Mes derniers avis

Chroniques Lunaires - Tome 3 : Cress de Marissa Meyer


The Lunar Chronicles - Book 3: Cress
Chroniques Lunaires - Tome 3 : Cress
de Marissa Meyer
Editions St Martin's Press (2014)
Publié en VF aux éditions PKJ
390p

Originaire de Tacoma (état de Washington) aux USA, Marissa Meyer a travaillé comme éditrice avant de se tourner vers l'écriture. Cinder a été son premier roman.


Synopsis

Voilà un troisième tome que j’avais envie d’adorer, ne serait-ce que parce qu'il met Thorne à l'honneur et que j'ai un faible pour les vauriens (vous ai-je déjà parlé de mon amour pour Han Solo ?). Je suis partie très enthousiaste dans ma lecture et j’ai vraiment cru tenir le bon bout un moment, notamment avec ce début sur satellite qui m’a fait forte impression. 

Malheureusement, cet élan est retombé comme un soufflé mal cuit. Je ne dis pas que le tome n’est pas distrayant, loin de là, mais il connaît pour moi de belles inégalités de rythme. J’ai notamment trouvé que le morceau central du roman se traînait, j’aurais vraiment aimé plus vibrer au cours de toute épopée dans le désert. 

Entre ces passages poussifs et les deux trois révélations qui arrivent avec toute la délicatesse et la furtivité d’un troupeau de pachydermes lancé au grand galop (ça galope une bestiole de ce genre ?), je suis restée sur ma faim pendant un bon moment. Les cent dernières pages cependant, permettent à l’histoire de reprendre de la vigueur, avec quelques accélérations cardiaques comme conséquence, ce qui rattrape le bazar.

Mon sentiment est également partagé en ce qui concerne les personnages. Comme je vous l’ai dit, j’en attendais beaucoup de Thorne, il m’avait vendu du rêve dans le volume précédent. Mais je l’ai ici trouvé en retrait, moins flamboyant. Est-ce dû aux déboires qu’il connaît dans ce tome ? Je ne sais pas. Toujours est-il que je m’attendais à plus d’esbroufe de sa part, plus de prise de risque. Bien sûr, il nous livre quelques petites perles de répliques, il ne serait pas Thorne sinon, mais reste trop souvent sur la réserve.

Cress aussi n’est pour moi pas au summum de son potentiel. Si j’ai beaucoup aimé sa capacité d’émerveillement et l’ai trouvé très touchante dans sa maladresse et sa naïveté (un contrepoint intéressant par rapport aux personnages plus affirmés que sont Scarlet et Cinder), je reste frustrée par le traitement réservé à ses capacités. Elle a vraiment de belles choses à apporter à l'équipe, mais a moins souvent que Cinder et ses pouvoirs l’occasion de briller. Dommage.

Il est vrai qu’avec la multiplication des personnages, le temps de parole est partagé, mais Thorne et Cress m’ont paru parfois effacés alors qu’ils sont censés être au cœur de cet opus. J’avais trop d’attentes je pense. Pour le reste, je commence enfin à me sentir en résonnance avec Cinder et Kai, il était temps (Yay !) ; Scarlet et Wolf reste mon duo chouchou (et m’ont bien manquée ici), ; cela a été un régal de retrouver Iko (en grande forme) ; et Jacin et Winter ont aiguisé ma curiosité. 

Bref, du bon, du moins plaisant, un tome quand même globalement divertissant, et une envie de continuer la série. 


En bref...


Un troisième tome que j'avais envie d'adorer (ne serait-ce que pour Thorne et cette figure du vaurien qu'il est censé incarner), mais qui m'a souvent laissé sur ma faim. Je ne dis pas que le tome n’est pas distrayant, loin de là, mais il connaît pour moi de belles inégalités de rythme et met en avant un duo qui ne va pas au bout de son potentiel. Bref, du bon, du moins plaisant, un tome quand même globalement divertissant, et une envie de continuer la série.

J'ai aimé, mais

Retrouvez plus d'informations et d'autres avis sur la page du livre
Logo Livraddict

1 commentaire