Mes derniers avis

Le Mois de... Sylvie Kaufhold

 


Nouveau mois de chez Dup et Phooka, qui me permet de découvrir une nouvelle autrice. Sylvie Kaufhold sera à l'honneur au cours des prochaines semaines sur Bookenstock, et ça commence aujourd'hui. 

Plusieurs sessions d'interviews sont ainsi prévues :



Vous pouvez également retrouver les avis de Dup et Phooka sur plusieurs romans de Sylvie par ici

Pour ma part, je vais passer ce joli mois de mai en compagnie de Sol : Les Réfugiés du froid, un roman dont la dimension climatique m'a tout de suite interpellée. 


Sol : Les Réfugiés du froid, de Sylvie Kaufhold
248p

De dangereux changements climatiques ont profondément modifié la vie des habitants de l’Intérieur. Au cœur de l’hiver permanent, seule la cité bulle de Sol détient le secret de l’éternel printemps. Elle réserve cet incroyable privilège à une population d’élus, descendants des premiers bâtisseurs. Mais tout manquement aux règles édictées par les conseillers et les prêtres conduit au bannissement. Et la première règle est d’ignorer les souffrances des exclus, de ceux qui, exilés des territoires glacés, sont condamnés à choisir entre la mort par le froid ou le supplice des mines de pierre noire.

Au sein de la cité comme dans les rangs des exclus, la colère gronde. Marqué par la mort des siens, Inok n’a plus rien à perdre. Il décide de tout faire pour percer le secret du printemps et détruire l’ordre établi par les maîtres de Sol.

Habituée des mondes imaginaires, l’auteur d’Allia ou encore des Voleurs de lumière nous entraîne avec Sol dans un univers en mutation, miroir inquiétant de notre société égoïste.



Diablement tentant, non ? Et vous, avez-vous déjà lu des romans signés Sylvie Kaufhold ? En recommandez-vous certains en particulier ?

Les échos du temps - Tome 1 : Automne, de Juliette Pierce



Les échos du temps - Tome 1 : Automne
de Juliette Pierce
Editions Bookmark - Collection Infinity (2021)
394 pages


Autrice de plusieurs romans, Juliette Pierce touche un peu à tout, passant du romantic suspense à la science-fiction romantique.

Synopsis

Il est venu pour la tuer, mais le destin en a décidé autrement !

Il existe deux types de sorcières. Les gentilles qui utilisent leurs pouvoirs pour faire le Bien, et les méchantes. En tant que descendant d'une lignée de chasseurs, l’objectif de Shade est de toutes les exterminer, sans distinction.

Sur les traces de sa première victime, c'est finalement lui qui tombe dans le piège tendu par Rune, la sorcière qu'il a prise en chasse. Lié à elle à cause d'un sort, il est contraint de se lancer à corps perdu dans une quête qui n'est pas la sienne. Rune arrivera-t-elle à dompter l’impatience de son ennemi ? Ses pouvoirs suffiront-ils à les protéger de la mort ?

C'est lundi, que lisez-vous ? 22.03.2021


Le rendez-vous est inspiré de It's Monday, What are you reading? by One Person's Journey Through a World of Books, et a été repris en français par Galleane pendant de nombreuses. Il est maintenant géré par Camille de I Believe in Pixie Dust.

La semaine dernière

  

Donner Bakery #3 No Whisk No Reward de Ellie Kay : bon ajout à la série, avec un chouette équilibre entre légèreté et fond un peu plus dur. L'autrice ne tombe pas dans la surenchère avec la partie de sa toile de fond liée aux bikers, et tout ce qui tourne autour de l'émission de pâtisserie permet au roman de se démarquer. Belle réussite sur le personnage de Joel sinon, dont j'ai trouvé la solitude très touchante. J'ai aimé la façon dont Sophie le fait peu à peu sortir de sa carapace, c'est une jolie amitié avant toute chose.

Arrogant Highlander de Mina Zadig : un cadre écossais pour lequel je craque toujours, quelques bonnes joutes verbales et surtout une bande d'amis que l'on se plairait à retrouver, mais des clichés et un couple qui semble avoir par défaut un mode partie de jambes en l'air plutôt que communication quand il rencontre un problème. 

Undefeated de Stuart Reardon et Jane Harvey-Berrick : autant tout ce qui a trait au rugby m'a bien enthousiasmée (faut dire que je suis en plein mood 6 Nations), autant la romance m'a un brin laissée de marbre.

  

-  Trilogie Crown of Shards de Jennifer Estep : il faut croire que mon mode par défaut quand je me lance dans une saga signée Jennifer Estep, c'est d'enchaîner les volumes. Cela avait déjà été le cas avec Black Blade, l'autrice persiste et signe ici. Pourtant, le T1 n'est pas non plus oufissime, même s'il se laisse très bien lire. Mais disons que pour un roman vendu comme l'enfant bâtard de Gladiator et Game of Thrones, je m'attendais à quelque chose de plus subtile et des persos avec plus de relief. Là, il y a un côté pré-digéré sur certains points et un ton somme toute très YA, malgré l'âge des persos (27/30 ans). Le T1 fait d'ailleurs presque office de voyage initiatique. Force est cependant de constater que le tout est entraînant au possible. Jennifer Estep offre une fantasy grand spectacle très rythmée qui pousse à enchaîner les chapitres (le T2 a même bien joué avec mes émotions). Pour ne rien gâcher, le cadre est plutôt bien ficelé, entre reines guerrières, intrigues de cours et système de magie bien pensé. 

Mes lectures en cours   
        


À venir

Plouf plouf ?

Ce que j'ai visionné la semaine dernière.

Pas grand chose. L'ogre charmant se refait Scrubs, que je regarde d'un oeil distrait en bossant le soir, et sinon nous avons visionné le premier épisode de Falcon et le Soldat de l'Hiver. J'attends d'avoir un peu avancé pour me prononcer.

ET VOUS, QUE LISEZ(VISIONNEZ)-VOUS DE BEAU EN CE LUNDI ?

Throwback Thursday Livresque #17 Le 10e livre de votre bibliothèque

          

Conçu sur le même principe que le Throwback Thursday d’Instagram, le rendez-vous a été lancé sous sa forme livresque par Bettie du blog Bettie Rose Books. C'est Car0le de My Bo0ks qui en est en charge désormais, et le récap' des liens se fait sur son blog.

Le but est de parler chaque jeudi d'un livre "ancien" de notre bibliothèque en fonction d'un thème donné. 

Thème de la semaine : le 10e livre de votre bibliothèque


 


1ère bibliothèque à gauche, étagère du haut, 10e livre en partant de la gauche et hop on tombe en plein dans mes chouchou d'urban fantasy. L'occasion de ressortir un avis de janvier 2013. Le blog avait quelques mois à peine et je venais de refermer ce qui était alors le dernier tome de cette saga chère à mon coeur, celle qui m'a filé le virus de l'urban fantasy !

J'écrivais alors : J'ai refermé cette nuit le tome 5 des chroniques de MacKayla Lane, après une quinzaine de jours au rythme fiévreux de ses aventures. Suite à une lecture d'une telle intensité, dur de trouver les mots pour partager mes impressions. (...) Et me voilà, quinze jours plus tard, la tête encore pleine d'images et mon petit cœur tout serré d'avoir tourné la dernière page. Durant cette période, je me suis retrouvée happée par l'histoire et irrémédiablement attachée aux personnages, à l'ambiance. J'ai ri, trépigné de joie, d'impatience et de frustration. J'ai hurlé (beaucoup) et même pleuré (un peu). J'ai tellement vécu et ressenti au fur et à mesure de ces pages, qu'un sentiment de vide m'étreint maintenant que cette lecture est arrivée à sa fin.

Ce T5, c'était ma première grosse gueule de bois livresque. D'autres ont suivi ensuite, plus ou moins intense, mais j'ai une grosse bouffée de nostalgie qui me prends quand je revois ce tome. Je me souviens encore de cette fièvre dans laquelle m'avait plongé la saga, des nuits sur ma liseuse à lire le coeur battant à tout rompre. De l'intrigue aussi, alors que cette lecture commence à dater : une première partie, tellement émouvante, et la suite qui met une belle claque niveau révélations. La tentation est alors très forte de reprendre la saga dans son intégralité pour relever les indices parsemés ici et là. Chaque événement, chaque décision prend ici une autre dimension. 

Synopsis T1

MacKayla Lane, jeune blondinette du sud profond des Etats Unis, coule une existence tranquille au bord de la piscine de ses parents, entre son amour du vernis à ongle rose, son emploi de barmaid et les revues féminines. Mais la mort étrange de sa sœur aînée partie étudier en Irlande va très vite lui faire réviser ses priorités. Elle décide alors de rejoindre l'île émeraude pour mener une enquête que la police locale semble avoir abandonnée. En tentant d'élucider la disparition mystérieuse de sa sœur, elle découvre un univers complètement insoupçonné. Le monde qui l'entoure est en effet peuplé de Faës et il s'avère qu'elle est un Sidhe-seer, un des rares humains capable de percevoir ces Faës, ce qui la met en danger de mort. Pour survivre, elle est contrainte de faire équipe avec Jericho Barrons, un libraire aussi taciturne qu'aux motivations mystérieuses. Entre créatures hostiles, recherche d'artéfacts mystérieux et enquête policière, notre héroïne ne chômera pas.

La semaine prochaine : ?


Vous l'avez lu ? Il vous tente ? Vous auriez proposé quel titre ?

Much Ado About You, de Samantha Young

 


Much Ado About You
de Samantha Young
Berkley (2021)
384 pages

Samantha Young est l’autrice d’une quinzaine de livres dont les best-sellers Dublin Street et London Road, publiés dans vingt-sept pays. Samantha Young écrit de la romance érotique et paranormale, du Young Adult et du New Adult, et compte parmi les meilleures ventes du New York Times, du USA Today et du Wall Street Journal.

Synopsis (traduction perso)

Il manque dans la vie d'Evangeline Starling, 33 ans, ce petit quelque chose de spécial. Alors quand une promotion lui passe sous le nez, Evie réalise qu'elle doit procéder à quelques changements. Une petite pause lui permettrait sûrement de prendre du recul. Dans un élan d'impulsivité, elle quitte Chicago pour un séjour dans un village anglais pittoresque. Le forfait vacances comprend un poste temporaire chez Much Ado About Book, la librairie située sous son appartement de location. Des vacances de rêves pour le rat de bibliothèque qu'est Evie, amoureuse de Shakespeare depuis toujours. 

Non seulement Evie s'investit dans la gestion de la charmante boutique dès son arrivée, mais elle se retrouve également impliquée dans la vie, les amours et les drames des sympathiques villageois. Y compris Roane Robson, le fermier charismatique et sexy qui tente Evie tous les jours avec ses flirts amicaux. Evie est déterminée à le tenir à distance, car une romance de vacances ne peut se terminer que par un chagrin d'amour, n'est-ce pas ? Mais Evie ne peut pas nier leur lien et désire ardemment faire confiance à son beau fermier, rêver que leur romance tourbillonnante pourrait tourner à l'amour éternel.


Gardiens des Cités Perdues - Tome 8 : Héritages, de Shannon Messenger

 


Keeper of the Lost Cities - Book 8: Legacy
Gardiens des Cités Perdues - Tome 8 : Héritages
de Shannon Messenger
Editions Aladdin (2019)
Parue en VF aux Lumen
816 pages


Originaire de Californie, Shannon Messenger est une autrice américaine de fantasy jeunesse et young adult.


ATTENTION, SPOILERS POSSIBLES SUR LES TOMES PRECEDENTS



Synopsis

Sophie n'en peut plus de vivre dans le mensonge et l'illusion : cette fois, il lui faut des réponses. Mais la vérité n'est pas toujours bonne à entendre, surtout quand elle apporte son lot de nouvelles responsabilités... Et que la jeune fille n'est pas la seule concernée. Car le passé trouble de certains de ses amis n'a rien d'un hasard. Beaucoup sont porteurs d'un destin qui les dépasse, qui se joue d'eux et de leurs principes.

Commence alors un jeu de pistes dangereux, où la fidélité de chacun se voit remise en cause. Et si les indices s'accumulent, le doute, lui, s'insinue dans le petit groupe à mesure que la frontière entre le bien et le mal se trouble. Une question occupe désormais tous les esprits : qui est véritablement digne de confiance ?

À force de creuser pour découvrir ce que cachent les mystères qui l'entourent, Sophie Foster se retrouve dans ce huitième tome de Gardiens des Cités perdues face à elle-même et à ses illusions perdues. L'heure de vérité a sonné. Il ne reste plus qu'à savoir si notre héroïne et ses amis sont prêts à l'affronter...

C'est lundi, que lisez-vous ? 22.02.2021

             



Le rendez-vous est inspiré de It's Monday, What are you reading? by One Person's Journey Through a World of Books, et a été repris en français par Galleane pendant de nombreuses. Il est maintenant géré par Camille de I Believe in Pixie Dust.

La semaine dernière

  

- There's Something About Marysburg #1 Teach Me, de Olivia Dade : deuxième roman de l'autrice et à nouveau je suis conquise. Honnêtement, Olivia Dade a établi de nouveaux standards pour moi en matière de romance. Son approche body positive, son soucis du consentement (et bon sang que c'est sexy !), l'intelligence avec laquelle elle mêle à ses intrigues des thématiques très fortes, ses personnages masculins à mille lieues de la masculinité toxique, son humour aussi. Bref, je tiens une nouvelle plume favorite pour ce genre.

Much Ado About You, de Samantha Young : une romance mignonne comme tout, mais aux twists prévisibles au possible. Sur le plan émotionnel, ça ne fait pas vibrer outre mesure, l'ambiance petite ville donne cependant envie de s'attarder un peu (et accessoirement d'aller ouvrir une librairie dans le Northumberland et se trouver au beau fermier au grand coeur).

- Les échos du temps #1 Automne, de Juliette Pierce : fantasy YA sur fond de clans sorciers et d'amour interdit. Un univers riche, même si un peu confus par moment, et une intrigue avec pas mal de potentiel. Je vous en reparle vite.

  

-  Solitaire #1.5 Nick & Charlie, de Alice Oseman : très chouette de retrouver Nick et Charlie dans une relation qui a évolué depuis les comics. Un très beau texte, qui explore une vaste palette de sentiments et fait du bien au moral.

-  His Dark Materials #3.6 Serpentine (À la croisée des mondes #3.6 ?) de Philip Pullman : Pan et Lyra de retour dans le nord, l'occasion d'explorer un peu plus en profondeur la relation humain/daemon.

-  Le château des étoiles #5 De Mars à Paris, de Alex Alice : toujours aussi magnifique visuellement, mais j'ai eu un peu plus de mal à rentrer dans l'histoire qu'avec les autres tomes.

Mes lectures en cours   
        

The Iron Druid Chronicles #3 Hammered de Kevin Hearne : retrouvailles avec mon druide favori (et surtout Obéron, son désopilant cabot, ne nous leurrons pas), aux prises ici avec Asgard et le panthéon nordique. Oui, rien que ça. 

À venir


Il y a des chances que je me fasse le T2 de There's Something About Marysburg de Olivia Dade.

Ce que j'ai visionné la semaine dernière.

S5 de OUAT terminée, j'ai vraiment bien aimé ce passage aux enfers. Quant au twist de fin, j'en suis bien contente, limite on a le meilleur des deux mondes pour un personnage (faut quand même avouer qu'un des versions dépotait bien ^^). Je trouve sinon ce début de S6 prometteur.

ET VOUS, QUE LISEZ(VISIONNEZ)-VOUS DE BEAU EN CE LUNDI ?

Les MacCoy - Tome 1 : L'ogre et le chardon, de Alexiane Thill

 


Les MacCoy - Tome 1 : L'ogre et le chardon
de Alexiane Thill
Hugo&Cie (2018)
607p


Alexiane Thill écrit depuis qu'elle sait tenir un stylo. Voyager durant toute son enfance comme s'établir dans différents pays n'ont fait que nourrir son besoin de noircir des pages d'histoires.
Cachée dans les vallées du sud-ouest de la France, elle donne corps à toutes ces aventures qui naissent au gré de son imagination.
Ce qu'elle préfère : se réapproprier les codes du genre pour battre ses propres sentiers.

Synopsis

Riamh, m'eudail
À jamais, mon amour...

Et si les clans d'Écosse n'avaient jamais disparu ? Et s'ils continuaient à diriger les Highlands à l'insu du reste du monde ?

Quand Phèdre arrive à Édimbourg pour respecter les dernières volontés de son père, elle se retrouve malgré elle entraînée dans ce monde de clans et de querelles sanglantes qui lui est inconnu. Recueillie par le fougueux et irascible Caleb, chef du clan MacCoy, elle se révèle bientôt être une pièce maîtresse sur l'échiquier du pouvoir... 

Throwback Thursday Livresque #16 Votre prénom

         

Conçu sur le même principe que le Throwback Thursday d’Instagram, le rendez-vous a été lancé sous sa forme livresque par Bettie du blog Bettie Rose Books. C'est Car0le de My Bo0ks qui en est en charge désormais, et le récap' des liens se fait sur son blog.

Le but est de parler chaque jeudi d'un livre "ancien" de notre bibliothèque en fonction d'un thème donné. 

Thème de la semaine : votre prénom


Je crois que je porte un prénom populaire pour mon année de naissance en France, mais je le croise rarement dans des bouquins. Il doit quand même avoir quelque chose de spécial, puisqu'il a remporté le coeur de Jamie Fraser. ;) (il m'a surtout permis de frimer lors d'une dédicace de Diana Gabaldon, limite elle ne voulait pas me croire).

Claire Beauchamp Randall Fraser et moi n'avons pas grand chose en commun, mais c'est un personnage que j'aime beaucoup. Courageuse, franche, passionnée, elle est prête à tout pour conserver son indépendance. Femme moderne par excellence, la voici propulsée quelques 200 ans en arrière, un contexte bien moins favorable à l'émancipation. Mais il en faut plus pour l'ébranler.

Depuis ma rencontre avec elle en 2014, je suis toujours aussi fan. Outlander est une saga envoûtante dont le mélange d'aventure, de romance, d'historique et de fantastique est plus qu'addictif. Les pages se tournent toutes seules, au rythme de péripéties entraînantes et éprouvantes pour les lecteurs au cœur fragile. C'est qu'on s'y attache à ces personnages. Les moments plus posés sont, eux, autant d'occasions de se confronter à un contexte enrichissant. Les Highlands du 18ème siècle, la Cour du roi Louis XV, les Caraïbes et ses pirates, le nouveau monde à l'aube de la révolution américaine ... il règne sur ces lectures un beau petit parfum d'évasion. 


4e de couverture

Ancienne infirmière de l'armée britannique, Claire Beauchamp-Randall passe des vacances tranquilles en Ecosse, où elle s'efforce d'oublier les horreurs de la Seconde Guerre mondiale auprès de son mari, tout juste rentré du front... Au cours d'une promenade sur la lande, elle est attirée par des cérémonies étranges qui se déroulent près d'un menhir. Elle s'en approche et c'est alors que l'incroyable survient : la jeune femme est précipitée deux cents ans en arrière, dans un monde en plein bouleversement ! 1743. L'Ecosse traverse une période troublée. Les Highlanders fomentent un nouveau soulèvement contre l'occupant anglais et préparent la venue de Bonnie Prince Charlie, le prétendant au trône. Plongée dans un monde de violences et d'intrigues politiques qui la dépassent, Claire ne devra compter que sur elle-même pour surmonter les multiples épreuves qui jalonnent ce formidable voyage dans le temps. Elle connaîtra l'aventure et les périls, l'amour et la passion. Jusqu'au moment crucial où il lui faudra choisir entre ce monde palpitant qu'elle aura découvert et le bonheur qu'elle a connu et qui, désormais, lui paraît si lointain...

La semaine prochaine : ?


Vous l'avez lu ? Il vous tente ? Vous auriez proposé quel titre ?

Les Chroniques de St Mary - Tome 2 : D'écho en échos, de Jodi Taylor

 


The Chronicles of St Mary's - Book 2: A Symphony of Echoes
Les Chroniques de St Mary - Tome 2 : D'écho en échos
de Jodi Taylor
Accent Press (2013)
publié en VF aux éditions Hervé Chopin
362p
ebook


Née à Bristol, Jodi Taylor réside maintenant dans le Gloucestershire. Elle. a commencé par publier "Les Chroniques de St Mary" en numérique, à compte d’auteur. Après un succès foudroyant, la saga est reprise par un éditeur en Grande-Bretagne.

Synopsis

Les visites dans le passé reprennent à l'institut de recherche historique de St Mary.

Maxwell et ses excentriques confrères historiens partent pour de nouvelles aventures à travers le temps. Promue directrice du département d'Histoire, Maxwell va contrer, à l'aide de son équipe, les plans de leurs ennemis qu'ils croyaient neutralisés. C'est l'Histoire tout entière qui est menacée par ces fantômes du passé.

Au bord du burn out, l'historienne utilise ses dernières forces pour maintenir l'équilibre dans l'Histoire et dans sa vie privée. Non sans rudesse, elle doit faire face à l'attaque de Jack l'Éventreur, à un St Mary du futur quelque peu différent, un séjour improvisé à Ninive, ou encore à la mort étrange d'Élizabeth Ière d'Angleterre.

Le peuple de l'air - Tome 1 : Le prince cruel de Holly Black


The Folk of the Air - Book 1: The Cruel Prince
Le peuple de l'air - Tome 1 : Le prince cruel
de Holly Black
Little Brown Books (2018)
Publié en VF au éditions Rageot
370p


Holly Black est une autrice américaine à succès. Elle a écrit plus de 30 romans de fantasy pour enfants et adolescents, souvent des best-sellers. Elle a reçu de nombreux prix et ses livres ont été traduits dans plus de 30 langues. Elle vit actuellement en Nouvelle-Angleterre avec son mari et son fils dans une maison qui possède une bibliothèque secrète. Holly Black est notamment l’autrice de la série Magisterium, écrite avec Cassandra Clare, et des Chroniques de Spiderwick, adaptées au cinéma, qui l’ont rendue mondialement célèbre. En 2018, elle commence avec Le Prince Cruel la trilogie du « Peuple de l’Air » par laquelle elle revient à la fantasy féérique, créant un monde riche de créatures imaginaires et d’intrigues de cour.

Synopsis

Jude a 17 ans et vit à la Haute Cour de Domelfe dans le royaume de Terrafæ. Enlevée au monde des mortels lorsqu’elle n’était qu’une enfant et élevée avec ses sœurs parmi les puissants, elle a appris à se protéger des sortilèges et à se battre à l’épée. Pourtant, elle subit jour après jour les moqueries et les insultes. Car elle n’est qu’une humaine, vouée à la mort, dans un monde où règnent les Fæs, créatures sublimes, immortelles… et cruelles. 

Personne ne la hait plus que le Prince Cardan. Le plus jeune des héritiers de la couronne semble décidé à lui nuire. Jusqu’à la tuer ? Mais Jude, elle, est prête à tout pour gagner sa place à la cour et reprendre le pouvoir sur sa vie. 

C'est lundi, que lisez-vous ? 15.02.2021

            



Le rendez-vous est inspiré de It's Monday, What are you reading? by One Person's Journey Through a World of Books, et a été repris en français par Galleane pendant de nombreuses. Il est maintenant géré par Camille de I Believe in Pixie Dust.

La semaine dernière

Tout a commencé avec la fin d'une lecture que je traîne depuis plusieurs semaines.


Keeper of the Lost Cities #8 Legacy (Gardiens des cités perdues #8 Héritages) de Shannon Messenger : même si j'ai adoré retrouver l'ambiance, j'ai trouvé que l'intrigue peinait vraiment à démarrer. Une trop grande partie de l'histoire se concentre sur les atermoiements des uns et des autres (trop centré sur cette histoire d'union, notamment, et l'autrice fait du rentre dedans sans subtilité pour rendre Fitz détestable). Encore heureux, les derniers 20% rattrapent le coup question dynamisme et donnent envie de lire la suite. Mais il ne faudrait pas non plus que l'autrice prolonge trop longtemps les hostilités

Et puis, je ne sais pas ce qui s'est passé, mais je suis tombée dans une faille spatio-temporelle, à enchaîner les volumes et sauter allègrement d'une époque à une autre en compagnie de la si charmante bande de bras cassés de St Mary. Je blâme Frankie pour ça ! C'est elle qui m'a fait découvrir cette saga. 

   

  

-  The Chronicles of St Mary's (VF : Les Chroniques de St Mary) de Jodi Taylor : j'avais beaucoup aimé le 1er tome en juillet dernier, clairement l'essai a été transformé ici. 

#1.5 The Very First Damned Thing : bon Frankie va me disputer, j'ai zappé ses consignes. Apparemment il aurait mieux fallu lire celui-ci après le T5,  mais j'ai été induite en erreur par Goodreads. Qu'importe, c'était quand même un régal de revenir aux origines de St Mary et voir tous les persos faire leur entrée tonitruante dans le monde.
#2 A Symphony of Echoes : un tome qui arrive à vous faire passer de la frayeur (Jack) au rire (la chasse au dodo) en moins de deux, tout en surfant allègrement sur les paradoxes temporels. 
#2.5 When A Child Is Born : court, mais efficace. Quand l'Histoire veut vous faire aller dans une direction, il ne sert à rien de résister. J'ai beaucoup aimé le petit effet de surprise à la fin.
#3 A Second Chance : OMFG ! Montagnes russes de folie niveau émotionnel, mindfuck au possible niveau temporalité, une distanciation presque clinique à un ou deux endroits qui laisse une sensation de malaise parfaite pour le récit, et bon sang cette intensité des scènes de bataille (Troie) !
#3.5 Roman Holiday : hyper drôle, comme toujours dès que St Mary part en expédition. Mention spéciale pour l'émeute, le troupeau des boeufs et la performance de Mr Markham en Cléopâtre.
#4 A Trail Through Time : une version un peu "reboot" vraiment bien fichue. Douce amer sur certains points, mais qui donne l'occasion d'en redécouvrir (et rehaïr) certain·e·s. Comme toujours, des scènes d'anthologie, comme cette attaque de cygnes, et un récit qui peut vous faire passer du rire aux larmes en instant, sans oublier les petits pic de tension (cette scène de bataille finale presque alamoesque). J'ai sinon trouvé l'aspect émotionnel pour le coup mieux traité que dans d'autres volumes, comme si cette 2e version était la "bonne".

Mes lectures en cours   
        

- Les échos du temps #1 Automne de Juliette Pierce : toujours question de temps, quelque part, mais cette fois-ci en compagnie de sorcières. 

À venir

Soit je replonge dans les St Mary (et là vous m'aurez définitivement perdue) soit je tape dans ma liste pour le Cold Winter Challenge, que je continuerai à la dégommer.

Ce que j'ai visionné la semaine dernière.

S4 de OUAT visionnée pour la 2e fois, on a enfin pu s'attaquer à la nouveauté avec la S5, que je trouve vraiment bien foutue, entre ses manipulations de 1ère partie de saison et son exploration infernale en 2e. Même Zelena en devient presque supportable.

Fin également de la S2 A Discovery of Witches. Je veux la suite !


ET VOUS, QUE LISEZ(VISIONNEZ)-VOUS DE BEAU EN CE LUNDI ?

10 Things I Love About You : A Love in the '90s Anthology, de Collectif

 


10 Things I Love About You : A Love in the '90s Anthology
de Collectif
WaWa Productions (2017)
893p

ebook


Gros recueil de romances déniché à la base pour le challenge ABC, et avec lequel j’ai globalement passé un bon moment. Le petit truc en plus, c’est que chaque texte correspond à une année et une chanson des années 90. 

Je n'étais que gamine puis pré-ado à cette époque (donc pas vraiment la même tranche d'âge que les héros), mais il y a un côté un peu revival à se plonger dedans que j’ai trouvé sympa. J’aimerais bien trouver la même chose pour les années 2000 maintenant, ma période ado/jeune adulte. 

C'est parti pour un petit retour sur chacun des textes.

Top Ten Tuesday #57 - 10 auteurices découvert·e·s en 2020

 


Le Top Ten Tuesday permet de lister son top 10 selon le thème littéraire défini. Initialement créé par The Brokeand the Bookish le rendez-vous a longtemps siégé en français chez Iani. Il a maintenant pris ses quartiers chez Frogzine

Cette semaine 

10 auteurices découvert·e·s en 2020

L'occasion fait le larron on va dire. Je n'ai pas encore eu l'occasion de faire mon bilan de l'année, par pure flemme, alors ce TTT me permet de vous présenter quelques belles découvertes de l'année passée, des nouvelles plumes dont je vais guetter les futures sorties ou de vieux briscards dont j'ai envie de découvrir le catalogue.


*Olivia Dade avec Spoiler Alertce qui m'a tout d'abord séduite chez cette autrice, c'est son approche body positive de la romance, mais aussi l'attachement qu'elle a à la notion de consentement, et l'intelligence avec laquelle elle intègre à son texte des thèmes comme 
grossophobie, dyslexie, acceptation de soi, représentation et médias sociaux... tout en offrant un récit fun au possible.  Découverte au détour de twitter, cette romance a été dévoré en deux coups de cuillère à pot. On y parle série télé, fan fiction et cosplay, mais pas que. Un récit délicieusement nerdy, mignon comme tout dans ses interaction tout en étant capable de vous faire monter sérieusement la température mine de rien. Bref que du bonheur. 


* Madeline Miller avec The Song of Achilles/Le chant d'Achille : cette autrice a une plume envoûtante. 
Poétique et aérienne, elle donne presqu’un ton de conte au roman, un côté nostalgique qui colle à merveille à l’histoire. Madeline Mille réussit l’exploit de nous offrir une histoire que l’on connaît, mais qui se laisse ici redécouvrir. Les personnages n’y sont pas auréolés de cette gloire que l’on retrouve dans d’autres textes, ce sont leurs failles qui priment ici. 
*J. James avec Les tribulations de Lady Eleanor Grant : une si belle découverte que je me suis empressée de commander à la suite (et dévorer) le T2 et de participer au financement participatif du nouveau roman d’urban fantasy de l’autrice. 
Aventure et mystère ont ici la part belle, sur fond d’égyptologie. Cerise sur le gâteau, juste ce qu’il faut de romance et de pointe de fantastique... un mélange auquel il m'est difficile de résister.

Evelyne Jones avec À coeurs perdus : un très chouette premier roman, dévoré en quelques heures. C'est un bien beau récit de reconstruction, qui offre deux émouvantes histoires d'amour pour le prix d'une (dont une f/f). Au programme : douceur, fantôme, neige, pâtisserie et magnifiques paysages, le tout en Écosse. Impossible d’y résister. Je guette avec impatience le prochain titre de l'autrice, Ecosse ou non.
* TJ Klune avec The Bones Beneath My Skin/Sous la même étoile : un auteur que je voulais découvrir depuis un certain temps. Je pensais sauter le pas avec Le clan Bennett (passion loups !), mais celui-ci a attiré mon œil de façon impromptue. L'auteur nous embarque 
ici dans un road trip d’un autre genre où action, mystère et sentiments se mêlent à la perfection. Le tout est saupoudré d’un humour un peu décalé qui est une vraie gourmandise et que je retrouverai avec plaisir dans un autre titre.
Jodi Taylor avec The Chronicles of St Mary/Les Chroniques de St Mary : quelques pages à peine et j’étais déjà embarquée par ce ton pince-sans-rire qui semble être inscrit dans l’adn britannique. Un peu à la Thursday Next ou The Rook, pour celleux qui connaissent, le genre de piques dans les répliques ou les descriptions de personnages que je trouve absolument délicieuses. J’ai vraiment adoré l’ambiance un brin barrée qui règne sur l’institut St Mary et sa bande de bras cassés. Cela me donne terriblement envie d'y revenir.
Malika Ferdjoukh avec Quatre Soeurs : entre vie quotidienne et aventure, je me suis laissé envoûter par cette grande maison pleine de tendresse. J'ai pour le coup fait la connaissance de l'autrice avec l'adaptation BD de sa série plutôt qu'avec le roman d'origine, mais cela me donne terriblement envie de me plonger dans  ceux-ci pour prolonger un peu la magie. Broadway limited et sa galerie de personnages me tente également beaucoup.
* Nora Everly avec Green Valley Library : une lecture feel-good au possible. Peut-être un peu dans la guimauve parfois, mais elle fait vraiment du bien au moral. C'était mon premier livre signé Nora Everly et j'y reviendrai clairement, d'autant que  l'autrice semble avoir un petit truc pour les histoires de retrouvailles. J'ai tourné les pages avec un grand sourire aux lèvres. Wyatt et Sabrina se complètent vraiment bien et l'évolution de leur relation m'a fait couiner à de nombreuses reprise. J'ai de plus beaucoup aimé la manière dont le personnage de Sabrina est développé, sa lutte contre l'anxiété et la timidité. Et n'oublions pas ce trio de gamins dont les interventions sont à chaque fois choupi comme tout. 

* Jennifer Estep avec Black Blade : bonne pioche pour partir à la découverte de cette autrice d'UF dont on me vante souvent les mérites. L'univers fait un peu penser au Hidden Legacy de Ilona Andrews par son système de clan magiques, mais la comparaison s'arrête là, Jennifer Estep y allant de sa touche toute personnelle avec l'option mafia et le recours au folklore dans son bestiaire. Cela donne un mélange bien sympathique qui m'a tout de suite happée. L'aventure elle, est très portée sur l'action et assure sur le plan du divertissement. Je pense maintenant continuer l'aventure avec cette autrice en compagnie d'un titre plus adulte.

Cara Bastone avec Forever Yours un slow burn d'une rare intensité, et bon sang que j'aime ce type de romance. On y ressent bien tout le désir réprimé par les personnages, avec un UST de folie. Pas de drama pour autant, c'est une lecture éminemment feel good qui m'a mis le sourire aux lèvres du début à la fin. Les échanges, aussi bien amoureux que amicaux/familiaux y sont délicieux, les personnages attachants au possible et d'une belle profondeur, et il y a juste ce qu'il faut de choupitude incarnés par le fils du héros et son chien. J'ai trouvé les personnages également très sains dans leurs réactions et ai beaucoup aimé la manière dont l'autrice ne s'embarrassait pas des carcans de la masculinité. 


ET VOUS, QUELLES BELLES DÉCOUVERTES AVEZ-VOUS FAITES EN 2020 ?