Mes derniers avis

Le lord, le magicien et la malédiction, de Lee Welch


Le lord, le magicien et la malédiction
Salt Magic, Skin Magic
de Lee Welch
Mxm - Editions Bookmark (2020)
Publié en VO en 2018
380 pages

ebook


Lee Welch habite une maison sur une colline de la cité venteuse de Wellington en Nouvelle-Zélande. Elle partage sa maison avec sa partenaire, deux enfant et deux chats. Elle est heureuse lorsque des hérissons lui rendent visite.

Elle a étudié l'histoire ancienne à Auckland et la création littéraire à Londres.

Pour payer les factures elle travaille dans l'édition et la communication publicitaire. La nuit elle écrit de la littérature d'évasion, principalement de la romance M/M généralement mêlée à de la magie. Elle aime les manoirs en ruine, les librairies caverneuses, les malédictions mystérieuses et les beaux magiciens.

Synopsis

La campagne anglaise, un château en ruine et deux hommes que tout oppose…

Lord Thornby est pris au piège sur la propriété isolée de son père depuis plus d’un an. Il n'y a ni cellule ni chaînes, mais il est incapable de quitter la demeure familiale. Au fil des jours, sa santé mentale commence à s’effriter.

Lorsque le magicien industriel John Blake arrive pour enquêter sur un cas de sorcellerie, il trouve Thornby assez particulier. Arrogant certes, mais aussi inquiétant qu'il est séduisant. Sans s’en rendre compte, John se retrouve entrainé dans un conte de fée des plus sombres, où toutes les règles de la magie - et de l'amour – se trouvent altérées.

Pour rendre sa liberté à Thornby, les deux hommes vont devoir affronter des vérités qui changeront leur vie à jamais - et John devra accepter que l'homme courageux et plein d'esprit qui gagne son cœur soit également sur le point de le briser. Peuvent-ils se dépêtrer de cette magie aussi dangereuse que l’amour ?

Mon avis

Le mélange historique et surnaturel est un cocktail toujours efficace sur ma personne. C’est une association pour moi détonante, d’autant plus dans un contexte victorien. Je ne sais pas pourquoi, mais je trouve que les effets de magie vont parfaitement avec le port de la redingote. Certains titres du genre, comme la série des Magpie ou Whyborne & Griffon m’ont ainsi beaucoup plu. Peu étonnant donc que je me sois jetée sur ce roman.

Pas de déception sur ce plan, d’autant que le surnaturel à l’honneur tient la route. On tape ici dans le bestiaire légendaire britannique, un aspect que j’ai trouvé particulièrement intéressant et qui colle parfaitement à l’escapade bucolique que permet le roman. La magie à l’œuvre, elle, change des poncifs du genre en étant très orientée sur les matériaux bruts. 

Bon point pour ce qui est de l’atmosphère donc, d’autant qu’à ces considérations fantastiques s’ajoute un côté assez angoissant. On est à la limite du huis clos dans ce titre, avec quelque chose de glaçant, gothique presque, à cette vieille demeure aux murs murmurants. 

L’intrigue, elle, bénéficie d’une construction relativement solide, où la malédiction qui pèse sur Thornby sert de fil rouge. Le suspense s’avère d’ailleurs assez bien géré. Arrivé à un certain moment, j’avais deviné certains points, comme la nature du symbole, mais le reste s’est laissé découvrir à point nommé. 

Mais malgré ces éléments, je n’ai pas réussi à rentrer complètement dans l’histoire. Ma lecture s’est ainsi faite en dents de scie. J’ai décroché à plusieurs moments, avant d’avoir un regain d’intérêt, pour à nouveau tourner les pages en diagonale… un peu frustrant tout cela. 

Je n’ai pas complètement adhéré à l’écriture de l’autrice, je crois. Certains passages m’ont parfois paru un peu confus ou traînant en longueur (toute la partie autour du hérisson par exemple), ce qui fait que mon esprit divaguait à ces moments. 

J’ai également trouvé que les personnages manquaient un peu de profondeur. Les seconds rôles (les autres invités notamment) font ainsi plus de la figuration qu’autre chose, et les héros restent trop à la surface des choses.

Je ne nie pas qu’ils alimentent une belle tension sexuelle, et j’ai d’ailleurs apprécié leur relation, oscillant entre retenue et lâcher prise. C’est une dynamique que l’on retrouve souvent dans les romances historiques et cette façon de souffler le chaud et le froid me plaît toujours beaucoup. Mais s’il y avait d’intéressants éléments dans leur personnalité en dehors de ce qui les lie, cela n’a pour moi pas été assez exploré ici.

En bref...

Une atmosphère un peu glaçante que j'ai beaucoup aimée, un mélange historico-fantastique qui fonctionne bien et une relation avec une belle tension. Mais malgré ces éléments je n’ai pas réussi à rentrer entièrement dans l’histoire. Je n’ai pas complètement adhéré à l’écriture de l’autrice, je crois, et certains passages m’ont parfois paru un peu confus ou traînant en longueur. 

J'ai aimé, mais


Logo Livraddict

4 commentaires

  1. Oh dommage ! Je l'ai vraiment beaucoup aimé. C'était parfois brouillon mais dans l'ensemble je me suis régalée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a du bon dedans hein, cela n'a pas été une mauvaise lecture non plus, juste en dents de scie ;)

      Supprimer
  2. Dommage, il avait l'air plutôt pas mal. Je me le garde sous le coude car j'ai bien envie de le découvrir mais se sera pas l'une de mes prochaines lectures, haha

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a des chouettes éléments dedans, et pas mal de monde l'a beaucoup apprécié, donc n'hésite pas à te faire ta propre idée dessus.

      Supprimer