Mes derniers avis

Les Chroniques de St Mary - Tome 1 : Un monde après l'autre, de Jodi Taylor


The Chronicles of St Mary's - Book 1: Just One Damned Thing After Another
Les Chroniques de St Mary - Tome 1 : Un monde après l'autre
de Jodi Taylor
autoédition (2013)
publié en VF aux éditions Hervé Chopin
480p
ebook

L'acheter en numérique : Acheter


Née à Bristol, Jodi Taylor réside maintenant dans le Gloucestershire. Elle. a commencé par publier "Les Chroniques de St Mary" en numérique, à compte d’auteur. Après un succès foudroyant, la saga est reprise par un éditeur en Grande-Bretagne.
Synopsis

À l'institut St Mary de recherche historique, les historiens n'étudient pas seulement le passé, ils le visitent.

Derrière l'innocente façade de St Mary, le secret du voyage dans le temps a été découvert et reste bien gardé. Les chercheurs en Histoire ont ainsi une méthode de travail tout à fait particulière : ils " étudient 'en temps réel' les événements majeurs de l'Histoire ". En se faisant passer pour d'inoffensifs excentriques, ils tentent de répondre à certaines questions qui n'ont jamais été résolues, sans jamais toucher au cours de l'Histoire... au risque d'en mourir.

Madeleine Maxwell, une jeune et brillante historienne est contactée par son ancien professeur afin de rejoindre l'équipe de l'Institut St Mary. Au cours de son étrange entretien d'embauche, Maxwell comprend vite les possibilités qui s'offrent à elle...

De la disparition de Pompéi aux tranchées de la Première Guerre mondiale, du grand incendie de Londres à la destruction de la bibliothèque d'Alexandrie, la jeune historienne va revivre d'extraordinaires événements. Alors qu'au sein de l'institut naissent des enjeux de pouvoir...

Mon avis

Les histoires de voyage dans le temps, c’est un de mes petits péchés mignons en littérature. Alors quand j’ai vu ce premier tome chroniqué chez Frankie, autre grande amatrice du genre, mon intérêt a tout de suite été piqué. Je ne regrette pas un instant d’avoir tenté le coup, malgré quelques points parfois bancals.

Quelques pages à peine et j’étais déjà embarquée par ce ton pince-sans-rire qui semble être inscrit dans l’adn britannique. Un peu à la Thursday Next ou The Rook, pour celleux qui connaissent, le genre de piques dans les répliques ou les descriptions de personnages que je trouve absolument délicieuses. J’ai vraiment adoré l’ambiance un brin barrée qui règne sur l’institut St Mary et sa bande de bras cassés.

La construction m’a en revanche moins emballée, mais je m’en remettrai. Le premier quart du roman est ainsi très introductif et couvre près de quatre années pendant lesquelles l’héroïne, Max, suit son entraînement d’historienne et fait peu à peu ses preuves. Le soucis, pour moi, c’est qu’on ne ressent pas vraiment ce passage du temps et il en résulte un certain manque d’approfondissement

Cela porte aussi bien sur les fondamentaux de l’univers, le fonctionnement du voyage dans le temps par exemple, mais aussi les relations entre les personnages. La romance que l’on retrouve ici, par exemple, va particulièrement vite en besogne. Alors oui, ils mettent quatre années à se sauter dessus, mais à l’échelle du roman ça passe en un clin d’œil et on y perd en tension. Je préfère quand la mayonnaise prend le temps de monter, mais je m’en remettrai aussi.

Le reste du roman, lui, part complètement en sucette, mais dans le bons sens. Certes, les quelques « révélations » apportées à mi-parcours auraient pu l’être avec plus de finesse, mais pour le reste ça dépote. Morts, incendies, échappées belles, dinosaures, blessures, trahisons, explosions, encore des morts… bref rebondissements qui s’enchaînent, sans laisser le temps de s’ennuyer

Bon, pour le coup on est encore léger niveau profondeur, mais niveau divertissement ça fait clairement le job et, franchement, c’est tout ce que je demandais à cette lecture. Et puis bon merde quoi, aller fréquenter de près les dinosaures, ça n’a pas de prix !

Le tout a d’ailleurs un côté sombre auquel je ne m’attendais pas du tout. Je n’irais pas jusqu’à dire que cela m’a plaisamment surprise, parce que bon, morts à gogo, toutça, on ne se réjouit pas vraiment, mais ce n’était pas attendu, donc bon point. Le roman se paye le luxe de sauter allégrement du drame à l’humour et ça c’est top. Il ne faut juste pas trop s’attacher aux gens, parce qu’on ne sait jamais quand votre petit cœur va faire crac, réduit en bouillie par un T-rex. Comme j’ai déjà du mal à me souvenir des noms des persos, ça va j’ai survécu. 😉

En bref...


Un premier tome prometteur dont j'ai adoré le ton pince-sans-rire et l'ambiance un brin barrée. Il pèche un peu au niveau de la construction et il en résulte un manque d'approfondissement sur certains points, mais je m'en remettrai. Côté divertissement, le roman assure, avec un enchaînement de péripéties à travers le temps qui ne laisse pas le temps de s'ennuyer. Le tout a d’ailleurs un côté sombre auquel je ne m’attendais pas du tout. Drames en tout genre au programme, vous voilà prévenus.
J'ai beaucoup aimé

Saga Les Chroniques de St Mary / The chronicles of St Mary
2. D'écho en échos / A Symphony of Echoes
3. Une seconde chance / A Second Chance
4. Une trace dans le temps / A Trail Through Time
5. Hier ou jamais / No Time Like the Past
6. ? / What  Could Possibly Go Wrong ?
7. ? / Lies, Damned Lies and History
8. ? / And the Rest ins History
9. ? / An Argumentation of Historians
10. ? / Hope for the Best
11. ? / Plan for the Worst

Retrouvez plus d'informations et d'autres avis sur la page du livre
Logo Livraddict
 


6 commentaires

  1. Super chronique fun à lire, j'ai encore plus hâte de découvrir cette série !! Le ton peut beaucoup me plaire j'pense :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vraiment le plus magique dans cette histoire le ton ! J'espère que tu te laisseras tenter alors.

      Supprimer
  2. Je pensais adorer (c'est Frankie qui me l'avait vendu aussi) mais je suis totalement passée à côté : la construction et le manque d'approfondissement, moi, je ne m'en suis pas remise ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mince ! En général c'est le genre de trucs qui me hérissent le poil et me donnent l'impression de survoler l'histoire plus qu'autre chose, mais là je ne sais pas si c'est l'atmosphère ou quoi, j'étais bien dedans.

      Supprimer
  3. Bon je suis ravie que tu l'aies aimé. Après, je suis tout à fait d'accord avec ce que tu dis de ce premier tome, qui n'est pas mon préféré d'ailleurs, notamment sur les 4 premières années, qu'on ne voit pas assez passer et certains défauts, qui ne sont pas rédhibitoires heureusement. Et oui c'est sombre parfois. Vivement que tu lises la suite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vraiment la "bonne surprise" le côte sombre, avec l'atmosphère par ailleurs complètement perchée de l'institut cela fait un mélange qui détonne bien et auquel on ne s'attend pas forcément. En tout cas je me plongerai avec plaisir dans la suite, maintenant que je l'ai ;)

      Supprimer