Mes derniers avis

Tellucidar - Tome 1, de Jean-Luc Marcastel


Tellucidar - Tome 1
de Jean-Luc Marcastel
Editions Scrinéo (2016)
381 pages

Né en 1969 à Aurillac, Jean-Luc Marcastel, est un passionné de littérature fantastique et de contes et légendes populaires. Enseignant de formation et féru d’histoire, il est un écrivain prolifique inspiré par les paysages grandioses et le patrimoine de sa région. Il est, entre autres, l’auteur de la série à succès Louis le Galoup, chez Nouvel Angle, Le Monde de Clara, chez Hachette Black Moon..

Synopsis

Vous croyez connaître ce monde ? Lucas, 18 ans, dans sa petite ville tranquille, le croyait aussi... Mais quand une machine extraordinaire, à mi-chemin entre un insecte, une foreuse et une locomotive sort de la terre juste sous ses yeux, ses certitudes commencent à vaciller. Quand s’en échappe une inquiétante silhouette pas tout à fait humaine qui traîne derrière elle une jeune fille inconsciente aux cheveux blancs, aux yeux violets, aux pouvoirs extraordinaires, habillée comme une princesse aztèque, c’est l’impossible qui devient réel. Et quand cette jeune fille nommée Korè lui dit venir d’un monde situé sur la face intérieure de la Terre, que les hommes partagent avec les descendants des dinosaures, et que ce monde en danger a besoin d’un héros, c’est la Grande Aventure qui s’invite à sa porte... Voulez-vous la vivre avec eux ? Tellucidar vous attend.


Mon avis


Jean-Luc Marcastel est un auteur que j’ai envie de découvrir depuis un certain temps. Quand les éditions Scrinéo et Livraddict se sont associés pour proposer un exemplaire de son dernier roman en échange d’une chronique, j’ai sauté sur l’occasion. Un grand merci à eux, je ressors ravie de cette lecture.

Ce qui m’a tout d’abord séduite dans ce livre, c’est son univers très prometteur. Je dis prometteur, car on est encore ici dans l’introduction. Tellucidar est un objectif à atteindre qui se découvre à travers le récit qu’en font quelques personnages. Il pourra en résulter une certaine frustration, mais j’ai pour ma part trouvé le tout très intrigant. 

Le texte s’accompagne de plus d’illustrations en crayonné insérées à même le roman. Agréables à l’œil, elles permettent de visualiser décors et protagonistes et offrent une belle immersion dans l’histoire sans pour autant empêcher l’imagination de s’exprimer. 

C’est grâce à ces deux procédés que l’on découvre Tellucidar. Situé au cœur de notre Terre, c’est un monde souterrain où s’ébattent merveilleuses créatures et civilisations disparues. Sympa, non ? On ressent aussi bien l’influence de Jules Verne que celle d’Edgar Rice Burroughs, deux auteurs qui ont marqué mon enfance, je ne pouvais qu'aimer. 

Ce premier tome a beau être plus axé sur l’explication que sur l’exploration, on ne s’ennuie pas pour autant. La plume vive et imagée de Jean-Luc Marcastel m’a ainsi emportée du début à la fin. Chaque chapitre révèle des informations stratégiques pour la suite et donne envie d’en savoir toujours plus. L’auteur laisse de plus la porte ouverte à quelques belles réflexions sur les problématiques contemporaines de la surexploitation des ressources ou de la manipulation de conflits par des multinationales. 

N’allez cependant pas croire que ce premier volume est exempt d’action. Non. C’est juste que celle-ci se situe majoritairement dans la seconde partie du roman. L’auteur, qui a su tout le long entretenir le suspens, nous réserve alors de beaux rebondissements. Les péripéties s’enchaînent à une vitesse folle et m’ont complètement tenue en haleine. 

J’ai donc adoré suivre cette aventure, d’autant que les personnages sont bien attachants. Le héros, Lucas, est un jeune homme un peu geek qui sort doucement de l’enfance. Je pense qu’il a un beau potentiel d’aventurier. Il vit en compagnie de son oncle Patrick, qui nous réserve quelques belles surprises même si légèrement clichées. Korè, elle, est la carte exotique et sauvage de l’histoire. J’ai l’impression en revanche qu’on insiste plus sur sa plastique qu’autre chose, j’attends donc qu’elle fasse ses preuves. La grosse réussite du roman pour moi c’est Kshann, le non-dinosaure au faciès de lézard. Précepteur de Koré, il n’a rien à envier au plus british des majordomes, ce qui donne lieu à pas mal de situations et répliques cocasses. Il apporte bien malgré lui une dose de légèreté dans ce groupe d'aventuriers sympathiques, mais peut être un peu trop sérieux. 


En bref...

Ce qui m’a tout d’abord séduite dans ce livre, c’est son univers très prometteur. Je dis prometteur, car on est encore ici dans l’introduction. Il pourra en résulter une certaine frustration, mais j’ai pour ma part trouvé le tout très intrigant. Tellucidar, ce  monde souterrain où s’ébattent merveilleuses créatures et civilisations disparues a quelque chose de fascinant et je serais ravie de l'approfondir dans les prochains opus. Et si ce premier tome est plus axé sur l’explication que l'exploration, on ne s’ennuie pas pour autant. Chaque chapitre révèle des informations stratégiques et donne envie d'en savoir toujours plus. Le roman contient de plus une bonne dose d'action dans sa seconde partie. L’auteur, qui a su tout le long entretenir le suspens, nous réserve alors de beaux rebondissements qui m'ont tenue en haleine. C'est donc un beau roman d'aventure que Jean-Luc Marcastel nous offre ici et j'ai hâte de retrouver ses personnages bien attachants pour un second tour de piste. 


J'ai beaucoup aimé 

Série Tellucidar

Retrouvez plus d'informations et d'autres avis sur la page du livre
Logo LivraddictLogo Livraddict 

8 commentaires

  1. Réponses
    1. Yeah ! J'espère que ça te plaira si tu tentes l'aventure.

      Supprimer
  2. Ca a l'air sympa, je ne connaissais pas mais j'avais lu un livre assez sympa de l'auteur. Il faudrait que je tente plus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais encore jamais rien lu de lui, mais j'ai bien envie d'en tenter plus maintenant. C'est lequel que tu as lu de lui ?

      Supprimer
  3. J'attendais ton avis avec impatience! Tu l'as beaucoup plus apprécié que moi ^^ j'avais mis un 3/5 pour ma part je fais partie des "frustrées" de ne pas découvrir l'univers dans ce tome, d'avoir un prologue et pas d'épilogue mais je suis d'accord avec toi, les personnages sont top et les illustrations donnent un plus non négligeable!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais un peu peur justement après ton avis, mais finalement c'est passé comme une lettre à la poste. J'ai trouvé le procédé utilisé pour la découverte de l'univers assez intriguant (même si j'aurais apprécié aussi de passer un peu plus de temps dans l'aventure en Tellucidar). En général je suis la première frustrée par les tomes introductifs, mais là non, allez comprendre ... ;) Après des livres comme Voyage au Centre la Terre ont rythmé mon enfance et je crois que j'ai juste beaucoup apprécié de me replonger un peu dans cette "période" via le livre.

      Supprimer
  4. Coucou Gilwen, j'avais lu la chronique d'Elyza, qui restait sur sa fin avec cette univers. J'avoue que ta chronique me donne beaucoup plus envie. ^^ J'ai très envie de découvrir la plume de Jean-luc Marcastel peut-être me laisserais-je tenter par celui-ci. A bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais aussi lu sa chronique, avant ma lecture d'ailleurs et du coup j'avais un peu peur. Finalement c'est passé comme une lettre à la poste. Après comme je le disais, certains des auteurs dont est inspiré ce roman on bercé mon enfance, du coup je pense que ça a pas mal joué sur mon enchantement face à ce premier tome.

      Supprimer