Vedette curseur

Mes derniers avis

Dans les forêts de Sibérie, de Sylvain Tesson


Dans les forêts de Sibérie
de Sylvain Tesson
lu par Sylvain Tesson
Editions Gallimard (2012)
1ère édition papier en 2010
6h 33 minutes

audiobook

Écrivain, journaliste et grand voyageur, Sylvain Tesson est né en 1972. Après un tour du monde à vélo, il se passionne pour l’Asie centrale, qu’il parcourt inlassablement depuis 1997. Il s’est fait connaître en 2004 avec un remarquable récit de voyage, L’axe du loup.

Synopsis

Assez tôt, j'ai compris que je n'allais pas pouvoir faire grand-chose pour changer le monde. Je me suis alors promis de m'installer quelque temps, seul, dans une cabane. Dans les forêts de Sibérie.
J'ai acquis une isba de bois, loin de tout, sur les bords du lac Baïkal.
Là, pendant six mois, à cinq jours de marche du premier village, perdu dans une nature démesurée, j'ai tâché d'être heureux.
Je crois y être parvenu.
Deux chiens, un poêle à bois, une fenêtre ouverte sur un lac suffisent à la vie.
Et si la liberté consistait à posséder le temps ?
Et si le bonheur revenait à disposer de solitude, d'espace et de silence – toutes choses dont manqueront les générations futures ?
Tant qu'il y aura des cabanes au fond des bois, rien ne sera tout à fait perdu.

Ivy Wilde - Tome 1 : Quand fainéantise rime avec magie, de Helen Harper


Ivy Wilde - Tome 1 : Quand fainéantise rime avec magie
The Lazy Girl's Guide to Magic - Book 1 : Slouch Witch
de Helen Harper
Collection Infinity - Editions Bookmark (2018)
Publié en VO en 2017
400 pages

ebook

Originaire d'Ecosse, Helen Harper est l'autrice de plusieurs sagas de SFFF. amoureuses des félins à l'imagination hyperactive, elle passe son temps perdue dans des mondes fantastiques pleins d'héroïnes kickass, de légendes complexes et d'aventures excitantes.

Synopsis

Bon, soyons clairs : Ivy Wilde n'est pas une héroïne. C’est même la dernière personne que vous contacteriez si vous aviez besoin d'une aide magique, malgré ses talents.
Si ça ne tenait qu'à elle, Ivy passerait ses journées affalée dans le canapé, devant la télé, paquets de chips en main, à papoter avec son familier félin jusqu'à ce que mort s'en suive.
Mais quand elle se retrouve victime d'une erreur d'identité, elle est embarquée malgré elle à la Branche Arcane, le département d'investigation de l'Ordre Hermétique du Crépuscule d'Or.
Les problèmes se multiplient quand un objet de valeur est volé au nez et à la barbe des représentants de l'Ordre ; et le fait d'être liée magiquement à l'Adeptus Exemptus Raphaël Winter ne fait qu'empirer la situation. Il a peut-être un regard couleur saphir et le corps d'un mannequin maillot de bain, mais pour Ivy, il représente tout ce qu'il y a de soporifique dans le boulot de sorcier.
Et s'il l'oblige à retourner à la salle de sport, juré, elle le transforme en crapaud.

C'est lundi, que lisez-vous ? 10.12.2018



Le rendez-vous est inspiré de It's Monday, What are you reading? by One Person's Journey Through a World of Books, et a été repris en français par Galleane pendant de nombreuses. Il est maintenant géré par Camille de I Believe in Pixie Dust.

La semaine dernière

 

- My Hipster Cristmas de Mag Maury : une ambiance de Noël et un beau barbu, il ne m'en fallait en théorie pas plus pour être heureuse. Je ressors cependant avec un sentiment mitigé de cette lecture. Cela se lit bien et je me suis régalé des échanges entre le héros et l'héroïne, mais sur le plan émotionnel, j'ai trouvé cela précipité, je n'ai pas eu le temps de vraiment m'impliquer dans la romance (et le côté drama était un peu too much pour moi aussi).

Lunar Chronicles #2 Scarlet (Chroniques Lunaires #2 Scarlet) de Marissa Meyer : un tome que j'ai de loin préféré au précédent. Plus abouti, plus entraînant et surtout moins dans la prévisibilité. Il y a toujours parfois un peu de simplicité sur certains points, mais c'est loin d'avoir gêné ma lecture.  Qui de plus est, je me suis bien plus connectée émotionnellement aux personnages dans ce roman (Scarlet/Wolfe ♥) alors que Cinder/Kai m'avaient laissée de marbre. J'ai d'ailleurs plus apprécié ces derniers dans cet opus et j'ai trouvé qu'ils gagnaient un brin (mais un brin alors) en épaisseur sur la fin.

Mes lectures en cours
   
 

Slains #2 The Firebird de Susanna Kearsley : je prends le temps de savourer ce roman et franchement je m'en délecte. De l'Ecosse à la Russie en passant par la Belgique, je voyage. Il n'y a pas des masses d'action pour l'instant, on a plus des fragments de vie d'un côté comme de l'autre du temps, mais je suis quand même transportée.. J'aime es histoires où passé et présent s'entremêlent, ces atmosphères si immersives qui me font rêver de brumes et de côtes déchirées, ce paranormal que l'autrice distille si savamment et ces intrigues bourrées d'émotion.

A venir

Je ne sais pas, mais j'ai une PAL de saison d'enfer pour le Cold Winter Challenge.

Ce que j'ai visionné la semaine dernière

- Outlander S4 Ep. 5 : il est de retour !!! Tant d'émotion... J'aime bien cette manière dont les scénaristes se sont affranchis du roman. Reste à savoir maintenant s'il reprendra le "rôle" de Duncan Innes ou pas.

The Good Place S3 Ep. 10 : surprenant cette histoire, mais plutôt bien géré cette histoire de Janet (même si en matière de multi-rôles, rien n'égalera la performance de Tatiana Maslany dans Orphan Black). Et je suis curieuse maintenant de découvrir ce nouveau décor.

- Supernatural S14 Ep. 08 : on voit enfin un peu plus vers où on va dans cette saison avec cet épisode (pour le moment on avait des bouts d'intrigues un peu dans tous les sens).

Prison Break S1  : rewatch pour un jour peut être terminer la série (je me suis arrêtée en cours de S4 je crois). Il n'y a pas à dire, cette S1 reste la meilleure du lot.





Espérer le soleil de Nelly Chadour


Espérer le soleil
de Nelly Chadour
Les moutons électriques (2017)
256 pages


Née un 8 février comme Jules Verne, Nelly Chadour a étudié la littérature à Nantes et vit en région parisienne avec ses deux chats, ses livres, ses tatouages et sa radio dégueulant de la musique qui endurcit les mœurs.

Après avoir versé dans l'horreur épidermique avec Sous la Peau chez Trash éditions, et après la saga des aventures de Diane d'Aventin chez Le Carnoplaste, voici qu'elle invente une percutante uchronie post-apocalyptique.

Synopsis

La Grande Peste Noire. Le Grand Incendie. Le Blitz orchestré par les nazis. La Bombe de Staline… Londres a survécu à tout. En 1951, isolée dans la gangue glacée de la nuit nucléaire, la cité millénaire et ses habitants tentent de vivre comme avant. Malgré les radiations, les Rôdeurs de la Nuit, et eux-mêmes.

Quand des enfants de quartiers pauvres sont enlevés par une étrange entité aux yeux incandescents, les tensions éclatent et les destins s'entrecroisent. Ainsi Vassilissa, vampire russe obligée de traquer ses semblables sous les ordres des autorités britanniques ; Satinder, jeune fille sikhe qui n'a pu empêcher la disparition de ses petits frères ; Jaime, ancien résistant espagnol désormais voué au crime organisé ou Gwen, belle héritière blessée au plus profond de sa chair et de son âme. Sous l'objectif du photographe américain Arthur Smitty se succèdent émeutes et révoltes d'une population dont le rêve impossible est de revoir le soleil une dernière fois.

Top Ten Tuesday #48 - Les 10 meilleurs livres lus jusqu'à présent en 2018


Le Top Ten Tuesday permet de lister son top 10 selon le thème littéraire défini. Initialement créé par The Broke and the Bookish le rendez-vous a longtemps siégé en français chez Iani. Il a maintenant pris ses quartiers chez Frogzine

Cette semaine 

Les 10 meilleurs livres lus jusqu'à présent en 2018


Cela a été difficile de faire un tri dans tout ça. Même si j'ai traversé quelques périodes creuses cette année, j'ai quand même eu de très très chouettes lectures. En revanche, je vais essayer de me concentrer ici sur des titres d'auteurs découverts ces 12 derniers mois où dont je vous ai encore peu parlé sur le blog, histoire de varier les plaisirs.

Pas de romans de Kelly St. Clare, Ilona Andrews, Agnès Marot, Susanna Kearsley, Lois Lowry, Anne Bishop, Lily Haime et Cindy Van Wilder donc, même s'ils méritent largement leur place dans cette sélection 


*Simon vs. the Homo Sapiens Agenda (VF : Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens) de Becky Albertalli (chronique) : beaucoup de légèreté et de tendresse, de justesse dans les réflexions aussi, pour un roman feel good au possible. A cela s'ajoutent une romance toute en douceur, une histoire qui ne tombe jamais dans le mélo et des personnages des plus attachants (même si j'aurais aimé en voir certains plus développés). 
J'ai adoré Simon, cynique à souhait et avec juste ce qu'il faut de fragilité qui transparaît. Je l'aurais suivi jusqu'au bout du monde, je crois, et me suis beaucoup attendrie face à tout ce qu'il vit ici. J'ai rigolé, souvent, eu les larmes aux yeux, parfois, et ai dévoré les pages un grand sourire aux lèvres.


* Les Carnets de Cerise de Joris Chamblain & Aurélie Neyret : j'ai mis le premier opus, mais c'est toute la série qui a ravi mon cœur (il me reste encore le dernier tome à lire). Enchanteurs, bourrés de poésie et d'imagination, un dessin tout en douceur... ces tomes me replongent le temps d'un instant à mes dix ans, dans ma cabane au fond des bois.


*Newsflesh Trilogy #1 Feed (VF : Feed #1) de Mira Grant (chronique) : au confluent de Walking Dead (pour les cadavres ambulants) et Scandal (pour tout le côté campagne électorale), c’est un bien joli ovni. Un thriller politico-journalistique épicé de juste ce qu’il faut d’horreur, servi par des personnages hyper attachants et une intrigue pour le moins entraînante. Loin des poncifs du genre, l’autrice a choisi ici un angle d’attaque bien originale, mélangeant avec brio enquête et survival. Complot et manipulations règnent, sur fond de course médiatique post-apocalyptique. Et bon sang que c’est efficace ! Le rythme de l’histoire est particulièrement haletant, offrant d’ailleurs des scènes très visuelles. Action et phases d’investigation se succèdent, parsemées çà et là de révélations qui ne donnent qu’une envie : enchaîner les pages. C’est de plus le genre de récit qui fait passer par tout un tas d’émotions. Excitation, angoisse, soulagement, colère, peine également... rien n’est ici épargné au lecteur.


*Who Fears Death (VF : Qui a peur de la mort ?) de Nnedi Okorafor (chronique) : entraînant, dépaysant, aussi magique que réaliste, incisif et terriblement poignant.


*Les Loups Chantants d'Aurélie Wellenstein : poignant, captivant, intriguant, aussi poétique qu'angoissant... un roman tout en ambiance et dans lequel on retrouve les thèmes de prédilection d'Aurélie Wellenstein. On oscille dans ce livre sans cesse entre rêve, folie, lutte contre soi même et réalité. J'ai adoré !


*The Serpent King de Jeff Zentner : entre rires et larmes, j'ai adoré. Un récit très touchant que j'ai envie de recommander à tous. Cela parle d'amour et d'amitié, de courage et de dignité, de l'importance d'être soi-même, de se remettre en question, d'essayer, de se battre pour ce qu'on pourrait être, de vivre tout simplement. 
Il y a tel sens de l'atmosphère dans la plume de l'auteur, une justesse et une sensibilité dans ses mots (encore plus pour un premier roman !) qui vous percutent en plein cœur. Comme ses personnages, un trio de misfits si bien construits qu'ils en semblent réels.


*Le mari de mon frère de Gengoroh Tagame : là encore, impossible de choisir entre les tomes. Drôle et bourrée de sensibilité, cette saga est un vrai petit bijou. Beaucoup de justesse et d'émotion également. On y trouve de plus de touchantes relations et de jolies réflexions sur la tolérance, le deuil... Et en filigrane, c'est toute une autre culture que l'on découvre.


*Les Sœurs Carmines d'Ariel Holzl : même combat, impossible de choisir ici tant la trilogie dans son ensemble m'a ravie. Entre Tim Burton pour l'ambiance, Monkey Island pour la narration et les situations décalées, et Michel Audiard pour le sens du dialogue, cette saga est tout simplement truculente !


*Call Me By Your Name d'André Aciman (chronique) : une histoire de désir, de premier amour et de vacances, tout en langueur et en intensité. Un concentré d'émotions ressenties avec toute la fougue de l'adolescence, beau et déchirant à la fois. Une plume pleine de poésie également et empreinte de pas mal de mélancolie. Elle sublime un cadre dont je suis tombée sous le charme. Il y a quelque chose d'intemporel a cet été de farniente et qui a ravivé chez moi quelques souvenirs.


*Eclat(s) d'Âme de Tuhki Kamatani : second titre publié chez Akata et bonne pêche à nouveau. Après Le Mari de mon Frère, j'ai été très touchée par ce manga au ton résolument bienveillant. Il aborde avec beaucoup de délicatesse la question du coming out, aux côtés d'un héros qui va devoir avant toute chose faire face à lui même. L'ambiance y est tantôt dure, tantôt chaleureuse, pour un récit tout en nuances. Il oscille parfois entre imaginaire et réalité et se décline en tant de petits fragments introspectifs.



Et vous, quelles sont vos meilleurs lectures de l'année pour le moment ?