Mes derniers avis

Les Chroniques de St Mary - Tome 4 : Une trace dans le temps, de Jodi Taylor

 


The Chronicles of St Mary's - Book 4: A Trail Through Time
Les Chroniques de St Mary - Tome 4 : Une trace dans le temps
de Jodi Taylor
Accent Press (2014)
publié en VF aux éditions Hervé Chopin
379p
ebook


Née à Bristol, Jodi Taylor réside maintenant dans le Gloucestershire. Elle a commencé par publier "Les Chroniques de St Mary" en numérique, à compte d’auteur. Après un succès foudroyant, la saga est reprise par un éditeur en Grande-Bretagne.

Synopsis

Max et Leon se sont retrouvés et espèrent bien mener une vie paisible... mais ils n'arrivent même pas jusqu'à l'heure du déjeuner. Du XVIIe siècle à l'Égypte ancienne, de Pompéi à Southwark, ils se lancent sur la ligne du temps, jouant un jeu de cache-cache périlleux. Mais ils finissent par retourner à St Mary où de grands dangers les attendent. Jodi Taylor transporte le lecteur dans l'Histoire avec toujours autant d'humour, alors que la dernière bataille de St Mary est pratiquement désespérée. Débordé, en infériorité numérique et avec son bâtiment sur le point de s'écrouler, comment l'institut pourra-t-il survivre ?

Mon avis

Après les montagnes russes du T3 et sa fin en mode « Whaaaaaaat ? » j’étais bien contente d’avoir le tome 4 sous la patte. Cela n’a fait ni une, ni deux, j’ai direct enchaîné. Enfin, juste le temps de caler la novella intermédiaire, Roman Holiday, que j’ai trouvé hyper drôle, comme toujours dès que St Mary part en expédition. Mention spéciale pour l'émeute, le troupeau des boeufs et la performance de M. Markham en Cléopâtre.

Mais revenons à nos moutons, euh… cygnes plutôt, si on veut rester dans le mood de ce tome 4, avec cette scène d’anthologie de l’attaque de ces volatiles. Il faut croire que c’est un passage obligé chez Jodi Taylor, il y a toujours un moment où ça part complètement en sucette, en général avec des animaux impliqués (en témoigne l’histoire des dodos, des boeufs et j’en passe) et M. Markham qui rôde dans les environs. Mais je m’égare.

Ce T4 donc. Du grand art, vraiment. Avec le précédent, je ne saurais dire lequel est mon préféré, mais tous deux ont été des gros gros coups de coeur. 

Déjà il y a ce brillant tour de passe passe que Jordi Taylor nous a sorti de derrière les fagots dans le T3 et qui est approfondi ici. De base, j’aime les histoires de voyages dans le temps, mais quand les auteurices y vont à fond et font mumuse avec les lignes temporelles façon mindfuck, moi je frétille comme une carpe frite dans sa poêle. Ouais, on a les références qu’on peut, je vous laisse deviner dans quel coin de France j’ai passé un moment. 

En résulte une version un peu reboot de l’histoire vraiment bien fichue, où certains personnages y gagnent une seconde chance. Douce amer sur certains points, elle donne l’occasion d’en redécouvrir (et rehaïr) certain·e·s. J’ai d’ailleurs trouvé tout l’aspect émotionnel pour le coup mieux traité que dans les volumes précédents, comme si cette 2e version était la « bonne » (je pense par exemple au couple Max/Leon). 

Cela permet également à l’intrigue de passer à un échelon supérieur avec l’introduction d’une Police du Temps pour faire ménage dans tout cela. Celle-ci vient un peu rebattre les cartes et apporte de la profondeur à l’univers. L’organisation fait d’ailleurs planer une belle menace sur l’histoire et donne le rythme de l’aventure, à travers une course poursuite très rythmée

Vous l’aurez compris, les pages s’enchaînent sans même que l’on s’en rende compte. C’est punchy, entraînant, et pour ne rien gâcher le récit peut faire passer du rire aux larmes en instant. Je n’oublie pas non plus ces délicieux petits pics de tension. La scène de bataille finale, par exemple, a quelque chose d’alamoesque qui m’a complètement fait vibrer.


En bref...


Une version un peu "reboot" vraiment bien fichue. Douce amer sur certains points, elle donne l'occasion d'en redécouvrir (et rehaïr) certain·e·s. Comme toujours, des scènes d'anthologie, comme cette attaque de cygnes, et un récit qui peut vous faire passer du rire aux larmes en instant, sans oublier les petits pic de tension (cette scène de bataille finale presque alamoesque). J'ai sinon trouvé l'aspect émotionnel pour le coup mieux traité que dans d'autres volumes, comme si cette 2e version était la "bonne".
Coup de cœur

Saga Les Chroniques de St Mary / The chronicles of St Mary
5. Hier ou jamais / No Time Like the Past
6. En cas de problème / What  Could Possibly Go Wrong ?
7. Petits arrangements avec l'histoire / Lies, Damned Lies and History
8. Le reste appartient à l'histoire / And the Rest ins History
9. Jusqu'à la fin et au-delà / An Argumentation of Historians
10. ? / Hope for the Best
11. ? / Plan for the Worst
12. ? / Another Time, Another Place

Retrouvez plus d'informations et d'autres avis sur la page du livre
Logo Livraddict


1 commentaire