Mes derniers avis

Lasser, détective des dieux - Tome 5 : Trahison en terres celtes de Sylvie Miller & Philippe Ward



Lasser, détective des dieux - Tome 5 : Trahison en terres celtes
de Sylvie Miller & Philippe Ward
Editions Critic (2019)
379 pages

Sylvie Miller et Philippe Ward sont respectivement professeur et fonctionnaire territorial, ainsi qu'écrivains aussi bien en solo qu’en duo.

Synopsis

1938, Le Caire. Quand Gabian, le vieux loup de mer, propose à Lasser une enquête en Gaule dont il ne connaît ni la teneur ni le commanditaire, ce dernier se laisse convaincre malgré lui et décide de retourner dans le pays qui l’a vu naître… mais qu’il a fui quelques années plus tôt.

Et s’il est devenu entre temps le Détective des dieux, ce retour aux sources n’en est pas moins compliqué pour Lasser : à peine a-t-il posé le pied dans le vieux port de Marselha qu’il se retrouve pris dans une fusillade. Très vite, il comprend qu’il va devoir replonger dans son passé, celui qui a vu la mort de ses parents, et affronter ses propres démons.

Ce sera le début d’un périple qui va l’entraîner dans une course-poursuite échevelée à travers les terres celtes, sur fond de dérèglements climatiques. Aidé par le djinn Amr, il devra rattraper un fugitif particulièrement retors, se confronter aux divinités de multiples panthéons et sauver le monde. Rien que ça !


Mon avis

Cela devait arriver un jour, il a bien fallu dire adieu à Lasser et ses compagnons. Je l’ai redoutée cet ultime opus, et ce tome acheté aux dernières Imaginales a attendu quelques mois dans ma bibliothèque que j’ose enfin m’y attaquer. Mais c’est comme cela avec toutes les bonnes choses : même si elles ont une fin, on n’a pas forcément envie de la voir arriver. Bien sûr, il y a toujours l’espoir que cela n’ait été qu’un au revoir, mais il est quand même temps de laisser ce vieux compagnon de route se reposer un peu. 

Égypte, Crète, Pompéi, Mésopotamie, Atlantide même, il nous en aura fait voir du pays, ce détective désabusé. Et pour cette dernière aventure, quoi de mieux qu’un petit retour aux sources. Pour la première fois depuis sa fuite mouvementée, Lasser pose ses valises dans sa Gaule natale

De l’Auvergne à la Bretagne, en passant par les Cornouailles, Sylvie Miller et Philippe Ward ne laissent une fois de plus rien au hasard dans la construction de leur univers. À chaque tome je me fais la même réflexion, bon sang que c’est imaginatif ! Jolis clins d’œil et folklore savamment détourné, pour ne pas dire irrévérencieux, ont là encore la part belle, ce qui rend cette lecture jouissive.

Les retournements de situation parfaitement maîtrisés ne laissent, eux, pas le temps de s’ennuyer. Cela bouge peut-être un peu rapidement, mais au moins on voit du pays et le tout est comme toujours très bien pensé. C’est un épisode somme toute très bien rôdé et divertissant, qui se paye le luxe de faire écho avec beaucoup de malice à certaines préoccupations actuelles comme les menaces écologiques. 

Le ton y est cependant plus sombre que d'habitude, car ce retour aux sources est pour Lasser loin d'être rose. Il s’y retrouvera forcé d’affronter certaines facettes de son passé et de son histoire familiale, bouclant par là-même son évolution. Les personnages y sont parfois plus dans le gravitas que dans la pitrerie, mais je trouve au final que cela convient très bien à une fin de série, d’autant que l’histoire réserve quand même son lot d’interventions truculentes.


En bref..

Le dernier des Lasser, un épisode dans lequel Lasser pose ses valises dans sa Gaule natale. De l’Auvergne à la Bretagne, en passant par les Cornouailles, Sylvie Miller et Philippe Ward ne laissent une fois de plus rien au hasard dans la construction de leur univers. Jolis clins d’œil et folklore savamment détourné, pour ne pas dire irrévérencieux, ont là encore la part belle, ce qui rend cette lecture jouissive. Les retournements de situation parfaitement maîtrisés ne laissent, eux, pas le temps de s’ennuyer. Cela bouge peut-être un peu rapidement, mais au moins on voit du pays et le tout est comme toujours très bien pensé. Un opus bien divertissant, donc, mais au ton plus sombre que d'habitude. Ce retour aux sources est pour Lasser loin d'être rose et il s’y retrouvera forcé d’affronter certaines facettes de son passé et de son histoire familiale, bouclant par là-même son évolution.
J'ai beaucoup aimé 

Série Lasser, détective des dieux
4. Dans les arènes du temps

Retrouvez plus d'informations et d'autres avis sur la page du livre
Logo Livraddict

2 commentaires