ce que tu viens de faire, me promit-elle avant de se jeter par la fenêtre.
Le verre et le cadre de la fenêtre explosèrent, la fille sembla bouger au ralenti, s’envolant dans le ciel sombre. Le vent froid s’engouffra par l’ouverture, et ramena mes boucles lâches contre mes joues pour ensuite les plaquer sur mes yeux comme un bandeau. Je les repoussai hors de mon champ de vision et me précipitai à la fenêtre. Tout en examinant le trou béant, je maintins mon arme en place : je devais me tenir prête.
Le sol était jonché de bris de verre, qui scintillaient dans l’atmosphère glacée de la nuit, mais il n’y avait aucun signe de la fille.
— Qu’est-ce que…
Le bruit de la vitre brisée avait à peine quitté mes oreilles que l’alarme du musée se déclencha.

Si cela vous tente, n'hésitez pas à participer au concours organisé par Melliane en partenariat avec la maison d'édition Alter Real pour remporter un exemplaire numérique (en VF) de ce troisième tome. Il suffit de s'identifier (par facebook ou avec votre adresse mail) sur le widget ci-dessous et de suivre les instructions. Chaque item validé vous offre une chance de plus de remporter un lot.


In My Mailbox - Mai 2019 (Spécial Imaginales)


In My Mailbox est un rendez-vous repris dans sa version française par Lire ou Mourir et permettant de partager les livres reçus dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Je ne pense pas m'y tenir de façon hebdomadaire mais plutôt aléatoirement, au rythme de mes craquages de PAL. 

Voici donc les dernières arrivées dans ma bibliothèque.

Papier

Les Imaginales, c'est toujours un peu la folie niveau arrivées dans la PAL. Mais j'ai réussi à rester raisonnable par rapport aux années précédentes. Bon d'accord, j'ai été bien gâtée par les copines et l'ogre charmant à l'occasion de mon anniversaire, qui tombait quelques jours plus tard, ça aide à restreindre les achats. Je suis quand même fière de noter que, malgré toutes ces nouveautés dans ma bibliothèque, ma PAL a baissé en mai ! 

 
    
Mers mortes d'Aurélie Wellenstein (éditions Scrineo) : l'ogre charmant a ouvert le bal avec une valeur sûre, le petit dernier d'Aurélie Wellenstein. Aucun de ses écrits ne m'a pour le moment déçue, je suis sûre que celui-là fera à nouveau mouche.

Synopsis : Les humains ont massacré les mers et les océans. L’eau s’est évaporée ; les animaux sont morts.
Quelques années plus tard, les mers et les océans reviennent. Ils déferlent sur le monde sous la forme de marées fantômes et déplacent des vagues de poissons spectraux, tous avides de vengeance. Les fantômes arrachent leurs âmes aux hommes et les dévorent. Bientôt, les humains eux aussi seront éteints… Leur dernier rempart face à la mort : les exorcistes.
Caste indispensable à l’humanité, les exorcistes sont bien entendu très convoités.
L’un d’eux, Oural, va se faire kidnapper par une bande de pirates qui navigue sur les mers mortes à bord d’un bateau fantôme.
Voilà notre héros embarqué de force dans une quête sanglante et obligé, tôt ou tard, de se salir les mains…

Apocalypse Blues #1 La saison des ravages de Chloé Jo Bertrand (éditions Bragelonne) : un bien joli cadeau de Ptitelfe, qui connaît mon amour pour le postap. En plus, Estelle Faye, toujours de très bon conseil, nous a chaudement recommandé ce roman.

Synopsis : Quand survient le chaos, l’humanité peut-elle renaître ?
Ils s’appellent Kiran, Matthew, Tobias et Charly.
Ils ont quatorze, vingt, dix et seize ans.
Ils vivent en Inde, en Australie et dans l’Utah lorsque les conséquences cataclysmiques du dérèglement climatique s’abattent sur leurs têtes. Tornades, tsunamis, inondations ravagent subitement leur monde.
Chacun d’eux se retrouve seul dans la tourmente – jusqu’à ce qu’ils se rencontrent sur la route dévastée. Ensemble, ils vont devoir affronter territoires hostiles et folie humaine pour survivre… et retrouver ce qui leur a été arraché.

 

The Polar Bear Explorers' Club #1 (VF : Le club de l'ours polaire #1 Stella et les mondes gelées) de Alex Bell (éditions Faber & Faber) : c'est Caladhiel qui m'a ensuite gâtée avec ce roman dont le synopsis nous a toutes les deux séduites. En plus notre copine Mallou ne jure que par cette autrice.

Synopsis : Stella Flocus Pearl a toujours voulu accompagner son père sur les terres inconnues de ses voyages. Son rêve se réalise le jour de ses douze ans : partir en exploration avec le Club de l'Ours Polaire ! Aux côtés d'un chuchoteur de loups, d'un magicien snob et arrogant, et d'un demi-elfe timide et maladroit, Stella se lance à la conquête des étendues polaires. Mais une catastrophe vient bouleverser l'expédition et d'innombrables dangers se dressent bientôt sur leur chemin.

Boudicca de Jean-Laurent Del Socorro (éditions J'ai Lu) : un roman qui me faisait envie depuis un moment et dans lequel je vais enfin pouvoir me plonger grâce à l'adorable Cranberries. Moi, les celtes, j'aime ça.

Synopsis : Un siècle après leur victoire sur la Gaule, les Romains veulent à présent soumettre l’île de Bretagne – l’actuelle Angleterre. Les Celtes y sont divisés, trop faibles ou trop cupides pour s’opposer à eux. Au prix de nombreux sacrifices, animée par une vengeance dévastatrice, une reine guerrière fière et indépendante va pourtant se dresser sur leur chemin et réaliser l’impossible : unir tous les clans contre l’envahisseur. Si sa révolte est finalement brisée, Boudicca demeure, aujourd’hui encore, une des plus grandes figures de la résistance à l’oppression. Plus que son histoire, voici sa légende...

 

* Bohen #2 Les révoltés de Bohen de Estelle Faye (éditions Critic) : je n'étais pas depuis cinq minutes aux Imaginales qu'il avait déjà rejoint mon butin. J'avais adoré le T1, je suis sûre que ce deuxième opus sera également une claque. 

Synopsis « Mon histoire commence quinze ans après la Révolution, alors que j'arrivais aux Havres, et que loin dans le Sud, par une nuit étouffante, de nouveaux fantômes naissaient... » 
J’avais sept ans lorsque les insurgés ont renversé l'Empire, lorsqu'un vent de liberté et d'espoir a secoué jusqu'au tréfonds de notre trop vieux monde. Je sais, maintenant, que le drame était déjà là, en germe, dans les toutes premières heures de la révolution…
Aujourd'hui les golems immobiles se dressent aux portes de l'ancienne capitale, et des prédicateurs errants nous promettent le retour prochain des Wurms, des anciens dragons d'ombre qui autrefois asservissaient les humains.
Je ne vais pas vous narrer le combat glorieux de la Révolution triomphante, car ce combat-là n'a jamais eu lieu. Les héros parfaits n'existent que dans les bylines, et les insurgés n'étaient jamais que des hommes. En revanche, je vais vous raconter comment nous avons continué à y croire, même dans les heures les plus sombres, même quand nous n'avions plus d'espoir. Comment nous n'avons jamais abandonné.

* Le bâtard de Kosigan #2 Le fou prend le roi de Fabien Cerutti (éditions Folio SF) : 50 pages dans le T1 et j'aime déjà beaucoup, je me suis dit qu'avoir le T2 sous la main ne serait pas une mauvaise idée.

Synopsis du T1 : XIVe siècle. Le chevalier assassin Pierre Cordwain de Kosigan dirige une compagnie de mercenaires d’élite, parmi les plus réputées d’Occident. Surnommé le «Bâtard», exilé d’une puissante lignée bourguignonne et pourchassé par les siens, il met ses hommes, ses capacités surnaturelles et son art de la manipulation au service des plus grands seigneurs d’Angleterre, de France et d’Italie. 
Au mois de novembre 1339, sa présence en Champagne, dernier fief des princesses elfiques d’Aëlenwil, ne doit certainement rien au hasard. De joutes verbales en tournois, de combats sans merci en diplomatie nocturne, de la boue des bas-fonds aux alcôves des palais, chacun de ses actes semble servir un but précis. Bien malin qui pourra déterminer lequel… 

 

* Les noces de la renarde de Floriane Soulas (éditions Scrineo) : j'ai beaucoup aimé Rouille, le premier roman de l'autrice, je suis impatiente de découvrir son nouveau livre. 

Synopsis 1461, Japon.
Hikari, une mystérieuse jeune femme, vit avec ses sœurs dans une forêt peuplée de petits Dieux de la province d’Izumi. Fascinée depuis toujours par les humains, elle s’intéresse de près aux villageois installés au pied de la montagne, et plus particulièrement à Jun, l’un des bûcherons. Mais le contact avec les hommes est formellement interdit par son clan…

2016, Tokyo.
Depuis toujours, Mina a le pouvoir de voir et de côtoyer les yokaï, esprits et monstres du folkore japonais. Solitaire à cause de ce don qu’elle doit cacher à tous, la jeune fille ne se sent pas à sa place dans la société.
Jusqu’au jour où un esprit tente de s’introduire dans ses rêves et que Natsume, une fille de sa classe, l’entraîne dans une chasse au démon à travers la capitale…

Deux univers qui se croisent, deux destins qui s’entremêlent, entre quête d’identité et désir d’émancipation.

Lasser #5 Trahison en terres celtes de Sylvie Miller & Philippe Ward (éditions Critic) : une série que j'adore, mélange de fantasy, d'uchronie, de roman d'aventure, de roman noir et d'humour fait mouche. C'est un cocktail un brin décalé, à la hauteur de l’univers original et de ses personnages aussi bien léchés que complètement barrés.

Synopsis : 1938, Le Caire. Quand Gabian, le vieux loup de mer, propose à Lasser une enquête en Gaule dont il ne connaît ni la teneur ni le commanditaire, ce dernier se laisse convaincre malgré lui et décide de retourner dans le pays qui l’a vu naître… mais qu’il a fui quelques années plus tôt.
Et s’il est devenu entre temps le Détective des dieux, ce retour aux sources n’en est pas moins compliqué pour Lasser : à peine a-t-il posé le pied dans le vieux port de Marselha qu’il se retrouve pris dans une fusillade. Très vite, il comprend qu’il va devoir replonger dans son passé, celui qui a vu la mort de ses parents, et affronter ses propres démons.
Ce sera le début d’un périple qui va l’entraîner dans une course-poursuite échevelée à travers les terres celtes, sur fond de dérèglements climatiques. Aidé par le djinn Amr, il devra rattraper un fugitif particulièrement retors, se confronter aux divinités de multiples panthéons et sauver le monde. Rien que ça !

 

Okami-Hime #1 Les héritiers d'Higashi de Clémence Godefroy (éditions du Chat Noir) : chaque année aux Imaginales, j'aime me laisser surprendre par un livre que je ne connaissais pas, être séduite par une couverture, un synopsis ou encore le pitch d'un·e auteurice. Cette année c'est chez le Chat Noir que je suis allée me perdre.

Synopsis Il y a bien longtemps à Higashi, les différentes lignées de bakemono, ces humains porteurs d’esprits animaux et dotés de pouvoirs incroyables, vivaient en harmonie. Mais la guerre les a décimés, et depuis un siècle le clan Odai et les descendants des renards règnent sans partage sur l’archipel, reléguant les autres bakemono aux brumes du passé.
Ayané, jeune disciple de l’Ordre de la Main Pure, se soucie bien peu de ces légendes. Pleine d’énergie mais peu disciplinée, elle aimerait surtout faire ses preuves au combat. Jusqu’au jour où ses supérieures lui assignent une mission très spéciale : partir au service d’un clan prestigieux dans le nord du pays et veiller sur leur hôte, Numié Dayut, une princesse exilée qui cache un lourd secret.

* Anthologie des Imaginales 2019 - Natures de Collectif (éditions Mnémos) : passage obligé par l'antho des Imaginales, que j'aime chaque année faire durer sur plusieurs mois, une nouvelle par-ci, par-là.

Synopsis : Arbres insurgés (Je suis forêt) et dieu des eaux déprimé (Mal de mer), affrontement d’alpinistes-sorciers sur les pentes de l’Himalaya (Les Enfants d’Inanna) et lutte désespérée contre un désastre écologique (La Lumière de Malia), ou animaux annonçant le début des représailles (La Mer monte), les récits proposés par les seize auteurs de l’anthologie des Imaginales 2019 nous rappellent que la nature est belle, mais fragile, et qu’il va falloir se battre pour la protéger.
Entre crise intérieure (La Traversée du désert) et loup-garou en fuite (L’âme et le coeur), petite fille discriminée (Comme ça) et dystopie cruelle (Seigneur de Colère), ou ruines hantées par le souvenir d’un animal féroce (Qui se souvient des hômlas ?), Natures nous annonce que, si le passé n’a pas toujours été facile, le futur risque d’être pire encore. Préparons-nous à la grande pandémie (Malaria), essayons de ne pas oublier d’où nous venons (Par-delà les ruines), et fuyons à temps une Terre bientôt ravagée (Jardins).
Pourtant, ici ou là, l’espoir en l’être humain persiste : Armée d’un livre et d’un crayon, une petite fille trace une voie. Résistance !

Les auteurs : Claire & Robert Belmas, Charlotte Bousquet, David Bry, Grégory Da Rosa, Jean-Laurent Del Socorro, Estelle Faye, Loïc Henry, Ariel Holzl, Vincent Mondiot, Stefan Platteau, Jean Pruvost, Ketty Steward, Philippe Tessier, Estelle Vagner, Aurélie Wellenstein


Avez-vous lu certains de ces titres ? Qu'en avez-vous pensé ?