Mes derniers avis

In My Mailbox - Mars 2018


In My Mailbox est un rendez-vous repris dans sa version française par Lire ou Mourir et permettant de partager les livres reçus dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Je ne pense pas m'y tenir de façon hebdomadaire mais plutôt aléatoirement, au rythme de mes craquages de PAL. 

On se retrouve dans cet épisode pour survoler mes acquisitions du mois de mars. Un brin dans l'excès, mais c'est pas ma faute, il y avait un salon. Et comme j'ai pas mal lu en mars, ma PAL a même un peu baissé.

Papier

Deux envois des éditions Pygmalion tout d'abord (l'un au début et l'autre à la fin mois). Le premier a été une petite déception, mais j'ai adoré le second.
  
 

 Lola, Sérieux ! de Luce Michel (éditions Pygmalion) chronique : une petite déception, mais bon, on ne peut pas plaire à tout le monde.

Synopsis : Lola, 39 ans, Parisienne, célibataire, sage (parfois), gribouille pour gagner sa vie et... est fan de romances. Une addiction qu'elle dissimule à tous, sauf à son journal. 
Comme toute femme, elle espère rencontrer le prince charmant, bien qu'il soit surévalué. Elle préférerait un partenaire toujours disponible plutôt qu'un gars avec un cheval. Sérieusement, avez-vous déjà essayé de garer un cheval dans Paris ? 
Mais ses lectures, elles, sont des contes de fées. 
Lola parviendra-t-elle à réconcilier ses deux réalités ?

Thérapie du Crime de Sophie Jomain et Maxime Gillio (éditions Pygmalion) : j'ai en revanche adoré ce polar. Je vous en reparle la semaine prochaine.

Synopsis : Alice Rivière est une psychologue peu conventionnelle. L'incongruité, c'est son truc. Elle ne fait rien comme personne et c'est même la raison pour laquelle on vient la voir. D'ailleurs, si elle pouvait parler de ce qu'on lui confie lors de ces séances, elle aurait des centaines d'histoires à raconter. Mais la discrétion est une règle d'or. Une règle fortement ébranlée par la réapparition du commandant Xavier Capelle qui vient lui soutirer des informations sur un de ses patients. Encore faudrait-il qu'elle accepte de l'aider et qu'elle lui pardonne l'humiliation subie seize ans plus tôt. Et pour ça, il peut toujours courir...


Après cela, passage à Livre Paris, finalement ça reste encore relativement raisonnable (comparé aux Imaginales l'année dernière par exemple ^^).

On commence par les trois petits nouveaux


  

 Les Soeurs Carmines #1 Le Complot des Corbeaux d'Ariel Holzl (éditions Naos) : "Une fantasy urbaine mordante et décalée..." vendu comme ça, moi je dis oui !

Synopsis : Merryvère Carmine est une monte-en-l'air, un oiseau de nuit qui court les toits et cambriole les manoirs pour gagner sa vie. Avec ses soeurs, Tristabelle et Dolorine, la jeune fille tente de survivre à Grisaille, une sinistre cité gothique où les moeurs sont plus que douteuses. On s'y trucide allègrement, surtout à l'heure du thé, et huit familles d'aristocrates aux dons surnaturels conspirent pour le trône.
Après un vol désastreux, voilà que Merry se retrouve mêlée à l'un de ces complots ! Désormais traquées, les Carmines vont devoir redoubler d'efforts pour échapper aux nécromants, vampires, savants fous et autres assassins qui hantent les rues...

- Erreur 404 d'Agnès Marot (éditions Gulf Stream) :  une histoire dans le même univers qu'IRL (que j'ai beaucoup aimé), je ne pouvais que me jeter dessus. 

Synopsis : « Salut !
Moi, c’est Moon.
J’ai toujours voulu devenir gamer professionnel, mais ce n’était pas aussi simple… Disons que je ne corresponds pas vraiment au profil habituel.
C’est pas grave, j’ai un plan B. Je n’aurai besoin que d’Orion – ma moitié dans la vie comme dans le jeu – et de Loop, notre adorable petite boule de poils orange qui fait "pouic". (Ça ne s’invente pas.)
Bref, je vais te raconter, mais pour ça tu dois être prêt à entrer dans la partie, toi aussi.
Ah, et à remettre en question tout ce que tu crois savoir.
Ça ne te fait pas peur ?
Alors, appuie sur "Commencer une nouvelle partie", tourne la page et… Let’s play ! »

- Le Journal Rouge de Lily R. Davis (Lily Haime) (Collection Infinity - Editions Bookmark) : une autrice que j'adore, ma grosse découverte de 2017, qui a le don pour faire passer par des tas d'émotions.

Synopsis : « Avec quelle force me battrais-je encore pour quelques mots ? Des mots... Des mots que nous jetions sur le papier ; une drôle de façon de lever le poing ; de hurler. Des mots pour se révolter. Des mots pour tout changer ! » 
Nous sommes en 1965, à Washington. 
Tout le monde reprend en chœur les refrains des Beatles et les slogans lors des marches citoyennes. La jeunesse se soulève contre la ségrégation, contre la Guerre. La jeunesse veut aimer sans contraintes. C’est la génération hippie. Rose a passé des années dans un pensionnat pour jeunes filles et si elle regarde de loin cette nouvelle liberté, elle ne sent pas le droit d’y plonger. Orpheline, recueillie par un oncle Colonel dans les Marines et basé à Saigon, Rose se sent prise aux pièges. Elle invente alors Max. Un pseudonyme derrière lequel elle se cache pour écrire des chroniques dans un journal universitaire. 
Alec est un activiste. Il se bat pour un monde en paix, pour toutes les vérités. Il se bat surtout pour mettre fin à cette guerre, au Vietnam, qui emporte trop de jeunes soldats. Avec ses amis, ils travaillent pour un petit journal clandestin. Le Aldous. De communautés hippies en sit-in, il a toujours un stylo à la main et la rage au cœur. 
C’est la passion de l’écriture qui les réunira. C’est pour l’autre qu’ils se dépasseront. Ensemble, avec le Aldous et cette jeunesse éprise de liberté, d’égalité et de paix, ils brandiront la plus grandes de leurs armes : les mots. De manifestations en désobéissances civils, dans une société qui refuse encore de les émanciper, ils se battront pour leurs droits, pour leurs lois, pour leur vie. Malgré les dangers de la vérité et ceux qui voudront les faire taire, malgré l’ombre de la conscription et de cette guerre qui finira par les rattraper, Alec et Rose deviendront la voix de ceux qui ne peuvent plus parler. Sans jamais cesser de s’aimer. 
« Continue de te battre pour toi, pour moi, pour les autres. Continue de te battre aussi fort que je t’aime et rien dans ce monde ne pourra jamais te résister. »


Toujours à Livre Paris, mais ce coup-ci trois livres déjà lus en numérique, tous des coups de coeur. Donc ça ne compte pas. Bon d'accord, je possède déjà les Kate Daniels en VO papier, VO numérique et VF numérique. On ne juge pas !

  

Ça a commencé comme ça d'Angéla Morelli (éditions Harlequin) : une histoire de confitures, de souvenirs, de canicule et de village du sud. Celle de Flore aussi, avant même d'être celle de Flore et Corto. Une histoire tout en tendresse également et où sourires et émotion se côtoient allègrement. Une bien belle histoire...

Synopsis : Ça a commencé quand Flore a fait brûler sa confiture de groseilles. Ou alors, quand son père l’a appelée à l’aide, coincé entre les branches du vieux pommier. En fait, non,  ça a vraiment commencé quand ses amis l’ont inscrite au concours de confitures. Oui, c’est à partir de ce moment-là que la vie de Flore a pris un tournant inattendu. 
Car la jeune mère célibataire presque trentenaire doit faire face à un obstacle de choix : confectionner une confiture aux figues… sans figues. Mais si les précieux fruits ont déserté les étals des marchés du Sud-Ouest, on chuchote que Corto possède quelques arbres pour sa consommation personnelle ; Corto, le beau jardinier ténébreux que tous les habitants du village considèrent avec méfiance. Et pour cause : il est tatoué et dégage une aura de mystère et de danger.
Alors, oui, ça a commencé comme ça, avec un concours de confitures, une pénurie de figues et Corto.

Kate Daniels #3 Attaque Magique & #4 Blessure Magique d'Ilona Andrews (Collection Infinity - Editions Bookmark) chronique T3 / chronique T4 : ma saga d'urban fantasy préférée et mes deux tomes préférés. En plus vous avez vu ces couvertures ?! Bref, il me les fallait.

Synopsis (tome 1) : Atlanta pourrait être une ville charmante s’il n’y avait pas la magie… Lors d’une vague magique, les mages lancent leurs sorts, des monstres apparaissent, les armes à feu cessent de fonctionner et les voitures ne démarrent plus. Puis la technologie reprend le dessus et la vague magique se retire aussi vite qu’elle est arrivée en laissant derrière elle toutes sortes de problèmes paranormaux. Kate Daniels est une mercenaire de la magie chargée de régler ces problèmes. Mais quand son tuteur est assassiné, sa soif de justice va la mener au cœur d’une confrontation entre les Nécromanciens et les Changeformes d’Atlanta. Les deux clans se tiennent mutuellement pour responsables d’une série de meurtres que Kate va devoir élucider. Et même si elle a conscience que cette mission dépasse ses compétences, cela lui convient parfaitement.

Et puis il y a eu hier, et j'ai légèrement craqué. Pourtant tout a commencé de manière raisonnable. J'étais en ville le matin, et je suis passée au Furet où j'ai acheté deux mangas. Celui-là tout d'abord :


- Let's be a family de Tomo Kurahashi (éditions Taifu) : un achat impulsif (je ne sais d'ailleurs rien de ce manga), mais ça fait du bien de se laisser tenter en librairie, sans avoir le réflexe Livraddict/Goodreads/Blogo avant.

Synopsis : En couple depuis huit ans, Kazuma et Chiaki se voient un jour confier le bébé de Tomoe, leur amie d'enfance, incapable d'assumer sa maternité. Dès lors, une nouvelle vie commence pour nos deux nouveaux papas de substitution qui n'ont aucune notion d'éducation. Et ils découvriront vite que s'occuper d'un enfant en bas âge n'est pas chose facile, surtout avec une vie professionnelle bien remplie ! À quel point l'existence d'Ayu transformera-t-elle leur relation et leurs cœurs ? Voici une histoire émouvante, pleine d'amour et qui dépeint toutes sortes de liens.

Et puis j'ai aussi pris le premier tome d'Orange aux éditions Akata... et là j'ai subi une crise de folie passagère. J'ai commencé à la lire à midi et j'ai tellement accroché que je suis ressortie aussi sec acheter la suite, sans même avoir fini le premier tome. J'ai fait trois libraries (!) pour tous les trouver. 


- Orange #1 à #6 de Ichigo Takano (éditions Akata) : prenant et très émouvant.

Synopsis : Un matin, alors qu'elle se rend au lycée, Naho reçoit une drôle de lettre... une lettre du futur ! La jeune femme qu'elle est devenue dix ans plus tard, rongée par de nombreux remords, souhaite aider celle qu'elle était autrefois à ne pas faire les mêmes erreurs qu'elle. Aussi, elle a décrit, dans un long courrier, les évènements qui vont se dérouler dans la vie de Naho lors des prochains mois, lui indiquant même comment elle doit se comporter. Mais Naho, a bien du mal à y croire, à cette histoire... Et de toute façon, elle manque bien trop d'assurance en elle pour suivre certaines directives indiquées dans ce curieux courrier. Pour le moment, la seule chose dont elle est sûre, c'est que Kakeru, le nouvel élève de la classe, ne la laisse pas indifférente...


Numérique


  

Apprendre à devenir adulte de Lisa Henry (éditions MxM Boolmark) chronique bonne humeur à foison avec ce titre

Synopsis : Nick Stahlnecker a dix-huit ans et n'est pas prêt à grandir pour le moment. Il a un emploi d'été, un cas de panique existentielle et un crush sans espoir sur l'inaccessible Jai Hazenbrook. Mais comment savoir que votre collègue est inaccessible tant que vous ne lui avez pas demandé de le sucer dans des toilettes ? Ce n'est probablement pas ce que son père voulait lui dire quand il lui disait de se comporter en adulte.
Jai, âgé de vingt-cinq ans, est de retour dans sa ville natale à Franklin, dans l'Ohio. Seulement le temps de gagner assez d'argent pour partir de cette ville infernale. Son objectif à long terme ? Pouvoir parcourir le reste monde. Pour cela, il est prêt à vivre dans le sous-sol de sa mère à court terme, et encore... Rencontrer Nick ne correspondait pas aux plans de Jai, mais, comme il l'apprendra bientôt, il n'est pas nécessaire de voyager à l'autre bout du monde pour vivre l'aventure d'une vie.
Apprendre à devenir adulte n'est pas un roman d'été. C'est l'histoire d'une amitié d'été - avec des avantages. On y parle de pizza aux garnitures dégoûtantes, de Netflix et du froid, et d'exhibitionnisme (accidentel). C'est tout. Il n'y a pas de sentiments ici. Aucun. Taisez-vous.

Ainsi battent les cœurs amoureux de Lily Haime (éditions Milady) chronique le plus sombre et le plus intense des livres de l'autrice, je crois, mais tellement émouvant. Un roman que l'on ressent viscéralement...

Synopsis : Dorian est un survivant.
Alors qu’il n’avait que quelques jours, sa mère l’a arraché à sa famille pour l’emmener dans une secte, perdue dans les montagnes argentines. Il a passé son enfance près de Michel, qui lui a enseigné autant de fausses croyances que de souffrances. Jusqu’à ce que son père le retrouve et le ramène, brisé, à Chicago.
Aujourd’hui, Dorian est un DJ de renom. Entre la musique qu’il fait résonner la nuit et sa famille nombreuse, il a l’impression d’avoir trouvé un équilibre. Mais l’arrivée de Swann remet tout en question. Cet homme mystérieux et magnétique veut savoir ce qui est arrivé à son frère, disparu avec la secte.
Un frère dont Dorian n’a aucune envie de parler. Comme de tout le reste, d’ailleurs. Mais face à Swann et aux sentiments troubles et dangereux qu’il éveille en lui, aura-t-il encore le choix ? Pourra-t-il encore garder enfouis ces souvenirs et ces secrets si bien cachés ?
Ensemble, Dorian et Swann pourront-ils surmonter ce passé qui les unit  et les sépare à la fois ? 

Avez-vous lu certains de ces romans/mangas ? Qu'en avez-vous pensé ?

10 commentaires

  1. je ne connais pas mais je te souhaite de très belles lectures

    RépondreSupprimer
  2. Thérapie du crime est dans ma PAL , je l’avais pris à Livre Paris. Je te souhaite de bonnes lectures !

    RépondreSupprimer
  3. Le journal rouge me tente !
    Bon week-end de Pâques !

    RépondreSupprimer
  4. pleins de choses qui donnent envie ! Bonnes lectures !

    RépondreSupprimer
  5. thérapie du crime est dans ma PAL, comme Les soeurs Carmines
    Quant aux Kate Daniels j'ai déjà lu, mais j'ai racheté la série dans cette nouvelle édition :D

    bonne lecture à toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil pour les Kate Daniels ^^ JE les ai déjà en numérique et en papier en VO, mais quand on aime on ne compte pas, je me dis.

      Supprimer
  6. Je connais " apprendre à devenir adulte " car je l'ai lu, pour le reste je ne connais pas tes lectures.
    Tu as de quoi faire, bonnes lectures.

    RépondreSupprimer
  7. Les soeurs Carmines !!! <3
    J'espère que tu vas aimer autant que moi, Caladhiel est conquise aussi :P

    RépondreSupprimer
  8. De belles réceptions ! Pleins de livres qui m'intéressent !
    Bonne semaine de lectures !

    RépondreSupprimer