Vedette curseur

Mes derniers avis

Top Ten Tuesday #49 - 10 auteurs découverts en 2018


Le Top Ten Tuesday permet de lister son top 10 selon le thème littéraire défini. Initialement créé par The Broke and the Bookish le rendez-vous a longtemps siégé en français chez Iani. Il a maintenant pris ses quartiers chez Frogzine

Cette semaine 

10 auteurs découverts en 2018

Mine de rien, j'ai fait quelques belles découvertes en 2018 ! 

*Becky Albertalli avec Simon vs. the Homo Sapiens Agenda (VF : Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens) (chronique) : c'est la sortie prochaine du film qui m'a donné envie de me plonger dans ce roman et je ne regrette aucunement. J'ai trouvé beaucoup de légèreté et de tendresse à cette histoire, de justesse dans les réflexions aussi, pour un roman feel good au possible. Cela me donne vraiment envie de retrouver la patte de l'autrice dans un autre roman. 

*Nnedi Okorafor avec Who Fears Death (VF : Qui a peur de la mort ?) (chronique) : une autrice qui met en scène un surnaturel singulier, ancré dans le folklore nigérian, qui n'hésite pas à mêler imaginaire et politique, mysticisme et réalisme, pour un roman entraînant, dépaysant, incisif et terriblement poignant.

*Jeff Zentner avec The Serpent King (VF : Le roi serpent) (chronique) : un premier roman qui m'a laminée émotionnellement. Il y a tel sens de l'atmosphère dans la plume de l'auteur, une justesse et une sensibilité dans ses mots qui vous percutent en plein cœur. J'ai hâte de renouveler l'expérience avec un autre de ses romans.

*Gengoroh Tagame avec Le mari de mon frère : un mangaka, pour le coup, mais depuis que j'ai appris qu'il allait sortir un nouveau titre cette année, je ne suis que joie. Le mari de mon frère a été un beau coup de coeur pour moi. Drôle et bourrée de sensibilité, cette saga est un vrai petit bijou. Beaucoup de justesse et d'émotion également. On y trouve de plus de touchantes relations et de jolies réflexions sur la tolérance, le deuil... Et en filigrane, c'est toute une autre culture que l'on découvre.

*Tuhki Kamatani avec Eclat(s) d'Âme : autre mangaka dont j'attends avec impatience un autre titre, je l'espère tout aussi bienveillant et touchant que cette première saga. Elle aborde avec beaucoup de délicatesse la question du coming out, aux côtés d'un héros qui va devoir avant toute chose faire face à lui même. L'ambiance y est tantôt dure, tantôt chaleureuse, pour un récit tout en nuances. Il oscille parfois entre imaginaire et réalité et se décline en tant de petits fragments introspectifs.

*Ariel Holzl avec Les Sœurs Carmines d'Ariel Holzl : Ariel et sa plume si délicieuse, entre Tim Burton pour l'ambiance, Monkey Island pour les situations décalées, et Michel Audiard pour le sens du dialogue.

*André Aciman avec Call Me By Your Name (chronique) : le monsieur travaillerait à priori sur une suite de ce roman, et je me jetterai dessus dès sa sortie. J'ai aimé la manière qu'il a de transmettre ce concentré d'émotions ressenties avec toute la fougue de l'adolescence. Sa plume pleine de poésie également et empreinte de pas mal de mélancolie. Elle sublime un cadre dont je suis tombée sous le charme.

*Lucie Castel avec Qu'est-ce qui fait pleurer les crocodiles ? : une plume absolument délicieuse. Ses dialogues sont pleins de piquant, ses textes émaillés de références qui mettent le sourire aux lèvres et son écriture d’une grande fluidité ne donne qu’une envie : enchaîner les pages. Non, vraiment. En romance, j’aime autant m’émouvoir que rire. J’aime les échanges qui font mouche, les pages parsemées de bons mots, les personnages secondaires un peu décalés… et on trouve tout cela les romans de l'autrice.

*Sylvain Tesson avec Dans les forêts de Sibérie (chronique) : cela faisait des années que je voulais découvrir ce grand nom de la littérature de voyage, sans vraiment savoir par quoi commencer. C’est finalement Dans les forêts de Sibérie qui m’a le plus parlé, à mes envies de solitude et de cabane au fond des bois. On a là un récit parfumé à la vodka, dépaysant et introspectif. Quelques belles réflexions sur la solitude, le monde moderne et la société, sans jamais être pontifiant (même si cela aurait pu être un peu plus poussé), et surtout un bel hommage à la nature. Cela me donne très envie de découvrir un autre titre de l'auteur cette année.

*Helen Harper avec Ivy Wilde #1 Quand fainéantise rime avec magie (chronique) : qu'est-ce que je me suis régalée avec ce titre ! L'autrice fait souffler un petit vent de fraîcheur sur ce roman d'urban fantasy, grâce, notamment, à des dialogues absolument truculents et des personnages irrévérencieux. J'en redemande !


Et vous, quels auteurs avez-vous découverts en 2018 ?

C'est lundi, que lisez-vous ? 18.02.2019



Le rendez-vous est inspiré de It's Monday, What are you reading? by One Person's Journey Through a World of Books, et a été repris en français par Galleane pendant de nombreuses. Il est maintenant géré par Camille de I Believe in Pixie Dust.

La semaine dernière

Une petite semaine de lecture, mais mes journées ont été bien accaparées par le boulot. Je n'ai pu m'accorder qu'une seule vraie pause, samedi, à la Foire du Livre de Bruxelles, l'occasion de revoir les copains/copines de Belgique, de féliciter Caladhiel pour la sortie de son premier livre et d'obtenir une bien belle dédicace d'Enrico Marini sur un de mes volumes des Aigles de Rome. 


Parle-leur de batailles,  de rois et d'éléphants de Mathias Énard : une petite parenthèse de voyage envoûtante, qui emmène le lecteur se perdre en compagnie de Michel-Ange dans les rues de Constantinople. Très joliment tourné, le livre se lit tout seul. On est ici plus dans le roman d'ambiance, dans  l'exploration de l'humain que dans l'aventure historique. Très bref, le roman laisse un peu une impression de rêve inachevé


- Kalila le koala a le vertige de Ellen McNett, illustré par Chrystèle Lim : ce week-end, c'était la sortie du premier livre de mon amie Ellen (que vous connaissez peut-être sous le pseudo Caladhiel) et je me suis bien évidemment empressée de l'acheter et de me plonger dedans. C'est un très chouette album où persévérance et confiance en soi sont à l'honneur, un bien joli message à partager avec petits et grands. L'aventure se fait en compagnie de koalas tous plus mignons les uns que les autres. J'ai hâte de le faire découvrir à ma filleule de presque cinq ans.


Mes lectures en cours
   
  

J'étais partie retrouver Kaz et les autres dans Crooked Kingdom le 2e volume de Six of Crows, mais je me suis fait court-circuitée par Lianne et Melliane qui parlaient de Polaris Rising, et ça m'a donné terriblement envie de me plonger dans cette aventure SF.

A venir


Idéalement, j'aimerais reprendre ma progression alphabétique dans le challenge ABC avec la lettre F, comme Faye Estelle. Ne sous-estimons pas cependant pas ma capacité à me laisser distraire par le moindre titre qui passe.

Ce que j'ai visionné dernièrement

Pas de Supernatural cette semaine, l'ogre charmant et moi n'avons pas vraiment eu le temps de nous poser devant ces derniers jours. Nous avons quand même réussi à terminer la S3 de Travelers. Je suis assez satisfaite de cette fin en définitive. Bien sûr, j'aurais aimé voir la série continuer, mais au moins cela ne se termine pas (trop) en queue de poisson.
Nous avons également visionné quelques épisodes de la S2 de Community. Elle n'est pas encore terminée, mais on en est pas loin. Un peu plus sombre que la précédente (je pense notamment à tout ce qui entoure Pierce), mais toujours de très chouettes moments.
Bill Muray était sinon à l'honneur cette semaine, puisque nous avons (re)visionné Ghostbuster 2 et Groundhog Day/Un jour sans fin, deux films que j'ai pris plaisir à revoir. 





Slains - Tome 2 : The Firebird de Susanna Kearsley


Slains - Tome 2 : The Firebird
de Susanna Kearsley
Sourcebooks Landmark (2013)
539 pages

Originaire du Canada, Susanna Kearsley a étudié les sciences politiques et travaillé comme conservatrice de musée avant de se tourner vers l'écriture. Ses romans à cheval sur l'historique et le contemporain ou l'historique et le fantastique ont gagné plusieurs prix littéraires. Elle écrit également des thrillers sous le nom Emma Cole.
 


Synopsis (traduction perso)

Nicole Marter est née avec un don bien particulier. Elle peut d’un seul toucher discerner des images du passé d’un objet ; un bref aperçu de ceux qui l’ont auparavant possédé. C’est cependant un pouvoir dont elle n’a jamais voulu et qu’elle dissimule à presque tous ceux qui l’entourent, y compris son patron, Sebastian, l’un des principaux marchands d’art russe de Londres.

Quand une femme offre de vendre à Sebastian une petite gravure en bois, prétendant qu’elle appartenait à Catherine de Russie, les choses se compliquent. Elle n’a aucune preuve de ce qu’elle avance et Sebastian est persuadé que cette gravure toute simple, appelée l’Oiseau de feu, est sans valeur. Mais Nicole l’a eue entre les mains, et sait que la femme dit la vérité et qu’elle a désespérément besoin de l’argent que cette vente pourrait lui rapporter. Déterminée à l’aider, Nicole se tourne vers un homme qu’elle a abandonné il y a quelques années et qu’elle aime encore : Rob McMorran, dont les pouvoirs psychiques sont encore plus forts que les siens. 

Avec Rob à ses côtés, elle est capable de mieux discerner le passé et marche dans les pas d’une jeune femme prénommée Anna, dont le périple les mènera de l’Écosse à la Russie, en passant par la Belgique. C’est à St. Pétersbourg, l’ancienne capitale étincelante de la Russie de Pierre le Grand, que Nicole et Rob découvrirons une histoire d’amour et de sacrifice, de courage et de rédemption, un récit qui peut sembler personnel et insignifiant, face aux tumultes des cours russes et jacobites, mais qui changera à jamais leurs vies.

C'est lundi, que lisez-vous ? 11.02.2019



Le rendez-vous est inspiré de It's Monday, What are you reading? by One Person's Journey Through a World of Books, et a été repris en français par Galleane pendant de nombreuses. Il est maintenant géré par Camille de I Believe in Pixie Dust.


La semaine dernière
  
 

Cold Fury #2 Garrett & #3 Zack de Sawyer Bennett : tournoi des six nations aidant, j'ai eu envie de me plonger dans de la romance à sportif. A défaut de rugby, il est ici question de hockey sur glace. Bon ok, à la base c'est le T4 que je visais, mais comme j'ai beaucoup de mal à lire les séries dans le désordre, j'y vais progressivement. Si le couple du T2 ne m'a fait ni chaud ni froid, j'ai en revanche été bien emportée par la romance du T3. Quelques soucis comme la timeline un peu foireuse ou encore les rapports bizarres entre Zack et son ancienne compagne décédée, mais une histoire qui marche. D'accord, j'ai un faible pour les histoires de père célibataire, mais cela n'empêche pas ce texte d'être touchant et assez juste au niveau des émotions.


 

- Bloom de Kevin Panetta & Savanna Ganucheau : une jolie histoire de famille et d'amour, sur fond de patisserie grecque. Le héros, Ari, m'a parfois tapé sur le système, entre son indécision et sa tendance à chouiner, mais le comic est globalement adorable.

- Entrechats de Cécile Duquenne : enquête policière sur fond de désert. Magie et technologie se côtoient dans un décor qui n'est pas sans rappeler l'Egypte. Il y est même question de dieux présumés disparus dont les noms ne nous sont pas inconnus. J'ai adoré me plonger dans cet univers original, tout comme retrouver la plume de Cécile et me laisser porter par l'histoire, même si j'ai eu du mal à m'attacher aux héros (enfin, ça compte les chats ?). 

Mes lectures en cours
   

Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants de Mathias Énard : j'entame à peine, mais je peux déjà vous dire que je trouve cela très plaisant à lire.

A venir


Je délaisse temporairement ma progression alphabétique dans le challenge ABC pour retrouver Kaz et les autres.

Ce que j'ai visionné dernièrement

Je disais la semaine dernière qu'après 14 saisons les émois fraternels des Winchester m'émouvaient un peu moins, j'avais tort. J'ai fini ce 300e épisode de  Supernatural le mouchoir à la main.
La S3 de Travelers a été entamée. Cinq épisodes pour le moment, et c'est toujours aussi prenant, même si je me demande un peu comment tout cela va se terminer (et si cela va être correctement clôturé, surtout, vu qu'il s'agit de la dernière saison).
Cette semaine a sinon été placée sous le signe de la découverte de Community. Une saison et demi plus tard, l'ogre-charmant et moi sommes complètement accro. Bien plus profonde qu'il n'y paraît, complètement barrée, la série aura mis quelques épisodes à se révéler, mais je crois qu'on est parti pour enchaîner les saisons.



Covenant - Tome - 2 : Sang-pur de Jennifer L. Armentrout


Covenant - Book 2: Pure
Covenant - Tome - 2 : Sang-pur
de Jennifer L. Armentrout
Spencer Hill Press (2012)
Publié en VF aux éditions J'ai Lu
329 p

ebook


Jennifer Armentrout est une romancière américaine. Elle s'est spécialisée dans la littérature fantastique young adult avec les sagas Lux, Covenant et Dark Elements. Sous le pseudonyme J. Lynn, elle est également l'autrice de romances à destination d'un public new adult (Les Frères Gamble, Jeu de Patience ...).

ATTENTION, SPOILERS SUR LES TOMES PRÉCÉDENTS

Synopsis

Compte tenu de son passif familial et de ce qu’elle est vouée à devenir, on attend d’Alexandria une conduite exemplaire. Entre ses entraînements supplémentaires, les cauchemars qui l’assaillent et la présence continuelle de Seth, il s’agit quasiment d’une mission impossible ! De plus, la jeune femme doit se rendre à l’évidence : sa connexion avec l’Apollyon s’intensifie chaque jour, même si cela ne change en rien ce qu’elle ressent pour Aiden, ni ce qu’il sacrifie pour elle…

Quand les démons trouvent le moyen d’infiltrer le Covenant pour attaquer des cadets, les dieux envoient des Furies en guise de protection. Bras armé de la justice divine, ces dernières sont chargées d’éliminer tout danger ou menace, sans distinction ni exception. Et il semble que quelqu’un soit déterminé à pousser Alex à la faute…