Mes derniers avis

Kayla Marchal - Tome 2 : L'Ascension, d'Estelle Vagner


Kayla Marchal - Tome 2 : L'Ascension
d'Estelle Vagner
Editions du Chat Noir (2017)
352 pages

Estelle Vagner, née à Brest, a grandi en Lorraine où elle a étudié les procédés chimiques. Elle s’est très vite passionnée pour le fantastique, avide d’évasion et d’aventures surnaturelles. Ce n’est que récemment qu’elle se lance dans l’écriture avec Kayla Marchal – L’Exil, premier tome d’une trilogie, écrit en parallèle de son travail dans la chimie et de sa nouvelle vie de maman.



ATTENTION, SPOILERS SUR LE TOME PRECEDENT

Synopsis

Après avoir sauvé de justesse sa meute, Kayla est en fuite pour en apprendre plus sur ses origines et échapper à ceux qui convoitent son pouvoir. Elle intègre la société des polymorphes, qui survivent dans le plus grand secret. Là, elle y apprend leurs capacités, leurs coutumes, leur organisation, leur scission… Dans un monde où tout le monde pense la connaître, où tout le monde en sait plus qu’elle-même sur son destin, Kayla semble avoir du mal à se projeter. À la croisée des chemins, pour avancer, elle devra écouter les voix de son passé, ne pas en répéter les erreurs et réécrire sa propre histoire. Seul son instinct pourrait encore lui permettre de protéger les siens, survivre et peut-être réaliser le plus impensable : trouver enfin sa place.


Mon avis

L’urban fantasy, ça se décline également très bien à la française et cette nouvelle aventure de Kayla Marchal le prouve. Pas besoin de s’évader dans des mégalopoles américaines, les forêts lorraines (maison !!!), c’est tout aussi efficace. Moins glamour peut-être, mais plus proche de nous.

Avec ce second opus, Estelle Vagner a trouvé son rythme de croisière. Bien équilibré, il ne donne par l'impression d'être un tome transition. Pas mal de choses au programme ici, pour une histoire très punchy. De la Ligne Maginot à la Meuse en passant par le Cantal et quelques incursions plus oniriques du côté de la Perse et la Bretagne, action et révélations sont au rendez-vous, alors que Kayla apprend à maitriser ses pouvoirs et fait connaissance avec ses précédentes incarnations.

J’ai trouvé ce volume sur ce dernier point d’ailleurs moins confus que le premier. Réincarnations et mythologie y sont très bien exposées en un ensemble qui tient pour moi la route. On en sait ainsi plus sur les origines de l’héroïne et ses capacités, les fondements de l’affrontement entre Traditionalistes et Protecteurs, la place des morphes dans tout cela, etc. Ce sont des éléments qui n’étaient qu’effleurés dans le premier tome et entraînaient souvent bien plus de questions qu’autre chose. Cela fait donc du bien d’avoir ici des réponses. J’ai de plus trouvé que l’autrice s’était particulièrement bien approprié le thème de la métamorphose pour nous offrir un surnaturel plutôt original dans sa mythologie. 

Avec tous ces nouveaux éléments à assimiler, Kayla ne sait plus trop où donner de la tête, ce qui la rend quelque part plus attachante. C’est un effet plaisant de la narration à la 1re personne, le lecteur progresse au même rythme que l’héroïne et partage sa confusion, ses questionnements... Pas d’égarement pour autant, la jeune fille a la tête sur les épaules, une détermination sans failles et surtout un sens de l’humour à toute épreuve. Elle va de l’avant, donc, malgré tout ce que le destin peut lui bazarder comme remises en question sur ses origines, sa famille, à qui apporter sa confiance, ou encore la provenance de ses sentiments...

Sur ce dernier point, j’ai d’ailleurs aimé que l’autrice se soit véritablement débarrassée de son triangle amoureux. C’est un élément qui m’avait un peu chagriné dans le 1er opus (même si c’était bien géré) et là, Kayla sait où elle va, quitte à se briser le cœur. De jolis petits passages d’émotion vous feront ainsi vibrer. Je dois en revanche avouer ne pas être complètement rêveuse devant cette relation. Je crois qu’à la place de Kayla, je me serais souvent demandé si j’étais vraiment aimée pour moi, ou tout du moins pour quelle version de moi. 

Quelques mots enfin sur les personnages secondaires. Certains comme Jade et Jeremiah bénéficient ici d’un beau développement. La première donne une note de fraîcheur du roman, conférant beaucoup d’énergie à certains passages, alors que le second sort enfin de son rôle de grand brun ténébreux pour nous offrir quelque chose de plus fun. J’ai aimé la dynamique amicale qui peu à peu s’installe entre Kayla et lui. Max, en revanche, se fait désirer pendant une bonne partie du roman, mais j'étais contente de le retrouver ensuite. Quant aux petits nouveaux, j’ai trouvé sympathique de faire leur connaissance, aussi brève soit-elle pour certains (je ne m’en suis toujours pas remise, je crois).

Le détail qui a un peu bloqué en fin de compte pour moi, c’est que quelques-uns de ces polymorphes, bien plus âgés que ce que leur physique laisse paraître, se comportent parfois comme des ados tributaires de leurs hormones. M’enfin bon, si ce n’est que ça... je ne vais pas me plaindre. Ce n’est clairement pas cet élément qui m’empêchera d’attendre la suite avec impatience.





En bref...

Un second tome équilibré, qui ne se positionne pas du tout dans une optique de transition. De la Ligne Maginot à la Meuse en passant par le Cantal et quelques incursions plus oniriques du côté de la Perse et la Bretagne, action, émotion et révélations sont au rendez-vous, alors que Kayla apprend à maîtriser ses pouvoirs et fait connaissance avec ses précédentes incarnations. J'ai trouvé cet opus sur ce dernier point d'ailleurs moins confus que le précédent. Réincarnations et mythologie y sont très bien exposées, en un ensemble qui tient pour moi la route et fait preuve d’originalité.
J'ai beaucoup aimé 

Saga Kayla Marchal
1. L'Exil
3. ? (à paraître en 2018)

Retrouvez plus d'informations et d'autres avis sur la page du livre
Logo Livraddict

2 commentaires

  1. J'ai lu les deux premiers, faudrait que je me mette au troisième maintenant qu'il est sorti !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi, je me le suis pris aux Imaginales et je pense que ce sera une de mes prochaines lectures.

      Supprimer