Mes derniers avis

Throwback Thursday Livresque #5 Un genre que vous lisez peu



Conçu sur le même principe que le Throwback Thursday d’Instagram, le rendez-vous a été lancé sous sa forme livresque par Bettie du blog Bettie Rose Books. C'est Car0le de My Bo0ks qui en est en charge désormais, et le récap' des liens se fait sur son blog.

Le but est de parler chaque jeudi d'un livre "ancien" de notre bibliothèque en fonction d'un thème donné. 

Thème de la semaine : un genre que vous lisez peu



Je lis peu de policier. J'en lisais bien plus avant (souvent du policier/historique d'ailleurs), mais cela m'a passé. Quand j'y reviens, c'est pour retrouver quelques auteurices chouchou. Peter May en fait partie, depuis que j'ai dévoré sa trilogie écossaise (trilogie Lewis).

Mais avant d’être une trilogie policière, Lewis est une trilogie d’ambiance. Les descriptions y sont bien travaillées et immergent avec facilité dans ce décor si particulier, une île battue par les vents aux confins des Higlands. Il y règne une atmosphère intemporelle, glaçante presque, qui prend aux tripes d'un bout à l'autre de la lecture. C'est un monde rude, marqué par les traditions, qui happe irrémédiablement. Et puis il y a ces non-dits qui rôdent et se révèlent de pages en pages, asphyxiant peu à peu les personnages. C'est d'ailleurs pour ces derniers que l'on continue la lecture, à travers les époques. Car voilà, la narration se fait à plusieurs voix, dont certaines du passé. Un peu voyeur, le lecteur se complaît à découvrir ces zones d'ombres. Et si l'enquête est prétexte à évoquer ces souvenirs, elle sait quand même se rappeler à nous. Des choses que l'on voit venir, d'autre non et un découpage qui rajoute du suspens.


Chroniques Trilogie écossaise / Lewis Trilogy

4e de couverture du T1

Marqué par la perte récente de son fils unique, l’inspecteur Fin Macleod, déjà chargé d’élucider un assassinat commis à Edimbourg, est envoyé sur Lewis, son île natale, où il n’est pas retourné depuis dix-huit ans.

Un cadavre exécuté selon le même modus operandi que celui d’Edimbourg vient d’y être découvert. Sur cette île tempétueuse du nord de l’Ecosse, couverte de landes, où l’on se chauffe à la tourbe, pratique encore le sabbat chrétien et parle la langue gaélique, Fin est confronté à son enfance. La victime n’est autre qu’Ange, ennemi tyrannique de sa jeunesse. Marsaili, son premier amour, vit aujourd’hui avec Artair.

Alors que Fin poursuit son enquête, on prépare sur le port l’expédition rituelle qui, chaque année depuis des siècles, conduit une douzaine d’hommes sur An Sgeir, rocher inhospitalier à plusieurs heures de navigation, pour y tuer des oiseaux nicheurs. Lors de son dernier été sur l’île, Fin a participé à ce voyage initiatique, qui s’est dramatiquement terminé. Que s’est-il passé alors entre ces hommes ? Quel est le secret qui pèse sur eux et resurgit aujourd’hui ? Sur fond de traditions ancestrales d’une cruauté absolue, Peter May nous plonge au cœur de l’histoire personnelle de son enquêteur Fin Macleod.

La semaine prochaine : illustré



Vous l'avez lue ? Elle vous tente ? Vous auriez proposé quel titre ?

Immortal Descendants - Tome 2 : Tempting Fate, de April White


Immortal Descendants - Tome 2 : Tempting Fate
de April White
autoédition
401p

ebook



April White a été productrice de films, détective privée, videuse, prof et scénariste. Elle a grimpé des sommets himalayens, survécu à un naufrage et vécu dans une mine d'or au Yukon. Elle est son mari vivent en Californie du sud avec leurs deux enfants, leur chien, une tripotée de poulet et de quoi combler une vie entière de livres.


Synopsis (trad perso)


ATTENTION SPOILERS SUR LE TOME PRÉCÉDENT DANS LE SYNOPSIS

Saira Elian est à nouveau en fuite, poursuivie par les Mongers. Ces héritiers de Guerre gagnent en pouvoir au 21e siècle, déterminés à contrôler tous les Descendants des Immortels. Leur tentative de kidnapper Saira révèle à quel point ils se sentent au-dessus des lois. Mais Archer, le vampire qui aime Saira depuis près d’un siècle, est prêt à tout risquer pour la protéger. 

Lorsqu’une horrible vision laisse apercevoir Ringo, voleur et fidèle compagnon de 1888, torturé par le cruel évêque Wilder dans une prison de la Renaissance, Saira et Archer réalisent qu’il y a une perturbation dans le cours du temps et qu’ils doivent se rendre en 1554 pour trouver son origine et secourir leur ami. Leur mission de sauvetage les conduit à la Tour de Londres, site des exécutions les plus célèbres de l’histoire. Ils y font la connaissance de la mystérieuse Lady Elizabeth, qui fait face à un terrible destin. 

La voyageuse du temps, le vampire et le voleur auront besoin de toutes leurs compétences et leur ingéniosité dans leur course contre la montre pour dérober un document qui pourrait bien changer le cours de l’Histoire et mettre les Descendants des Immortels à la merci des Mongers. Pourront-ils empêcher la hache du bourreau de collecter le sang de la plus puissante voyante de l’histoire ?


C'est lundi, que lisez-vous ? 22.06.2020



Le rendez-vous est inspiré de It's Monday, What are you reading? by One Person's Journey Through a World of Books, et a été repris en français par Galleane pendant de nombreuses. Il est maintenant géré par Camille de I Believe in Pixie Dust.


Ces deux dernières semaines


 

RE(x3)LECTURE Kate Daniels #6 Montée magique, de Ilona Andrews : j'accumule les relectures, et c'est toujours aussi bon.


  

- Le vieil homme et son chat #1 n'ont pas peur des chiens, de Nekomaki : un roman graphique bourré de tendresse. On y suit au fil des saisons Daikichi (pépé) et son chat dans plein de petits moments du quotidien, pas mal d'humour à la clef. Parfait pour une petite pause pleine de douceur.

Le carnets de Cerise et Valentin de Joris Chamblain & Aurélie Neyret : de très jolis passages à nouveau, mais un spin-off un peu trop axé "carnet" et pas assez bd à mon goût (peut-être destiné à une tranche d'âge un peu plus jeune que les tomes précédents ?).

Dans la tête de Sherlock Holmes #1 L'affaire du ticket scandaleux, de Cyril Liéron et Benoït Dahan : une enquête relativement prenante, mais c'est surtout la manière dont la BD est composée que j'ai trouvé brillante, la façon dont on suit un fil rouge dans les pensées de Sherlock.

  

La ville sans vent #1 de Eléonore Devillepoix : un premier roman fantasy à l'univers recherché et qui se présente sous forme d'enquête policière. Quelques petites notes d'humour bien placées et d'intéressants discours sur les inégalités de classe ou les droits des femmes. Je me serais en revanche bien passée de certains clichés grossophobes et validistes.

À coeurs perdus de Evelyne Jones : un chouette premier roman, dévoré en quelques heures. C'est un bien beau récit de reconstruction, qui offre deux émouvantes histoires d'amour pour le prix d'une (dont une f/f). Au programme : douceur, fantôme, neige, pâtisserie et magnifiques paysages, le tout en Écosse.

Rokesbys #4 First Comes Scandal de Julia Quinn : pas le plus enthousiasmant ni le plus émouvant des Julia Quinn, mais quelques bons passage dedans, à commencer par ceux avec les chats. Et rien que pour le cameo de Colin (et ce qui est dit sur lui), le livre mérite ses trois étoiles sur l'échelle de Goodreads.

Mes lectures en cours   
       
 

- Le livre de M de Peng Sheperd : post-ap au programme ! Je l'entame à peine, mais le livre est très intriguant.

À venir
  

J'ai des envies de douceur en ce moment, donc je partirai peut-être là dessus. 

Ce que j'ai visionné la semaine dernière

Retour à la maison et retrouvailles avec ma télé et ma connexion internet. L'ogre charmant et moi en avons profité pour nous plonger dans la nouvelle saison de Jack Ryan, que je n'ai pas trouvé oufissime. J'ai cru comprendre que beaucoup préféraient celle-là à la précédente, mais elle manque pour moi de finesse (bon ok, Jack Ryan c'est bourrin à la base, mais quand même).

Après cela, c'était retour à NCIS, que nous avions laissé en plan en cours de 13e saison. Un final un peu doux-amer pour cette saison (même si j'ai l'impression que pour le coup on ne nous a pas tout dit) et une saison 14 qui peine a trouver rythme de croisière avec l'introduction de nombreux personnages (une diversité qui fait du bien, cela dit). Ce n'est que maintenant (au 19e épisode) que la mayonnaise commence à prendre. 

ET VOUS, QUE LISEZ(VISIONNEZ)-VOUS DE BEAU EN CE LUNDI ?

Throwback Thursday Livresque #4 Combats



Conçu sur le même principe que le Throwback Thursday d’Instagram, le rendez-vous a été lancé sous sa forme livresque par Bettie du blog Bettie Rose Books. C'est Car0le de My Bo0ks qui en est en charge désormais, et le récap' des liens se fait sur son blog.

Le but est de parler chaque jeudi d'un livre "ancien" de notre bibliothèque en fonction d'un thème donné. 

Thème de la semaine : Combats

 

Brandon Sanderson est un de mes auteurs de fantasy favoris, architecte hors pair dès lors qu’il est question de construction d’intrigue et d’univers. Mais si je vous en parle aujourd'hui, c'est pour les affrontements qu'il met en scène et qui sont, je trouve, très cinématographiques. Cela tient entre autre au dynamisme que permet la magie ici à l'oeuvre.

L'allomancie a en effet recours aux métaux et permet à son utilisateur d'acquérir certaines facultés. Cela se traduit par exemple par un système de poussée et de traction sur les métaux environnants, ce qui donne des combats particulièrement virevoltants.

C'est d'autant plus enthousiasmant dans ce deuxième cycle de la saga introduit par L'alliage de la justice, où l'univers a pris un nouveau tournant, plus au confluent du western et de la fantasy. Le rail a conquis les plaines, les premiers buildings s’attaquent ici au ciel, les diligences traversent les villes fantômes, les brumes s’infiltrent dans les interstices … et ça canarde à tout va. Sortez les colts, les couvres-chefs et les manteaux longs, l’allomancie se prête aussi bien aux pirouettes à épée qu’aux duels de revolvers, et bon sang, on en prend plein les yeux !

Chroniques saga Mistborn / Fils-des-Brumes
7. The Lost Metal / ? (à paraître en VO)

4e de couverture

Kelsier, Vin, Elend et les autres font désormais partis de l’Histoire – ou de la religion. Les chemins de fer côtoient les canaux, les rues sont éclairées à l’électricité et les premiers gratte-ciel partent à l’assaut des nuages. Mais les anciennes magies allomantique et férochimique existent toujours. Un outil précieux pour ceux qui tentent de faire régner la justice dans les terres sauvages qu’on appelle les Rocailles. Après vingt ans là-bas et une récente tragédie, Wax Ladrian est de retour à la métropole d’Elendel. À la tête d’une Maison noble, il doit ranger ses pistolets pour assumer de nouveaux devoirs. Ou du moins le croit-il. Car les demeures et les rues élégantes de la ville pourraient bien s’avérer plus dangereuses encore que les plaines poussiéreuses des Rocailles...

La semaine prochaine : Un genre que vous lisez peu



Vous l'avez lu ? Il vous tente ? Vous auriez proposé quel titre ?

Throwback Thursday Livresque #3 Maman



Conçu sur le même principe que le Throwback Thursday d’Instagram, le rendez-vous a été lancé sous sa forme livresque par Bettie du blog Bettie Rose Books. C'est Car0le de My Bo0ks qui en est en charge désormais, et le récap' des liens se fait sur son blog.

Le but est de parler chaque jeudi d'un livre "ancien" de notre bibliothèque en fonction d'un thème donné. 

Thème de la semaine : Maman


 

Wait for It (en VF : La fille d'à côté) est le premier roman de Mariana Zapata que j'ai lu et il reste à ce jour mon préféré de cette reine du slow burn. Il est d'ailleurs l'exemple même de la romance qui qui prend son temps, puisque c'est avant tout une belle amitié que l'on voit se nouer, avant qu'elle évolue en quelque chose de différent sur la fin.

C'est aussi l'histoire de Diana et de Josh et Lou, ses deux neveux qu'elle élève suite à la mort de son frère et sa belle-soeur, des deuils difficiles à gérer. Il y a beaucoup d'émotions ici, et de belles réflexions sur ce qu'être mère veut dire. Plusieurs passages en ce sens m'ont d'ailleurs pris aux tripes et ce sont ces instants qui m'ont le plus marquée, bien avant la romance (aussi belle soit-elle). C'est un peu dommage que la 4e de couverture VF ne reflète pas ces éléments.

4e de couverture

À Austin, Diana vient d’acheter une maison dans un quartier pavillonnaire. Elle fait la connaissance de son voisin, Dallas, entraîneur de base-ball. Et qui plus est, l'entraîneur de son jeune neveu dont elle a la charge. À force de se croiser et d'échanger, elle tombe sous le charme du beau sportif. Mais voilà, Dallas est marié. Certes, il est en instance de divorce, mais pas à 100 % célibataire pour autant ! Or voilà, pour Diana, toute relation autre que sérieuse ne fait pas partie de ses projets. Pourtant l'attirance qu'elle éprouve ne fait que croître. Quel choix lui reste-t-il : patienter... ou abdiquer ?

La semaine prochaine : Combats



Vous l'avez lu ? Il vous tente ? Vous auriez proposé quel titre ?

Innkeeper Chronicles - Tome 3 : One Fell Sweep, de Ilona Andrews


Innkeeper Chronicles -  Tome 3 : One Fell Sweep
de Ilona Andrews
autoédition
340p

ebook


Ilona Andrews est le pseudonyme d'un couple résidant dans l'Oregon formé par Ilona et Gordon. Iels sont les co-auteurices de trois sagas, Kate Daniels, Hidden Legacy et The Edge, ainsi que de plusieurs one-shot et nouvelles se déroulant dans ces univers.


Synopsis (trad perso)

Dina DeMille gère peut-être le plus ravissant Bed & Breakfast de Red Deer au Texas, elle n’offre ses services qu’à une seule sorte d’hôtes… le genre dont personne sur Terre n’est censé connaître l’existence. Des clients comme cet ancien tyran intergalactique avec une prime sur sa tête, le Lord Marshal d’un puissant clan de vampire ou un loup-garou exilé super sexy ; alors ne vous approchez pas trop des lieux, ou vous risqueriez de finir en dommage collatéral.

Mais la vie quotidienne de Dina va sombrer dans le chaos. Elle doit tout d’abord secourir sa sœur ainée, Maud, exilée avec sa famille sur une planète éloignée qui fait office de colonie pénitentiaire complètement anarchique. Elle accepte ensuite d’aider un client dans son ultime tentative de sauver sa civilisation, risquant ce-faisant d’entraîner mort et dévastation sur tout ce que Dina chérit. Gertrude Hunt se retrouve alors à subir un siège mené par un clan d’assassin. Pour protéger ses hôte et retrouver ses parents, Dina risquera tout, quitte à en payer le prix ultime. 

Il se pourrait cependant que Sean y trouve quelque chose à redire.


C'est lundi, que lisez-vous ? 08.06.2020



Le rendez-vous est inspiré de It's Monday, What are you reading? by One Person's Journey Through a World of Books, et a été repris en français par Galleane pendant de nombreuses. Il est maintenant géré par Camille de I Believe in Pixie Dust.


La semaine dernière


   

Consortium Rebellion #3 Chaos Reigning, de Jessie Mihalik  j'ai adoré l'histoire, les persos, la tension, la manière dont l'autrice revisite certains clichés de la romance historique à la sauce SF, mais la toute fin retombe comme un soufflé mal cuit, comme si Jessie Mihalik avait essayé de fourguer le contenu d'une potentielle suite (et il y avait matière à) en 2/3 chapitres, à grand renfort de blabla.

- RE(x3)LECTURE Kate Daniels #5 Meurtre Magique, de Ilona Andrews (chronique) : j'accumule les relectures, et c'est toujours aussi bon.


Mes lectures en cours   
       
 

- La ville sans vent de Eléonore Devillepoix : début, mais je trouve que l'autrice a un plume qui vous entraîne en à peine quelques lignes.

À venir
  

Romance écossaise et post-ap d'un autre genre au programme.

Ce que j'ai visionné la semaine dernière

Toujours rien, mais je suis de retour chez moi avec ma télé et ma connexion internet relativement correcte, donc cela devrait changer. 


ET VOUS, QUE LISEZ(VISIONNEZ)-VOUS DE BEAU EN CE LUNDI ?

Throwback Thursday Livresque #2 Couverture estivale




Et c'est parti pour un nouveau rendez-vous ! Conçu sur le même principe que le Throwback Thursday d’Instagram, il a été lancé sous sa forme livresque par Bettie du blog Bettie Rose Books. C'est Car0le de My Bo0ks qui en est en charge désormais, et le récap' des liens se fait sur son blog.

Le but est de parler chaque jeudi d'un livre "ancien" de notre bibliothèque en fonction d'un thème donné. 

Thème de la semaine : Couverture estivale

 

Là encore, il n'y a pas eu besoin de beaucoup réfléchir. Ce roman de Lily Haime fait non seulement partie de mes favoris de l'autrice, mais sa couverture, surtout dans sa réédition Malibu, appelle clairement à se poser sur la plage. Si ça, ça ne fait pas penser à l'été !

Délicate et finement ouvragée, la plume de Lily Haime est un vrai régal. Ses mots vibrent d'une telle force et mettent en scène des émotions si intenses et si justes que je suis à chaque fois touchée en plein cœur.

J’ai adoré les personnages de ce roman. Lill, ses doutes, sa maturité, son amour de l’océan ; Aidan et sa passion, les troubles qu’il éveille et sa constance, envers et contre tout ; Clay, ce père héros toujours là ; Peer, si touchant, Iris, Manny, Vince, Ryan, Calliope et les autres, ces figures secondaires qui apportent tant de profondeur au récit. Ils sont unis par des liens si forts... des relations d’amour et d’amitié qui vous happent irrémédiablement et s’épanouissent à l’ombre de "La Chose", cette maison à la porte toujours ouverte qui a fait écho à mon petit coin de paradis à moi.

Mais Déferlante/Malibu c’est aussi ces émotions qui se suivent comme des vagues, mes larmes et mes sourires, mes moments d’angoisses et mes envies de hurler... un livre qui m’a complètement retournée.

4e de couverture

« C’est avant tout une histoire entre l’homme et la mer ; entre le cœur et les vagues. »

Lill surfe depuis qu’il sait marcher. Il adore Malibu, cette vie entre le sable et l’eau ; son père et ses amis, la tranquillité de son quotidien. Tout pourrait être parfait, sans remous et sans houle, si Lara, sa grande sœur, n’avait pas débarqué de New York quelques années plus tôt. Si elle n’était pas comme un rappel constant que Diane, leur mère, n’a jamais voulu de lui. Quand il regarde Lara, Lill a l’impression de ne pas être « assez »...
Un sentiment qui le hante depuis son plus jeune âge.
Un sentiment qu’il voudrait ignorer mais qui tourne dans sa tête – dans son cœur – de plus en plus vite lorsqu’il rencontre le petit ami de Lara.
Aidan...
Aidan qu’il aimerait détester, mais par qui il ne peut s’empêcher d’être intrigué.
Aidan qui le met mal à l’aise, qui le regarde et qui le voit vraiment.
Aidan qui sera là à l’aube des plus beaux jours. Au crépuscule des plus sombres...

« C’est une histoire entre l’océan et moi. » 


La semaine prochaine : Maman



Vous l'avez lu ? Il vous tente ? Vous auriez proposé quel titre ?

Le lord, le magicien et la malédiction, de Lee Welch


Le lord, le magicien et la malédiction
Salt Magic, Skin Magic
de Lee Welch
Mxm - Editions Bookmark (2020)
Publié en VO en 2018
380 pages
ebook

L'acheter en numérique : Acheter


Lee Welch habite une maison sur une colline de la cité venteuse de Wellington en Nouvelle-Zélande. Elle partage sa maison avec sa partenaire, deux enfant et deux chats. Elle est heureuse lorsque des hérissons lui rendent visite.

Elle a étudié l'histoire ancienne à Auckland et la création littéraire à Londres.

Pour payer les factures elle travaille dans l'édition et la communication publicitaire. La nuit elle écrit de la littérature d'évasion, principalement de la romance M/M généralement mêlée à de la magie. Elle aime les manoirs en ruine, les librairies caverneuses, les malédictions mystérieuses et les beaux magiciens.

Synopsis

La campagne anglaise, un château en ruine et deux hommes que tout oppose…

Lord Thornby est pris au piège sur la propriété isolée de son père depuis plus d’un an. Il n'y a ni cellule ni chaînes, mais il est incapable de quitter la demeure familiale. Au fil des jours, sa santé mentale commence à s’effriter.

Lorsque le magicien industriel John Blake arrive pour enquêter sur un cas de sorcellerie, il trouve Thornby assez particulier. Arrogant certes, mais aussi inquiétant qu'il est séduisant. Sans s’en rendre compte, John se retrouve entrainé dans un conte de fée des plus sombres, où toutes les règles de la magie - et de l'amour – se trouvent altérées.

Pour rendre sa liberté à Thornby, les deux hommes vont devoir affronter des vérités qui changeront leur vie à jamais - et John devra accepter que l'homme courageux et plein d'esprit qui gagne son cœur soit également sur le point de le briser. Peuvent-ils se dépêtrer de cette magie aussi dangereuse que l’amour ?

C'est lundi, que lisez-vous ? 01.06.2020



Le rendez-vous est inspiré de It's Monday, What are you reading? by One Person's Journey Through a World of Books, et a été repris en français par Galleane pendant de nombreuses. Il est maintenant géré par Camille de I Believe in Pixie Dust.


La semaine dernière

 

 Chez toi ou chez moi de Mily Black : je n'ai pas pu résister à ce titre qui surfe sur le trope ennemis-à-amants. La novella a tenu ses promesses, elle m'a offert un interlude bien fun.

- Crocs  et sortilèges #1 de Louisa Méonis : ça part dans tous les sens et c'est bien trop précipité, mais cela reste bizarrement entraînant. Et il y des loups, moi j'aime les loups.

 

Le magicien et la malédiction de Lee Welch : une atmosphère un peu glaçante que j'ai beaucoup aimée, une mélange historicofantastique qui fonctionne bien et une relation avec une belle tension. Mais malgré ces éléments je n’ai pas réussi à rentrer complètement dans l’histoire. Je n’ai pas complètement adhéré à l’écriture de l’autrice, je crois, et certains passages m’ont parfois paru un peu confus ou traînant en longueur. 

- Phaenix #1 Les cendres de l'oubli de Carina Rozenfeld : je pense que si j'avais lu ce bouquin à son achat en 2013, je l'aurais beaucoup aimé. Là j'ai lu un peu trop de récits avec la même recette pour que celui-ci me laisse un souvenir impérissable. J'ai néanmoins apprécié le surnaturel à l'honneur ici (même si ce n'est pour le moment qu'esquissé) ainsi que la composante musicale du roman.

 


Les chevaliers du Tintamarre de Raphaël Bardas : j'en attendais beaucoup, et si effectivement j'ai adoré la plume bourré d'humour, les personnages à la gouaille certaine et l'inventivité de l'univers, j'ai trouvé que l'enquête menée par ce trio de bras cassés était parfois confuse dans son cheminement.

- RELECTURE Wait For It (VF : La fille d'à côté) de Mariana Zapata : mon préféré de la reine du slow burn. Je l'ai relu un grand sourire au visage, quand ce n'était pas quelques larmes. C'est avant tout une belle amitié que l'on voit se nouer, avant qu'elle évolue en quelque chose de différent sur la fin. Beaucoup d'émotion ici, d'autant que l'héroïne, Diana, élève seule ses neveux suite à la mort de son frère, un deuil difficile à gérer. 

Mes lectures en cours   
       
  

- Ce qu'il reste de toi de Robin Réghem : j'entame le Pride month avec cet écrit de Robin. J'avais beaucoup aimé sa novella Not Your Typical Christmas Story et les quelques chapitres déjà lus de Ce qu'il reste de toi me font penser que ce sera la même chose ici.

À venir

  

SF, fantasy et romance à l'écossaise, il y a de quoi faire.

Ce que j'ai visionné la semaine dernière

Toujours rien. 


ET VOUS, QUE LISEZ(VISIONNEZ)-VOUS DE BEAU EN CE LUNDI ?