Mes derniers avis

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell


Autant en emporte le vent
Gone with the Wind
de Margaret Mitchell
Editions Gallimard (2013)
Première édition VO en 1936
1237 pages

Margaret Mitchell (1900-1949) est une journaliste et romancière américaine originaire d'une famille sudiste. Son plus grand succès, Autant en emporte le vent, a remporté le prix Pullitzer un an après sa parution et fait l'objet d'une adaptation au cinéma en 1939 avec Clark Gable et Vivien Leigh.

Synopsis

En Georgie, en 1861, Scarlett O'Hara est une jeune femme fière et volontaire de la haute société sudiste. Courtisée par tous les bons partis du pays, elle n'a d'yeux que pour Ashley Wilkes malgré ses fiançailles avec sa douce et timide cousine, Melanie Hamilton. Scarlett est pourtant bien décidée à le faire changer d'avis, mais à la réception des Douze Chênes c'est du cynique Rhett Butler qu'elle retient l'attention. C'est alors que la guerre de Sécession éclate bouleversant leurs vies à jamais…


Mon avis

Voilà un livre qui aura attendu longtemps dans ma PAL, un beau petit pavé dont je connaissais déjà l’histoire, ayant vu le film avec Clark Gable et Vivien Leigh, lu la Bicyclette Bleue (qui s’en inspire beaucoup), et vu et revu l’adaptation de ce dernier. Tant d’éléments qui m’ont sans cesse fait repousser ma lecture. J’ai été bien bête, ce livre est une véritable claque, un maelstrom d’émotions et de péripéties qui m’a emportée du début à la fin

Mais Autant en emporte le vent, c’est avant tout un cadre que j’imaginais indigeste. Margaret Mitchell n’hésite en effet pas à s'appesantir sur les mœurs, le décor, le contexte ou encore des personnages secondaires que l’on reverra peu. Et pourtant, cela fonctionne et l’ensemble est une petite merveille d’immersion

C’est une plongée vibrante dans le Sud des Etats Unis. Un Sud rigide dans ses convenances, fier de ses traditions et où l’esclavage est la norme. Un Sud bouleversé par un monde en plein changement, qui lutte, s’entête et refuse d’évoluer. Mais en dépit de ses conceptions choquantes et arriérrées (les noirs sont considérés comme incapables de penser par eux même et prônes à la violence), on en vient à s’attacher à cette société et à admirer sa fierté. 

C’est également un livre qui offre un autre regard sur la guerre de Sécession. Si ce conflit déchira les Etats Unis de 1861 à 1865 et causa plus de 600 000 morts, le livre nous conte principalement le quotidien de ceux qui ne prirent pas directement part aux combats. Ceux qui, angoissés, vivent au rythme des nouvelles du front. Blessés à soigner, bal de charité pour supporter la cause, privations … au son des canons qui peu à peu se rapprochent, jusqu’à ce que le conflit prenne un tour irrémédiable. Puis on assiste à la lente et difficile reconstruction, dans un monde si différent de l’avant-guerre. 

A travers tous ces bouleversements se révèle une héroïne qui restera dans les annales. Scarlett est un personnage antipathique que je n’ai cependant pu m’empêcher d’admirer, peut être d’ailleurs car elle m’a renvoyé certains de mes traits à la figure, bons comme mauvais. Superficielle, prétentieuse, égoïste, peste capricieuse prête à tout pour arriver à ses fins, elle n’en est pas moins animée d’une passion et d’une rage de survivre des plus marquantes. Je reste ainsi subjuguée par sa détermination et sa capacité à être elle même sans excuse, en faisant fi du qu’en dira-t-on. Elle est d’ailleurs de ces personnages qui brillent et s’épanouissent dans les difficultés. 

L’énigmatique Rhett Butler m’a fait une toute aussi forte impression (et pas seulement parce qu’il est interprété par Clark Gable à l’écran). Je ne m’étendrai pas sur mon amour des canailles, mais il en est une des plus charmantes qu’il m'ait été donné de rencontrer. Mystérieux, courageux, passionné, il est également déterminé à vivre sa vie comme il l’entend, en dépit des critiques de la bonne société. Charismatique avec ça et doté d’un sens de la répartie où les traits d’esprit s’entremêlent à un cynisme plus mordant. 

Ses rencontres avec Scarlett sont tant d’occasions de laisser ce potentiel s’exprimer et on en vient à les guetter avec ferveur. Autour d’eux se tisse une des plus fortes histoires d’amour que j’ai pu lire. Une histoire d’amour compliquée, faite de fierté et d’occasions manquées. Celle de deux personnages si semblables, mais qui s’enferrent dans leurs peurs et des mirages qu’ils croient réels. Une histoire d’amour épique.


En bref...

Ce livre est une véritable claque, un maelstrom d’émotions et de péripéties qui m’a emportée du début à la fin. C’est avant tout une petite merveille d’immersion, une plongée vibrante dans le Sud des Etats Unis, un Sud rigide dans ses convenances, fier de ses traditions et en proie aux bouleversements de la Guerre de Sécession. C’est l’histoire de Scarlett également, une héroïne qui brille dans ses contradictions, de Rhett, une charmante canaille, et de tant de personnages auxquels on s'attache. C’est une histoire d’amour enfin, une histoire épique qui m’aura prise à la gorge. C’est un coup de cœur.

Coup de cœur

Retrouvez plus d'informations et d'autres avis sur la page du livre
Logo Livraddict
Logo Livraddict

17 commentaires

  1. C'est un de mes classiques préférés !!!!! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il vient de rentrer dans cette catégorie chez moi aussi.

      Supprimer
  2. J'ai eu un énorme coup de coeur aussi pour cette histoire, un coup de coeur ! Je ne l'ai lu qu'une fois mais ton avis me donne vraiment envie de m'y replonger.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un livre dans lequel je me replongerai également avec plaisir dans le futur.

      Supprimer
  3. Je l'ai déjà relu je ne sais combien de fois tant je l'aime et à chaque relecture, je découvre de nouvelles choses. Pour moi aussi, un coup de cœur indéniable :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravie de voir qu'il faut autant d'effet même après plusieurs relectures :D

      Supprimer
  4. Tu me donnes encore plus envie de le lire ! ^_^

    RépondreSupprimer
  5. Tu me donnes envie, j'avais adoré le film

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne l'ai vu qu'une fois, mais il m'avait fait fort impression. Et là j'ai terriblement envie de m'offrir un nouveau visionnage.

      Supprimer
  6. Je suis ravie de voir qu'encore aujourd'hui Autant en emporte le vent passionne ! Je l'ai découvert à l'adolescence (par le film d'abord), lu et relu en VF et VO et Scarlett est mon héroïne absolue malgré ses travers. Tu me donne envie de le relire ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ;) La VO ce sera pour ma première relecture. Pas tout de suite quand même, mais je le ne laisserai pas non plus dans années passer. Et là j'ai terriblement envie de me faire un petit visionnage.

      Supprimer
  7. Ce livre est merveilleux. C'est le premier livre (et le seul à ce jour) à m'avoir fait pleurer! (avec de vraies grosses larmes et tout ^^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. PAs de grosses larmes pour mois, mais les yeux bien humides quand même et la gorge toute serrée.

      Supprimer
  8. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  9. C'est le livre qu'il faut avoir lu..je le lirai c'est certain même si je ne sais pas quand ! ;) (je ne suis pas encore devin). Pour la forte ressemblance avec La bicyclette bleue, ça me rappelle un cours de Droit de la propriété littéraire et artistique (PLA) avec une affaire où justement les héritiers de MITCHELL avaient aussi trouvé qu'il y avait une forte ressemblance ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est assez dingue en fait les parallèles maintenant que j'ai lu les deux.

      Supprimer