Mes derniers avis

Gardiens des Cités Perdues - Tome 8 : Héritages, de Shannon Messenger

 


Keeper of the Lost Cities - Book 8: Legacy
Gardiens des Cités Perdues - Tome 8 : Héritages
de Shannon Messenger
Editions Aladdin (2019)
Parue en VF aux Lumen
816 pages


Originaire de Californie, Shannon Messenger est une autrice américaine de fantasy jeunesse et young adult.


ATTENTION, SPOILERS POSSIBLES SUR LES TOMES PRECEDENTS



Synopsis

Sophie n'en peut plus de vivre dans le mensonge et l'illusion : cette fois, il lui faut des réponses. Mais la vérité n'est pas toujours bonne à entendre, surtout quand elle apporte son lot de nouvelles responsabilités... Et que la jeune fille n'est pas la seule concernée. Car le passé trouble de certains de ses amis n'a rien d'un hasard. Beaucoup sont porteurs d'un destin qui les dépasse, qui se joue d'eux et de leurs principes.

Commence alors un jeu de pistes dangereux, où la fidélité de chacun se voit remise en cause. Et si les indices s'accumulent, le doute, lui, s'insinue dans le petit groupe à mesure que la frontière entre le bien et le mal se trouble. Une question occupe désormais tous les esprits : qui est véritablement digne de confiance ?

À force de creuser pour découvrir ce que cachent les mystères qui l'entourent, Sophie Foster se retrouve dans ce huitième tome de Gardiens des Cités perdues face à elle-même et à ses illusions perdues. L'heure de vérité a sonné. Il ne reste plus qu'à savoir si notre héroïne et ses amis sont prêts à l'affronter...

Mon avis

Gardiens des Citées Perdues est une saga que j’affectionne. De tome en tome, elle a toujours su me séduire… jusqu’à maintenant. Il m’a fallu bien une vingtaine de jour pour venir à bout de cet opus, du jamais vu pour moi sur ces aventures.  

Pourtant, j’ai éprouvé un réel plaisir à me replonger dans cet univers où tout est motif d’enchantement. Riche et travaillé, ce monde me laisse décidément rêveuse, même si j’ai ressenti une petite frustration ici, car le nouveau recoin présenté (Loamnore, la cité des nains) se limite finalement à une salle du Trône.

Pour le reste en revanche, la lassitude s’est installée. Peut-être est-ce le tome de trop, je ne sais pas. On ne peut nier que Shannon Messenger joue un peu les prolongations ces derniers temps, en rajoutant à son héroïne à chaque fois de nouvelles responsabilités, sans pour autant résoudre d’éléments en suspens. Sophie se retrouve par exemple ici avec une nouvelle mission de Régente (sérieusement, ils fichent quoi les adultes dans les Cités Perdues ?!), en sus de ses divers menhirs à livrer. 

Le tout est en plus un peu mou du genou, j’ai trouvé. Les quelques révélations ne m’ont pas plus excitée que ça, et si l’on se contente du cœur du récit, c’est-à-dire tout ce qui tourne autour des manipulations des Neverseen/Invisibles et j’en passe, on a au final à peine 1/3 du roman dessus, la toute fin. Bon, elle s’avère pour le coup entraînante, et Sophie s’y affirme réellement, ce qui rattrape les choses et donne envie de lire la suite.

Mais pour le reste, tout n’est qu’atermoiements et jérémiades. Cette histoire d’union tout d’abord, ou plutôt d’absence d’union puisque Sophie ne peut être assortie, occupe bien des discussions, tout comme la question des origines de l’héroïne, les deux étant liés. Si ce dernier point aurait pu en soi être un bel élément à développer, notamment au niveau de ce qu’il représente pour Sophie, le fait qu’il soit intimement lié à des considérations plus amoureuses diminue pour moi son impact.

À côté de cela, le tome signe le retour en force du triangle Sofitz/Sokeefe. Et là, il faut croire qu’après avoir décidé de contenter une partie de sa fanbase, l’autrice veut maintenant séduire l’autre bord en faisant machine arrière toute. Sauf que c’est exécuté avec autant de subtilité qu’une Ro faisant des entrechats en tutu. J’avais limite l’impression d’avoir une mini Shannon Messenger sur l’épaule en train de me murmurer en boucle « tu as vu comme il est méchant, hein, hein, tu as vu ». Oui c’est bon, on a compris.

En bref...

Même si j'ai adoré retrouver l'ambiance, j'ai trouvé que l'intrigue peinait vraiment à démarrer. Une trop grande partie de l'histoire se concentre sur les états d'âmes des uns et des autres (trop centré sur cette histoire d'union, notamment, et l'autrice fait du rentre dedans sans subtilité pour rendre Fitz détestable). Encore heureux, les derniers 20% rattrapent le coup question dynamisme et donnent envie de lire la suite. Mais il ne faudrait pas non plus que l'autrice prolonge trop longtemps les hostilités.

Avis mitigé

Saga Gardiens des Cités Perdues / Keeper of the Lost Cities
4. Les Invisibles / Neverseen
7. Réminiscences / Flashback
8.5 Le livre des secrets/ Unlocked
9. ? / ? (à paraître en 2021)

Retrouvez plus d'informations et d'autres avis sur la page du livre
Logo Livraddict
 


1 commentaire