Mes derniers avis

Exploration #1 BookCon 2015


Dépitée à l'idée de me trouver à 7h d'avion des Imaginales je me suis penchée sur les événements littéraires du nord-est des USA. Magie, le même week-end se tenait une grande messe littéraire: The BookCon

BookCon, BEA, kesaco ...

BEA ou BookExpoAmerica, c'est une foire littéraire qui se tient à New York depuis plusieurs années et qui est traditionnellement destinée aux "professionnels" de la sphère littéraire (auteurs, éditeurs, imprimeurs, journalistes, bloggers, produits dérivés ...et j'en passe). Tout ce petit monde se réunit une fois par an pour discuter des nouvelles tendances, nouer des contacts, conclure des contrats, et distribuer des ARC (Advanced Reader Copies, ou "Épreuves Non Corrigées" pour un équivalent français). 

Depuis 2013, l’événement à commencé à s'ouvrir au grand public et cela c'est concrétisé en 2014 avec l'apparition de The BookCon, dans le prolongement de BEA et accessible à tout un chacun (pour 35$ par jour). Pour la petite note, les organisateurs sont les mêmes que ceux du ComicCon. Imaginez un énorme salon du livre sur deux jours (pour cette année tout du moins), multipliez le degré de folie ambiante par 10 et vous avez une idée de ce à quoi ça ressemble. Panels, autographes, interviews, distribution de goodies, d'ARC's  ... Entre temps le BEA s'est mis à évoluer vers ce modèle

Bon ça c'était le minute culturelle, place à la démonstration

Gigantesque, attente, hystérie collective

Dès l'arrivée le samedi, le ton est donné. J'arrive le samedi matin à 8h30, soit 1h30 avant l'ouverture officielle. Prévoyante la demoiselle, car il faut récupérer un badge. Bon clairement je n'étais pas la seule avec cette idée. La queue s'étend sur un pâté de maison, mais ça avance bien et j'ai mon badge en 5 minutes.

Et là j'hallucine. Nous sommes dirigés vers un immense hall où se trouvent les files d'attentes pour les panels principaux (John Green, rencontre avec des booktubers ...), les files d'attentes pour certaines session d'autographes, la file d'attente pour la librairie ... Il s'appelle le Queue Hall, quelle imagination. C'est gris, blindé de gens qui attendent et j'y passerai une bonne partie du weekend, parfois au son de groupies hurlantes. Ça commence par 1h30 le samedi matin en attendant l'ouverture officielle. 



video
La file pour les panels, suivi des files pour les autographes
où on attend le matin avant l'ouverture du hall d'expo

A 10h c'est le lâcher de fauves, ceux qui ne sont pas dans une file d'attente pour avoir un bracelet pour assister à un des panels principaux se précipitent pour 1) faire la queue pour certaines sessions d'autographes qui ont lieu dans ce hall 2) faire la queue à la librairie pour acheter leurs livres 3) se balader dans le hall où les différents exposants sont présents (avec d'autres sessions de dédicaces sur les stand des éditeurs, de plus petits panels, des distributions de goodies et livres ...). 

un mico bout du hall d'exposition

Panels, autographes et ARC's, où comment se laisser gagner par la frénésie collective

Comme j'ai un peu de temps à perdre avant la dédicace de Jennifer L. Armentrout sur le stand d'Harlequin à 11h30, je décide de repérer le terrain jusqu'à ce qu'une dame d'Harlequin me demande si je veux un livre dédicacé de Robyn Carr, comme ça. Et hop me voilà en possession du T1 de sa nouvelle série Thunder Point, un sourire et une dédicace en prime.

Et là c'est la révélation, bon sang ils donnent des livres, gratuits, parfois dédicacés, parfois avant leur sortie .......... gniiiiiiiih ..... je défaille (enfin ça c'est quand on ne vous force pas à l'acheter pour une dédicace, même si vous avez emmené votre exemplaire maison, j'y reviendrai). En 30min, je me retrouve avec trois livres, je n'ai toujours pas compris. Tout ce que je sais c'est que le stand Penguin Random House est champion en la matière et que j'y passerai plein de fois lors du weekend (la sélection varie en fonction des heures). 


Après cela, c'est rencontre avec Jennifer L. Armentrout, une des raisons de ma visite au salon. Elle me demande ce que j'ai déjà lu d'elle, discute vite fait des éditions française quand elle apprend que je viens de France, dédicace le T1 de Half Blood que j'ai emmené et me refile White Hot Kiss. Yuhuuu !


Je m'égare volontairement dans les allées, repasse chez Penguin Random House pour rafler le DERNIER ARC du T1 de Bourbon King, la nouvelle saga de J.R. Ward (je l'ai surement rafflé sous le nez de quelqu'un d'autre, mais je m'en fiche, à la guerre comme à la guerre), continue d'augmenter mon butin de guerre et finis par me pauser pour un sandwich bien mérité. 

Ce qu'il y a de chouette c'est qu'ils distribuent des tote bags
pour trimballer le butin. Et oui j'aime mes sandales ;) 

Après cela c'est retour à la file d'attente pour la librairie. Si les dédicaces sont majoritairement libres, voir pourvues en livres (surtout celles à l'étage directement sur les stands éditeurs), pour certaines il est nécessaire d'avoir une preuve d'achat de la librairie sur place. Je ne reviendrai pas sur cette épreuve, mais me voilà en possession de Thoughtful de S.C. Stephens et le T1 de la trilogie Grisha de Leigh Bardugo.

Après cela,  j’assiste à un panel bien sympathique avec Jill Shalvis, Meredith Wild, Hope Ramsay, Elisabeth Hoyt et S.C. Stephens sous forme de quizz romance. C'est fun et le public est également interrogé et peut gagner des SACS remplis de livres (quand je vous disais que c'était la folie). Même si j'ai à chaque fois la bonne réponse, le micro ne se dirige pas vers moi, tant pis. 


Suite à cela, séance de dédicaces avec ces dames et je suis au tout début de la queue, yuhuuu. Jill Shalvis distribue un ARC du T1 de sa nouvelle série et son mari nous prend en photo. Le pauvre, il est repéré et va se retrouver photographe officiel de la séance ^^ S.C. Stephens refuse de me dire où trouver un Kellan Kyle, mais elle dédicace mon exemplaire de son POV (enfin je peux le lire !!!) et distribue des goodies. 


Mais avec tout ça, la file d'attente pour Leigh Bardugo et Marissa Meyer est déjà complète, plus d'une heure avant le début de la séance :'( Felicia Day c'est pareil, re :'( On ne m'y reprendra pas, demain matin pour Sarah J. Maas, je serai là à l'aube !!! Je finis la journée par un nouveau tour dans le hall d'exposition puis je m'incruste dans un panel de MacMillan avec Laurelin Paige, Kayti McGee et leur éditrice sur la romance, à nouveau. Je n'ai jamais rien lu d'elles (bien qu'un bouquin de Laurelin Paige soit dans ma PAL), mais j'ai très envie de m'y mettre maintenant. Ces dames sont aussi drôles que pleine de bon sens. Ça parle hommes nus, Jamie & Cersei, perception de la romance, écriture à 4 mains, audiobooks et j'en passe, le tout agrémenté d'anecdotes aussi drôles que barrés.  Enfin bon, après une journée pareille, je l'aurai mérité ma nuit de sommeil. 

Le dimanche, je suis de retour à 8h30 et j'intègre direct la file pour la dédicace de Sarah J. Maas, qui est déjà à moitié pleine et ferme quelques minutes après mon arrivée. Pfiou, j'ai eu chaud, c'est parti pour 2h30 d'attente au son de groupies hurlants pour des vloggers et booktubers en goguette (true story) ... 

loin au bout, la table où sont les auteurs

... qui se prolongent car la dame prend son temps avec ses lecteurs, jusqu'à ce que son éditrice lui demande d'accélérer un peu le mouvement et d'arrêter les photos (pas de photo avec elle donc :( ) histoire que tout le monde puisse la voir. Ouais, elle déchaîne les foules, mon voisin d'attente en tremblait, j'ai cru qu'il allait tomber dans les pommes. Mais bon, au moins j'ai ACOTAR de dédicacé et elle a complimenté mon rouge à lèvres (tout est bon à prendre). J'en profite pour sauter dans la file d'à côté pour Rae Carson et raffler l'avant dernier ARC de sa nouvelle série, The Gold Seer. Je repasse par Penguin Random House et tombe sur Sylvia Day qui dédicace le dernier tome de Crossfire, bon à prendre, je ne l'ai pas encore lu. 

A gauche, Rae Carson. A droite, Sylvia Day

Je retrouve ensuite Rae Carson et Sarah J. Maas en compagnie de Charlaine Harris pour un panel sur les personnages féminins forts mais également la diversité en littérature YA, les différentes formes de courage ... aussi fun qu'intéressant (et en plus ces dames ne cessent de citer Autant en emporte le vent que je viens de terminer). J'en ressors avec une envie, me jeter sur ACOTAR ou un de livres de Rae Carson, dont je n'ai encore rien lu (mais c'est pour très bientôt après ça !!!).

Après une pause repas, j'ère comme une âme en peine dans le hall d'exposition quand je vois passer ceci :


Ni une, ni deux, je m'accroche au bazar et me retrouve en tête de file pour la dédicace de James Dashner, coupant la chique à plus de 200 personnes qui étaient en train de faire la queue ailleurs et d'être déplacées par les organisateurs. Mais ça, je ne l'ai réalisé qu'après, je vous jure ! Ais-je honte ? Aheeem. 

 
La foule de gens derrière moi dans la file d'attente
lyncheurs potentiels s'ils réalisaient que je leur ai coupé la chique

Le charmant James Dashner, ses goodies
et les éditions collectors (T1 + T2)
de The Maze Runner qu'il distribue et dédicace

Je finis la journée dans le hall d'exposition avec une dédicace de Kristan Higgins, Garfield (oui Garfield le chat) qui dédicace ses mémoires sous mon regard ébahit, et des éditeurs qui distribuent les livres comme des bonbons pour éviter de porter les cartons en rangeant leurs affaires. Bref, en étant raisonnable (c'est à dire en refusant la moitié des livres offerts qui ne m'intéressaient pas particulièrement et en ne les ayant pas traqué plus que cela), voilà le bilan. A gauche ce que j'ai acheté, à droite ce qu'on m'a offert, une petite moitié dédicacée, un tiers avant la sortie. Plus de détails dans l'IMM de demain. 

 

Un weekend bien rempli ! Cela manquait terriblement de copinautes et il y a un côté un peu usine à la chaîne par moment (Imaginales, vous me manquez terriblement ...), mais c'est une expérience que je ne regrette pas une minute. Entre des rencontres avec des auteurs que je ne reverrai sans doute jamais, une ambiance surréaliste, des panels si sympathiques et un troupeau de petits nouveaux dans ma PAL, j'ai passé un excellent moment. 



18 commentaires

  1. C'est un truc de malade!!!!! j'en reviens pas! t'as eu tout ca de cadeaux?! tout ca là dans ta dernière photo? annnnnnh c'est du jamais vu ici et c'est pas près d'arriver! Bin dis donc, t'as de quoi faire pour les 6 prochains mois! Whaou! merci puor ce compte rendu ca avait l'air super bien même si y avait bcp de queue, et c'est trop bien de te voir en photos!! bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OUaip, de la folie je te dis ^^ BOn, dans le tas, y'en a deux que j'avais déjà lus et deux que j'ai déjà lus depuis. mais oui, y'a de quoi faire.

      Supprimer
  2. Des... des livres gratuits ???! Décidément, on ne vit pas dans le même monde livresque en France et aux USA ^^ contente que l'expérience t'ait plu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas le même marché non plus, les éditeurs peuvent se le permettre ici. Mais ça fait très plaisir en tout cas ^^

      Supprimer
  3. Mais nan mais... VINGT CINQ LIVRES GRATOS! J'irai un jour c'est juste pas possible! haha
    Bien sympa ce petit bilan mais j'avoue que rien que de te lire, la foule m'a un peu oppressée x)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais, ça c'est un peu l'envers de la médaille la foule. J'aime déjà pas ça à la base ... Mais bon j'ai été chanceuse, pas trop de mouvements d'hystérie collective près de moi (même s'il y en a eu sur le salon apparemment.)

      Supprimer
  4. Je suis jalouse !! ça devait être super !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! C'est un salon que je devrai faire au moins une fois dans ma vie ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, si tu en as l'occasion c'est à tenter. Malheureusement ce ne sera pas à goupiller avec une nouvelle visite de NY, je crois que maintenant ça va être déplace à Chicago :(

      Supprimer
  5. waouh, on en rêve tous d'un salon comme ça ! Tu vas faire des jaloux ! belle découverte ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouaip, le coup de chance d'être tombée dessus.

      Supprimer
  6. Ils sont totalement barrés ces américains !
    Par contre le côté file d'attente à la chaîne ne me tente pas plus que ça ;)
    Et on voit aussi qu'ils ont un marché nettement plus important qu'ici et peuvent donc se permettre des trucs que les mini-maisons d'édition françaises ne pourraient pas.

    Bon ben, remets-toi bien et bonne lecture maintenant :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est ça aussi, le marché et les moyens ne sont pas du tout les mêmes. Ici les services presses ils distribuent ça comme des bonbons, sans obligation de chronique (si le livre figure dans un IMM c'est déjà bien). Et dans ce genre de salon c'est même pas des blogueurs, vu que le grand public est là aussi. Au moins ça rentabilise le prix du billet d'entrée ;)

      Supprimer
  7. Merci pour ce compte-rendu! Et waaaaaaaaaaah tous ces cadeaux!!!!! Note, vu les temps d'attente ça mérite bien une récompense, je pense honnêtement que je ne pourrais pas mais suis ravie d'avoir un aperçu de ce que ça peut donner :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les 2h pour une signature tu les sens passer. je ne ferai pas ça tous les jours ^^

      Supprimer
  8. Je suis jalouse !!! Je suis vraiment jalouse mdr je vais essayer de m'y rendre l'année prochaine : yes I can ! mdr
    Oh pas bien pour James Dashner, tu as bien fait de t'accrocher :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te jure, j'étais toute innocente. Ce n'est qu'en place quand j'ai vu toute la queue derrière moi, que je me suis dit, oups, je crois bien qu'ils étaient là avant.

      Supprimer